LE SCANDALE DES BUREAUX LOUÉS A PRIX FORT

Probablement de l’ordre de 50 000 € par an pour louer cet étage de cet immeuble haut de gamme à l’angle de la rue Lesdiguières et de la place de Verdun. La «  Mission locale pour l’emploi des jeunes «  présidée par Barbara Schuman Conseillère Municipale ( Verts/FI) vient de s’y installer avec armes et bagages. On se demande à quoi pense Eric Piolle pendant ses déplacements à travers la France pour sa marche triomphale sur l’Elysée ?

E.PIOLLE ALERTE PAR L'OPPOSITION NE VEUT RIEN ENTENDRE

Prendre une décision pareille dans une ville financièrement exsangue qui n’en peut plus de ses dépenses de fonctionnement , de sa dette et de l’impôt relève de l’irresponsabilité la plus complète.  D’autant qu’il est alerté par l’opposition qui lui signale l’absolue nécessité d’engager une réforme rapide de structures pour sortir de la crise.

14 MILLIONS D'€ POUR LE SIEGE DU CREDIT AGRICOLE

Ce qui passe par un ciblage des crédits d’investissements en locaux sur les équipements, logements  et bureaux vides appartenant à la ville. Ainsi au lieu d’investir 14 Millions d’€ dans le siège du Crédit Agricole ( !) la municipalité aurait pu choisir de rénover la cité de l’Abbaye pour en faire un nouveau centre d’activités municipales, revalorisant le quartier et s’économisant les crédits qu’elle va devoir y consacrer par le biais de sa SEM.

80 MILLIONS D'€ POUR LE SIÈGE de la MÉTROPOLE

Mais bien au contraire Eric Piolle poursuit la désertification des quartiers en fermant le siège du Centre Communal d’Action Sociale ( CCAS) installé à Villeneuve par la municipalité Carignon pour l’installer dans l’ex-siège du Crédtit Agricole ! Lui et ses amis ont permis au Conseil Métropolitain la construction du nouveau siège de la Métro pour … 80 millions d’€, nouvel ilot de chaleur bd Jean Pain avec aussi … 500 places de parking souterrains ! Pourquoi se priver de ce qu’on interdit aux autres ?

UNE GABEGIE FINANCIERE OSTENTATOIRE

Cette gabegie financière s’étale avec ostentation et sans retenue devant les Grenoblois. Le groupe d’opposition municipale le fait remarquer à chaque étape et à chaque étape propose des amendements afin de changer d’orientation . Cette opposition constructive n’est jamais entendue.

PENDANT CE TEMPS LES BUREAUX MUNICIPAUX ABANDONNES

S’agissant des locaux de la rue Lesdiguières , Alain Carignon a exposé dans une brève vidéo ce qu’il en était. En montrant en regard les centaines de M2 de locaux municipaux fermés place des Géants depuis plus d’une décennie. Imaginons le sentiment des habitants qui passent devant ces affreux rideaux baissés depuis tant de temps, créant un climat de désolation dans le quartier, favorisant évidemment la délinquance par l’absence de toute présence humaine , de voir que par ailleurs les élus s’installent confortablement au prix fort dans le centre ville ?

Dans une brève vidéo , Alain Carignon a expliqué les économies qui pourraient être réalisées si Grenoble avait un Maire....

LES GRENOBLOIS DOUBLEMENT VICTIMES

Doublement victimes , par leurs impôts qui paient ces abus et par le délaissement que signifient ces décisions. Au lieu d’entendre raison par les avertissements qu’il reçoit des élus d’opposition il est à craindre qu’Eric Piolle soit assez rapidement contraint de changer brusquement de politique afin de ne pas se fracasser sur le mur du déficit budgétaire. Il faudra partout faire ses cartons en catastrophe et les locaux de la ville que la municipalité a abandonnés ne seront pas prêts à accueillir les nouveaux venus. Comme d’habitude, quel gâchis.

 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *