Gilles NAMUR (Verts/FI) : DES ” DIFFICULTÉS” avec LES TOILETTES PUBLIQUES….

Au lendemain de l'assemblée des habitants du quartier Notre Dame, un grenoblois excédé par les propos de Gilles Namur, l'Adjoint ( Verts/FI) incompétent sur l'état des toilettes publiques a diffusé largement des photos des WC du jardin de ville, à proximité du parking Philippeville. 

Devant les habitants le valeureux Adjoint au Maire avait présenté comme un exploit le fait que la municipalité allait remettre en fonctionnement bientôt les WC à proximité de la Maison du Tourisme. Sans annoncer qu'elle serait capable de les entretenir. 

INCAPACITÉ à TRAITER UN PROBLEME SIMPLE
Mais il reconnaissait " des difficultés ", doux euphémisme,  avec les toilettes publiques du jardin de ville et du Téléphérique. Dans la novlangue municipale " difficultés" signifie incapacité de traiter un problème. La gestion lamentable de ce dossier simple tient à la décision d'avoir municipalisé ce service en étant incapable de le rendre. Dans une ville qui est la première pour les agressions violentes et les vols à la tire pour 1000 habitants, il est évident que les incivilités atteignent un niveau hors du commun. 

Résultat les images de ce grenoblois montrent des toilettes de Philippeville inondées, inutilisables , sales, ou la haine de toute nature , y compris "classiquement" anti-France ,se déverse sans retenue.

 

 

PROPRETÉ et TOILETTES PUBLIQUES: LE GRAND TIMONIER NE SAIT PAS FAIRE

Si la question des toilettes publiques était quasi marginale lors de l'Assemblée de l'Union de Quartier Notre Dame,  tant la dégradation des conditions de vie des habitants est grave sur tous les plans, n'empêche que cette gestion lamentable d'un problème simple démontre combien nos ganaches locales, donneurs de leçons au monde , sont complètement incapables de traiter un sujet concret. Toutes les villes qui ont voulu résoudre cette question d'hygiène publique l'ont évidemment sous-traitée car le système public n'est pas le plus adapté ! Quant on constate les manquements en matière de propreté , on voit mal comment le Grand Timonier peut prétendre entretenir des toilettes publiques. D'autant qu'avec le peuplement de la ville qu'il choisi, il ne facilite pas la tâche. 

JUSQU'A 110 000 € POUR DES TOILETTES QUI NE FONCTIONNENT PAS 

Bien entendu ce sujet qui parait secondaire à quiconque n'a jamais eu besoin de toilettes publiques dans une ville est traité en dépit du bon sens , au gré des foucades et des idéologies. Ainsi parc Marliave des toilettes sèches d'un montant de ... 50 000 € ont été installées pour contribuer au sauvetage de la planète. Evidemment, mal entretenue, elles ne peuvent être utilisées très rarement car la serrure est vandalisée. Mais après cet échec Eric Piolle a fait mieux: des toilettes à éolienne , d'un coût de 110 000 € ( certains pensent que nous trompons d'un zéro) inutilisables également Parc Paul Mistral. 

 

 

UNE RÉVOLTE CONTRE LEUR AUTOSATISFACTION

Ces folies alors qu'Eric Piolle refuse 10 000 € à une structure de l'économie sociale et solidaire quartier du Lys Rouge gangrené par la délinquance. Alors que les services de bases ne sont plus rendus comme le minimum de propreté ou des trottoirs qui soient praticables par ... les piétons . Leur manque d'entretien devient un véritable problème. Mais ce qui frappe le plus, ce qui révolte, ce sont les considérations générales déversées aux habitants par les élus Rouge/Verts, leur autosatisfaction par rapport " aux défis" qu'ils affirment affronter , alors que leur inaptitude à s'attaquer aux sujets de vie quotidienne est criante. 

LES GRENOBLOIS CONSCIENTS DE LA NULLITÉ et du DANGER

Faire régner la peur sur la ville en menaçant tout ceux qui n'obéissent pas, n'entrent pas dans leur moule, semble plus de leur compétence.Mais depuis les toilettes publiques jusqu'aux arbres qu'on abat sans discernement, en passant par toutes les décisions prises sans demander l'avis de personne et la volonté d'imposer une idéologie nauséabonde, la liste s'allonge tellement que les grenoblois finiront bien par appréhender la nullité et le danger de l'ensemble. Pour l'instant, ils s'indignent fortement sujet par sujet. C'est un bon début.  

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.