14 MILLIONS D’€ POUR LE SIÈGE DU CRÉDIT AGRICOLE

Petit à petit on en apprend un peu plus sur l’opération d’acquisition du siège du Crédit Agricole déclarée « illégale » par la Chambre Régionale des Comptes. En sus des 8 millions d’€ d’acquisition sur la base d’une surévaluation du nombre réel de M2 (!) la flamboyante municipalité Piolle a dépensé … 5,7 millions d’€ pour mettre le bâtiment en conformité. Près de 14 millions d’€ pour loger 320 salariés révèle Isabelle Calendre (DL du 25/4/21). La bonne affaire est évidemment pour la banque.

LE CRÉDIT AGRICOLE PARMI SES CLIENTS à SINGAPOUR

Eric Piolle est bien dans la continuité de ce qu’il avouait récemment à «Marianne », énumérant les clients de  sa société à Singapour  : « Oui, il y a la BNP ou la Société générale, qui travaillent dans des paradis fiscaux. Certes, ce n'est pas ‘‘clean'' ». S'y ajoutent les fonds d'investissements de gestion privée Indosuez et Halbis Capital Management, filiales respectives du Crédit Agricole et de HSBC, mis en cause dans l'affaire d'évasion fiscale révélée en 2016 par les « Panama Papers». 

POSER LA QUESTION DU CONSEILLER INTÉRESSÉ EST DIFFAMATOIRE

A Singapour il facture les banques ce qui rapporte à sa cassette privée, à Grenoble il couvre de cadeaux l’une d’elle avec l'argent public. Poser seulement la question de savoir s’il ne peut pas être considéré comme  un «Conseiller intéressé « est diffamatoire selon Lui.  Car Sa personne est par nature au-dessus de tout soupçon. Mais ce dossier de gabegie financière est également une lourde contre-performance de gestion.

POURQUOI PAS à L'ABBAYE PLUTÔT QU'À LA BANQUE ?

Pourquoi ces 14 Millions d’€ n’ont ils pas été investis dans une cité comme l’Abbaye pour en faire une cité-bureaux au cœur des quartiers comme l’a proposé l’opposition ? Outre la requalification, la ville aurait économisé les subventions à la SEM d‘aménagement  pour réhabiliter l’ensemble ?

LE SIÈGE SOCIAL DU CCAS FERMÉ à VILLENEUVE 

Pourquoi fermer le siège social du CCAS installé à Villeneuve par la municipalité Carignon afin de revaloriser le quartier et l’installer ailleurs à grands frais dans le siège d’une banque ? Pourquoi ces dépenses inconsidérées pendant que partout dans la ville des locaux municipaux vides attendent d’être rénovés et occupés en particulier dans les quartiers sud abandonnés ? Place des Géants, à Villeneuve, l’ex-antenne de quartier de la ville est fermée et les habitants passent devant des rideaux baissés et rouillés depuis 15 ans sans qu’il ne vienne à l’idée de nos cadors de les utiliser par l’installation de services, de start-up, d’associations.

O.NOBLECOURT (PS) : "UN CANARD SANS TÊTE"

Ces incohérences en disent long sur la gestion de Grenoble. Même Olivier Noblecourt (PS) qui voulait pourtant l’alliance avec Piolle a repris récemment dans le DL notre formule si souvent employée selon laquelle cette gestion de la ville est comme « un canard sans tête ». En effet.

LE CENTRE COMMUNAL DU CRÉDIT AGRICOLE 

Comme à son habitude Eric Piolle a plaqué des mots afin de cacher la réalité. Son obéissant et très sectaire Pierre Mériaux (Verts/FI) l’inspecteur du travail qui fait tant de mal aux communaux, a baptisé le bâtiment « centre communal Camille Claudel ». Ça sonne mieux que « centre communal  Crédit Agricole » ? Pourtant à ce niveau de sponsoring la municipalité aurait pu assumer jusqu’au bout.

LA CHAMBRE des COMPTES AVAIT JUGÉ "ILLÉGALE" L'ACQUISITION

Cette affaire car ç’en est une devrait mettre en cause Eric Piolle et évidemment, pour l’instant, la justice a regardé ailleurs comme sur tous les dossiers qui le concernent. Les termes du rapport de la Chambre Régionale des Comptes sont sans équivoques et le moindre autre Maire aurait été sérieusement malmené. Ici de « classement sans suite » à «  refus de poursuivre » il est encalminé. Jusqu’à quand ? 

LES GRENOBLOIS SONT LES VICTIMES

En attendant le grenoblois est doublement victime : par l’appauvrissement des quartiers, des équipements publics abandonnés du fait que l’argent public ait été principalement affecté à l’acquisition et à la mise aux normes du siège d’une banque. Comme contribuable qui paie la note salée. Pour sortir de cette impasse Alain Carignon et le groupe d’opposition proposent une solution simple : la mise en vente de ce siège afin de récupérer les 14 Millions d’€  et d’attirer un siège d’entreprise à Grenoble.

POURQUOI PIOLLE N'ATTIRERAIT PAS UN INVESTISSEUR ?

Le Grand Timonier si souvent dans les médias pour vendre Sa personne pourrait les utiliser pour promouvoir sa ville avec cette opération ? Il existe bien à travers le monde au moins une entreprise qui a le désir profond de s’installer dans la ville du quasi « meilleur Maire du monde ».

Ces 14 millions investis dans les locaux municipaux vides permettraient à la fois de loger des services et de requalifier les quartiers. C’est beaucoup trop demander aux "pourfendeurs" des banques… 

One Comment

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *