LA QUENELLE QUE E.PIOLLE NE CONDAMNE PAS

Le Groupe d’Analyse Métropolitain (GAM) et le site d’information en ligne Place Gre’Net ont fait des révélations embarrassantes sur l’opération “biennale des villes en transition”.

E.PIOLLE RECRUTE TOUT COM’

Tout à sa com’, se moquant du fond comme d’une vieille chaussette, Eric Piolle a recruté (financé?) des parrains de toute nature afin de la populariser. Ainsi Salim et Linda, vainqueurs du jeu télévisé Pékin Express en étaient les parrains et des intervenants retenus par leur capacité à créer de la peur, sans trop s’attarder sur leurs qualités scientifiques…. Des sortes de Larrouturou ont ainsi donné la leçon aux enfants, mais sans diplômes ni aucune publication dans des revues reconnues.

LE GAM A RETROUVÉ des IMAGES de QUENELLES

Pas de chance pour Eric Piolle. Le GAM a retrouvé pas mal d’images de Salim et Linda faisant la quenelle. Dans des circonstances qu’ils ont eux mêmes expliqué : “ces photographies ont été prises à une époque ancienne et bien antérieure à la polémique née de ce geste.”

Même si le GAM publie d’autres images dans le même esprit il n’est évidemment pas question de nier la sincérité du démenti des deux vainqueurs du jeu.

LES ROUGE/VERTS STIGMATISENT FACILEMENT

Simplement on se souvient de la sensibilité extrême qu’en toutes circonstances les élus Rouge/Verts grenoblois ont manifesté sur ces questions. Clouant au pilori le moindre écart volontaire ou involontaire, stigmatisant toute personne qui de prés ou de loin en aurait approché une autre soupçonnée d’un acte déviant.

LE JUGEMENT SUR LA QUENELLE ,UN PRÉJUGÉ ?

Alors qu’Eric Piolle pose (façon Beatles!) avec Emmanuel Carroz, Antoine Back, Yann Mongaburu et quelques autres sur un passage piéton peint aux couleurs LGBT afin de “déconstruire les préjugés” va t il désormais considérer l’appréciation sur la quenelle comme un “préjugé”.

LA MUNICIPALITÉ DEMEURE SILENCIEUSE

La municipalité si prompte à dégainer sur ces sujets –Emmanuel Carroz ayant particulièrement instrumentalisé la venue de Sorral pour gagner des voix– demeure silencieuse prouvant bien l’insincérité de ses indignations à géométrie variable. Il est significatif qu’aucun élu de la majorité ne se soit exprimé sur le fait que les parrains de la ville en transition sont des auteurs de quenelles, même anciennes… Faut -il que la peur règne pour que les prétendues convictions disparaissent.

LA BIENNALE ARROSE LES MÉDIAS

La biennale des villes en transition, vaste fumisterie pré électorale, qui arrose les médias de budgets publicitaires afin qu’aucun ne moufte, se trouve désormais aussi dans l’oeil du cyclone. Pas de chance.

TOUT CONSTRUIRE SUR LE FAUX A UNE FIN

Tout construire sur la com’, le faux, les officines, le clinquant, sur la tromperie du grand public a une fin. Celle de la municipalité Piolle ressemble à une lente et pénible agonie.

Sources : article Salim et Linda, amateurs de “quenelle”: ces parrains de la Biennale qui embarrassent la Ville de Grenoble | Place Gre’net

Et le Groupe d’Analyse Métropolitain (GAM)

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *