E.PIOLLE VEUT AUSSI FERMER “LE SIÈGE”

Sous l’anneau de vitesse, parc Paul Mistral, les amis du ” siège” sont inquiets: la municipalité a mis en route son rouleau compresseur administratico-juridique pour fermer “le siège” .

Tout ce qui a une âme, incarne une histoire de la ville  ne correspond pas aux canons de beauté des Rouge/Verts grenoblois  doit disparaitre. Le “siège” est le siège historique du FCG et il a été celui de nombreuses troisième mi-temps. Il est tapissé d’affiches de l’épopée du Rugby et on retrouve les figures qui ont marqué le club et construit sa gloire.

LA MUNICIPALITÉ PIOLLE MULTIPLIE LES PROCÉDURES D’EXPULSION

Même si le club s’est éloigné du lieu il est demeuré un point de rencontre et d’échanges: avec sa terrasse par beau temps il constitue encore un point de rencontre attachant d’après match. Il ne gêne évidemment personne, éloigné des habitations, bénéficie du parking de l’anneau de vitesse.

Ç’en est trop pour la municipalité Piolle qui multiplie les procédures d’expulsion des lieux sous des prétextes divers au lieu de rechercher un compromis et des solutions comme il est naturel avec des grenoblois, des contribuables. En vrac elle voudrait fixer les heures de fermeture et d’ouverture (!) un pourcentage  sur le chiffre d’affaires, vendre un pas de porte … Le Tribunal Administratif de Grenoble a refusé l’expulsion demandée mais depuis elle accélère en  exigeant des sommes qui impliquent la mort de l’établissement avec pour conséquence la perte de 3 emplois. Ces chômeurs supplémentaires s’ajouteraient aux centaines déjà crées dans les commerces et les services par la fermeture de Grenoble.

LE MÊME SORT QUE LA RÉSIDENCE NOTRE DAME ?

L’affaire récente de le Résidence Notre Dame ou 35 personnes âgées à la moyenne d’âge de 88 ans ont été évacuées sans ménagement sous prétexte d’absence de mises aux normes de sécurité (responsabilité de la ville!) est dans tous les esprits: l’arrière pensée était de dégager le bâtiment pour une opération immobilière.

A QUI EST DESTINE “LE SIÈGE “?

A qui est destiné “le siège” ? Avant de partir il semble que la municipalité Piolle veuille un peu partout, à des prix défiant toute concurrence, caser ses amis afin de bénéficier de relais une fois à nouveau dans l’opposition. Au détriment de Grenoble.

Jocelyn Zittel le gérant du siège et ses amis sont décidés à ne pas se laisser faire: ils lancent dans leur établissement une pétition de soutien qu’on peut soutenir directement (13 bd Clémenceau) ou en rejoignant les “Amis du siège” sur Facebook

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

4 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *