DÉGRADATION DE VILLENEUVE : C’EST LA FAUTE DE… SARKOZY

 

 

« Nicolas Sarkozy a fait énormément de mal au quartier. Dans l’opinion publique, on est devenu une cité repoussoir. Et les valeurs immobilières ont chuté ». Paul Hazebroucq , Rouge/verts de Villeneuve résume ainsi à Jean-Benoit Vigny , 50 ans de Villeneuve dans le " Dauphiné" ( 20/4/22) . On retrouve tous les poncifs qui permettent à la gauche et aux Verts de continuer à refuser d'acter le grave échec urbanistique de "l'utopie" qu'ils ont tant vantée à sa création. Ce serait reconnaitre avoir fait énormément de victimes, diffusé une publicité mensongère. Peut -être seraient-ils appeler à réparer?  

DES CENTAINES DE REVUES, PAGES HAGIOGRAPHIQUES SUR VILLENEUVE

Parmi les centaines de revues, pages spéciales, hagiographiques qui ont loué cet urbanisme qui allait changer l'homme, il suffit de regarder le reportage qu'on retrouve à l'INA re-publié récemment  sur " la raisonnable utopie ou l'expérience Grenoble" de Claude Massot , réalisé en 1973, pour comprendre l'ampleur de l'enfumage.

LA CASE "TRANSMISSION ET CONNAISSANCE" A DISPARU de L'ÉDUCATION 

Les enfants jouent dans les coursives, les portes sont ouvertes, l'école aussi ou les gosses sont les rois, soumis à aucune discipline, aucune règle qui leur permette de savoir si des transgressions existent. Les parents soixante-huitard sont enthousiastes et fument abondamment ensemble en se racontant. Ils sont à l'orée d'un nouveau monde en ignorant qu'ils ne savent rien. Selon l'un d'eux, l'enfant doit faire face à ses responsabilités, l'instituteur n'est pas chargé de la case connaissance et transmission. L'enfant choisit l'exposé, le livre, ce qui l'intéresse. Il est son propre maitre , il apprend une seule notion, celle de l'individu-roi qui n'a plus rien de supérieur à lui. Désagrégeant tout le collectif, ce qui le dépasse et permet de construire un avenir commun.

DES GÉNÉRATIONS DÉCÉRÉBRÉES, PERDUES, SANS REPÉRE 

On a fabriqué des générations décérébrées , perdues, sans repères qui ont retrouvé des réflexes tribaux, seul cadre auquel s'accrocher, fournissant un refuge à ses instincts grégaires qui animent l'homme depuis la nuit des temps. Certains ont renoué avec la communauté religieuse, une autre forme de cocon protecteur. Puis on a inventé les communautés de genre choisi, de préférences sexuelles afin de répondre à l'infini à la disparition de tout cadre National et de son référent collectif, protecteur et égalitaire. 

LE LYNCHAGE à MORT PAR UNE BANDE A DISPARU DE L'HISTOIRE

Mais le discours de Sarkozy de 2010 après les émeutes qui avaient pour objet d'interdire à la police de venir arrêter les auteurs du Hold-up d'Uriage ne sont pourtant pas l'évènement le plus symbolique: c'est plutôt deux ans plus tard - Sarkozy en est-il responsable ? - le 28 septembre 2012 quand Kevin et Sofiane, 21 ans, ont été lynchés à mort par une bande venue de Villeneuve . Comment a t-elle pu vivre et naitre dans un tel urbanisme, puis traverser tout le quartier à pieds, armée jusqu'aux dents , dans un secteur dont les thuriféraires expliquent la qualité relationnelle et la puissance associative?  Il n'en est d'ailleurs même pas question dans l'histoire de Villeneuve rapportée dans " le Dauphiné".  Un fait divers. 

 

LES ÉLUS DE GAUCHE AU POUVOIR NE SONT POUR RIEN DANS LA GHETTOÏSATION

Ainsi la paupérisation du quartier, sa ghettoïsation accélérée avec la municipalité Piolle - mais engagée bien avant- , le fait qu'il figure parmi les 10 quartiers les plus en difficultés de France n'a rien à voir avec sa conception initiale , ni avec les attributions de logements ( il n'en est jamais question comme si le peuplement était un hasard)  dont la gauche et les Verts sont responsables depuis 27 ans ! " On a concentré ici ceux dont on ne veut pas ailleurs" reconnait P.Hazebroucq démontrant que Sarkozy n'y est pour rien. Mais qui est ce "on" depuis 27 ans? " On" n'en saura rien. 

OU C'EST LA FAUTE à MACRON? 

L'échec n'a rien à voir avec le concept ni avec les décisions municipales. Non .Il se trouve même des militants, telle Hélène Blanchard pour expliquer que c'est l'arrêt des contrats aidés par Macron ou Benjamin Bultel la baisse de l'APL , la réforme de l'assurance-chômage qui sont les causes de la situation....Avec les Rouge/Verts pas de risque qu'ils acceptent une once d'autocritique. 

" UNE DYNAMIQUE POLITIQUE QUI PERMETTE à CHACUN DE CHANGER"

Pourtant les concepteurs de Villeneuve expliquent dans le reportage de 1973 que " cette architecture permet à l'enfant d'accéder à la plus grande autonomie possible" tandis que les urbanistes assurent que le niveau d'équipements sociaux-culturels installés aux pieds des immeubles permettra de ne laisser personne à l'écart. Il s'agissait encore et toujours " d'une dynamique politique qui permette à chacun de changer" . ça ne vous dit rien? Les changements de comportement?  les changements d'imaginaires? L'idéologie politique qui veut changer l'homme, même malgré lui, pour son bien? Éric Piolle nous rebat les oreilles de ce que nous allons devenir grâce à eux. 

LE CHIFFRE D'AFFAIRES de la DROGUE: 22 000 € PAR JOUR 

En attendant, Jean-Benoit Vigny qui fait le tour rapporte que « le chiffre d’affaires du quartier pour la drogue, c’est 8 millions par an Près de 22 000 € par jour. Que l’on peut directement corréler à une statistique de l’INSEE: le taux de pauvreté du quartier est trois fois supérieur à la moyenne française». Concluant : "L’utopie a vécu."

Hubert DUBEDOUT QUI A LANCÉ CET URBANISME FOU EST CÉLÉBRÉ

Mais les responsables ne sont jamais Hubert Dubedout qui a lancé cet urbanisme fou qualifié  au contraire de sorte de père de la politique des quartiers ! Lui habitait dans les superbes immeubles bourgeois de la place Paul Mistral et son Adjoint à l'urbanisme, Jean Verlhac, dans une villa à Meylan.Ils pouvaient donc prêcher à l'aise.

PENDANT LA GESTION DESTOT/VERTS VILLENEUVE SE PAUPÉRISE

Ni Michel Destot , Maire 19 ans , qui a été à l'origine d'une dégradation constatée dans "l'Humanité" en 2010 (12/8/10)  par Serge Parisel , le principal communiste du collège de Villeneuve entre 1998 et 2002 : « La Villeneuve comptait 620 élèves avant mon départ, 260 aujourd’hui. Et la plupart sont des derniers de classe. Un prof ne voudrait pas y mettre ses enfants( …) j’évitais les conseils de discipline, qui plafonnaient à trois par an. Aujourd’hui, il y en a treize  par trimestre et ils ont dû faire venir des éducateurs de rue à la place des pions » .

ACTIS CHERCHE LES LOCATAIRES PAR PETITES ANNONCES

Serge Parisel indique donc qu’entre 2002 et 2010 le Collège de Villeneuve a perdu 360 élèves sur 620! Qui était Adjoint au Logement, chargés des HLM , de l'urbanisme , aux manettes entre 1995 et 2008 ? Raymond Avrillier, Maryvonne Boileau, Vincent Fristot, Christine Garnier , la plupart étant toujours là.  Et maintenant, depuis 2014 , Éric Piolle a accéléré la ghettoïsation. Il en est réduit dans la ville aux 17 000 demandeurs de logements - selon lui- à publier des publicités pour vanter les HLM de Villeneuve. Ou les logements vides, occupés par des dealers pullulent.  Comme ailleurs.

 

LA DERNIÉRE BOULANGERIE DU QUARTIER a FERMÉ

Tant que le déni du réel subsistera , le nombre de victimes augmentera et dans le quartier s'accentuera cet effet de nasse qui cumule tous les handicaps pour sa population. Symboliquement les élus responsables des locaux, ont laissé fermer la dernière boulangerie du quartier! C'est dire leur efficacité et leur attention. Mais tout doit leur être pardonné car la mise en cause de leur résultat mettrait aussi en cause 50 ans de discours de gauche et poserait question sur leur nouveau discours d'aujourd'hui qui use des mêmes ingrédients pour une autre cause. 

AUGMENTER LA VALEUR DES BIENS et LE NOMBRE DE COPROPRIÉTAIRES

Pour retrouver un équilibre le quartier doit sauver ses copropriétaires ruinés par la perte de la valeur de leurs biens qui n'est pas de la faute de Sarkozy! Donc interdire aux associations de logements des primo-arrivants de louer ou d'acheter dans ces copropriétés modestes afin de ne pas accentuer leur ghettoïsation. Vendre les HLM rénovés à grands frais ( de l'ordre de 90 000 € le logement, soit le double de leur valeur marchande) à bas pris à leurs occupants afin d'augmenter massivement la part des copropriétaires . Engager une politique d'entretien au quotidien, chasser les dealers des logements, mettre en place une politique d'attribution des logements responsable, recréer une action socio-éducative forte...

 

Clément CHAPPET DÉFEND LES HABITANTS de VILLENEUVE

Défendre les habitants de Villeneuve comme le fait Clément Chappet , le candidat soutenu par l'opposition municipale, passe par ces mesures. Il est l'homme du terrain et de la proximité. La majorité municipale tient contre vents et marrées  un discours  qui n'a plus aucune réalité. Elle entend conserver avec Villeneuve un pré-carré électoral en continuant de créer des victimes, en prétendant les défendre. Elle dispose de quelques relais - toujours les mêmes- de plus en plus minoritaires pour faire porter le chapeau de l'échec à d'autres qu'elle.

"L"UTOPIE A VÉCU" ET... FAIT BEAUCOUP DE MAL 

Mais les élections municipales ou la liste d'opposition avait marqué des points dans tout le sud de la ville, une partie de la population comprenant qu'on voulait l'enfermer dans ses origines, dans ses appartenances, dans sa pauvreté,  ont démontré que les partisans de la promotion sociale et de  l'émancipation peuvent se faire entendre. Souhaitons la poursuite de ce mouvement aux élections législatives car si "l'utopie a vécu " en effet,  elle a fait aussi beaucoup de mal. Inutile de se laisser tromper par une autre.

A.S. 

One Comment

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.