ESPACES DE RESPIRATION : L’HÉCATOMBE MUNICIPALE

« Capitale verte » « végétalisation », le Conseil Municipal de lundi délibère encore afin de donner le change. Pendant ce temps, un à un, les espaces de respiration de la ville tombent sous les bulldozers de Piolle, les arbres sont à terre.

Le dernier exemple est la zone boisée située entre la presqu’ile et Jean Macé, deux quartiers fortement densifiés ces dernières années.  Elle vient de disparaître.

Tout à côté, le terrain qui jouxte l’école Simone Lagrange est en train d’être urbanisé aussi.

Alain Carignon et le groupe d'opposition municipale sont mobilisés pour la défense des ilots de respiration de la ville

La chasse à la dent creuse est ouverte par le PLUI (plan d’urbanisme) voulu par Eric Piolle et les Rouge/Verts grenoblois.  Avec la complicité des élus PS et PC ils ont réussi à l’étendre à toute la Métropole engageant la normalisation des communes comme on le constate à Seyssins, Meylan, St Egrève -ou l’élection des apparatchiks aggraverait la tendance- pendant qu’à St Martin d’Hères, Echirolles les communes communistes poursuivent la bétonisation qui a produit tant de si bons résultats sociaux ! A Eybens la municipalité Piolliste en rajoute dans la surenchère. 

Il ne demeure plus que quelques Maires tels Claude Soullier à Brié et Angonnes, Audrey Guyaumard à Bresson, Jean-Damien Mermillod-Blondin à Corenc  qui résistent et veulent garder son caractère à leur commune.

A Grenoble Eric Piolle a créé le leurre de la « végétalisation » : je bétonne d’abord et ensuite j’appelle la population à camoufler le béton par du vert.

En parallèle la municipalité elle-même couvre de macadam et de béton non poreux des espaces entiers sans aucun arbre.  De minuscules végétaux encadrés de blocs de pierre massifs apparaissent ici ou là, censés donner le change.

Ces quelques images du réel démontrent mieux que tout l’évolution aux conséquences dramatiques dans une cuvette très affectée par le réchauffement climatique, le nombre de jours de canicule ne faisant que s’accroitre.

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *