E.PIOLLE PERD AUSSI SON BRAS de FER avec “LE SIÈGE”

La Cour d’Appel de Lyon vient à nouveau d’apporter un cinglant démenti aux décisions d’Eric Piolle. Elle a réfuté tous les arguments de la ville de Grenoble et donné raison au gérant du Restaurant “le Siège” installé sous le bâtiment de l’anneau de vitesse bd Clémenceau.

PAS DE RECHERCHE DE COMPROMIS

La municipalité Piolle a multiplié les procédures d’expulsion des lieux sous des prétextes divers avec sa brutalité habituelle, au lieu de rechercher un compromis et des solutions comme il est naturel avec des grenoblois, des contribuables.

E.PIOLLE VOULAIT FIXER LES HORAIRES (!)

En vrac elle voulait fixer elle-même les heures de fermeture et d’ouverture (!) percevoir un pourcentage  sur le chiffre d’affaires, vendre un pas de porte … Le Tribunal Administratif de Grenoble avait déjà refusé l’expulsion demandée. La Cour d’Appel de Lyon la déboute de tout.

A QUI ÉTAIT DESTINÉ “LE SIÈGE ?”

A qui était destiné “le siège” ? Avant de partir il semble que la municipalité Piolle veuille un peu partout, à des prix défiant toute concurrence, caser ses amis afin de bénéficier de relais une fois à nouveau dans l’opposition. Au détriment de Grenoble.

A.CARIGNON A SOUTENU “LE SIÈGE” DÉS LE DÉPART

Afin de soutenir le Siège, le collectif de la société civile y avait organisé ses voeux 2019 et Alain Carignon apporté un soutien sans ambiguïté au gérant Jocelyn Zittel. Une pétition a recueilli plus de 2000 signatures.

J.ZITTEL: ” NOUS NE LÂCHERONS RIEN”


Soulagé, dans un post, Jocelyn Zittel explique : “Nous ne lâcherons rien ni ne baisserons les bras, jusqu’au bout. Aujourd’hui, la situation du SIÈGE est financièrement difficile car beaucoup pensent ou croient les rumeurs qui courent et qui disent que nous sommes fermés !!!

“VENEZ OU REVENEZ VOUS NE SEREZ PAS DÉÇUS”

Et bien, n’en déplaisent à nos détracteurs, nous sommes toujours là, ouvert tous les midis avec le chef Sir Stéfan le Gallois, un gars super qui prépare chaque jour un plat nouveau, de qualité, une carte variée, le tout a des prix très compétitifs. Au service vous trouverez Rémi qui vous accueille avec sympathie et le sourire. Nous sommes ouvert tous les midis et nous ne fermerons que la première semaine d’août, venez ou revenez, vous ne serez pas déçus.”

L’ÉTÉ MEURTRIER D’Eric PIOLLE CONTINUE

Il reste encore quelques jours pour se donner rendez-vous au Siège, se rafraîchir aux abords du parc Paul Mistral et ensuite dès la deuxième semaine d’août !

Une bonne manière de prolonger l’été meurtrier d’Eric Piolle. Il aura tout raté. Même sa sortie.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *