MALHERBE : E.PIOLLE FAIT BRUTALEMENT SAISIR LA PISCINE

Le Président de “convivialité Malherbe” présente (à gauche) l’endroit ou été entreposé le bassin dégonflé et plié que la police de Piolle a transporté sur la place Charles Dullin (à droite) afin de la saisir

Eric Piolle a envoyé sa police hier matin à 8h30 pour saisir … la piscine gonflable qui avait été installée place Charles Dullin pendant les 2 jours de pointe de la canicule, alors que les piscines municipales étaient fermées !

LA POLICE NE VIENT PAS POUR LES RODÉOS

Inutile de préciser que cette marque d’autorité a été très mal reçue dans le quartier. De nombreux habitants font appel à la municipalité contre les rodéos de scooters et motos, contre l’insécurité. En vain.

UNE PISCINE RANGÉE DANS UN LIEU PRIVÉ

Dans une vidéo rendue publique Mimoun M’Rad, le Président de “Convivialité à Malherbe” explique que la piscine gonflable était soigneusement pliée dans un lieu privé, devant un garage, quand la police de Piolle est venue la saisir.

LE PRÉSIDENT de “CONVIVIALITÉ à MALHERBE” MATRAQUÉ

Il s’y est opposé et a été frappé à la matraque comme un dangereux délinquant … qu’on ne frappe d’ailleurs pas. Mimoun M’Rad a d’ailleurs décidé de porter plainte contre E.Piolle.

E.PIOLLE ÉTAIT BIEN CACHÉ DERRIÉRE UN ARBRE

Au passage il confirme notre information selon laquelle Eric Piolle est bien venu observer les enfants et la piscine caché derrière un arbre , rue Garcia Lorca vendredi à 19 H. Insensé.

LA MUNICIPALITÉ ATTISE LES TENSIONS

Ce nouvel épisode de la guerre des quartiers ne va calmer les esprits déjà chauds. La municipalité attise les tensions. Eric Piolle, dans un comportement irrationnel, sans ligne, a scié lui-même la branche sur laquelle il était assis.

La joie des enfants alors que les piscines municipales étaient fermées en pleine canicule: insupportable pour E.Piolle

SA FUITE A LA MÉTRO VA DEVENIR IMPOSSIBLE

Sa fuite à la Métro va devenir impossible. Quel élu des communes voisines -excepté Eybens dont la piscine a du fermer aussi à 14 H !- va accepter de se ranger derrière un Maire sortant qui ne peut pas affronter ses concitoyens avec son bilan ? Va accepter qu’un dogme rejeté par une ville soit porté dans les autres communes de la Métro ? Va accepter d’élire un président de la Métro dont ses électeurs ne veulent plus chez lui ?

Les Rouge/verts sont en train de vivre leur dernier été. Il est meurtrier.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *