653 FRANCAIS S’ENGAGENT: LE GRAND TIMONIER S’ENVOLE

653 Français ont rejoint la page Facebook «  Eric Piolle, Président de la République » témoignant d’un large engouement pour sa candidature. N’avait-il pas lui-même communiqué en se lançant «  Nous sommes des millions » . Pour Lui «  la majorité culturelle » est derrière lui et il suffit donc qu’elle se traduise en suffrages sonnants et trébuchants. Ces 653 Français de tous horizons, de toutes les origines «  qui comprennent « les Jeunes avec Piolle «  constituent l’ossature de l’armée en marche qui s’est levée depuis un an.

IL S'ETAIT LANCE EN PLEIN CONFINEMENT 

En déclarant sa candidature en plein premier confinement , le 21 avril 2020, dans «  « Libération » grâce à une interview exclusive accordée à son correspondant Régional, François Carrel, il avait déjà marqué des points

SI FORT QUE TOUT LE MONDE EST DEMEURE SILENCIEUX

Quel homme politique aurait osé choisir le moment de la trève respectée par tous du fait du début de la pandémie, profité de la maladie pour se lancer ? Ce premier pas public à l’occasion duquel il se révélait tel qu’en lui-même : «  le rôle de leadership , je l’assume » avait montré qu’il voulait tenir le menton à la bonne hauteur,  pour donner des coups. L’impression a été si forte dans la classe politique que celle-ci est demeurée silencieuse.

AUCUN SOUTIEN PUBLIC MAIS EN SOUTERRAIN...

Et si cette annonce mirobolante n’a déclenché aucun soutien public de marque, aucun élu notable, ça ne signifie aucunement que de partout , dans les classes dirigeantes de la gauche et des Verts, parmi les cadres et militants , un vaste courant ne se soit pas formé  immédiatement expliquant pourquoi dans les profondeurs du pays , mais pas en surface visible, la candidature Piolle  a suscité tel élan.

PEU IMPORTE QU''IL S'AGISSE D'UNE POIGNEE de PERSONNES...

A partir de cette date et jusqu’à aujourd ‘hui il ne s’est pas passé de semaine sans que le nouveau leader charismatique de «  l’arc humaniste » dont il est la flèche incontestée, ne soit pas apparu dans un coin de France pour soutenir tel ou tel collectif en lutte . Ici contre le grand commerce, là pour des terres, ailleurs pour la pêche, mobilisés contre les usines polluantes … peu importe qu’il ne s’agisse chaque fois que d’une poignée de personnes, très minoritaires dans leur propre contrée, pour des causes contestées par une majorité locale de gauche ou de droite profondément ringardes n’ayant pas compris les enjeux planétaires qu’Il porte.

....POURVU QU'IL Y AIT LES VIDEOS , LES TWEETS, LES POSTS....

L’important était ces vidéos répercutées chaque fois au quatre coins du monde, ces tweets , ces posts facebook, cette communication vibrionnante , laquelle – avec sa modestie bien connue , il le reconnaît- lui a même donné le tournis tellement elle a crevé tous les plafonds de verre.

IL MET FIN à L'AVENTURE AVEC A.HIDALGO 

Tellement fort qu’ayant devant les médias  enrôlé Anne Hidalgo derrière son panache blanc ,découvrant combien celle-ci était  à courte vue et ancien monde, alors qu’il lui avait prêté au départ des qualités qu’elle n’avait pas, il a subitement décidé de la laisser sur le quai et de quitter l’association qu’ils avaient fondé ensemble. Et s’il a fait moins de publicité à cette séparation qu’il n’en avait fait pour leur alliance, ce n’est pas par gêne personnelle, mais plutôt par respect de ce qu’ils ont vécu un moment  politiquement ensemble  et pour ne pas lui nuire à elle. Le fait, depuis lors, qu’elle obtienne 4 à 5 fois plus d’intentions de vote que lui  dans la compétition présidentielle n’étant qu’un épiphénomène aucunement représentatif de leurs rapports de force.

E.PIOLLE A FAIT DON DE SA PERSONNE AUX MEDIAS

D’autant qu’en parallèle depuis ce lancement , il ne s’est pas trouvé d’émission des chaines d’infos, de radio ou Eric Piolle ne soit pas apparu. Il a pu exposer en long, en large et en travers son ambition pour la France totalement déconnectée de la sienne. Les Français se sont retrouvés comme les grenoblois à entendre les nouveaux comportements qu’ils devraient adopter, les visions précises et concordantes qui sont les siennes sur l’avenir de la planète et toutes ces considérations générales dont l’absence de tout concret ne signifie pas du tout que Piolle ne soit pas un homme d’action en capacité de résoudre les problématiques qui se posent au pays.

AUCUN DERAPAGE SUR LA 5G, LA POLICE OU L'HOMME BLANC

C’est simplement la façon nouvelle , à lui ,de s’exprimer qui doit devenir celle de tous. Que personne ne vienne juger comme dérapage sa réflexion sur la 5G qui sert à « voir du porno dans les ascenseurs » , la condamnation de la police puisque pour lui le  problème de la France ce n’est pas l’ensauvagement mais notamment « des policiers délinquants qui tabassent sans suite » ou encore s’attaquant à » l’homme blanc pressé au volant de sa voiture »  . Même si, pour faire plaisir aux bien-pensants il a retiré ce tweet.

 CERTAINS ONT OSE DIRE QU'IL AVAIT REELU AVEC MOINS DE VOIX

Il s’agit au contraire de constats largement partagés par une majorité culturelle qu’il va Lui-même révéler dans les urnes lors de l’élection présidentielle. Cette montée en puissance est si exacte, si forte qu’il a pris la peine de démentir en détail les ringards, ces beaufs de l’opposition municipale qui ont osé – bravant toute honte- prétendre qu’ll avait été réélu avec moins de voix en 2020 qu’en 2014. Ce qui est évidemment faux. Car les 3 500 voix de moins entre les deux seconds tours n’ont aucune valeur par rapport aux deux premiers tours. Il suffisait d’y penser et on comprend bien que ce n’est pas le genre d’idée qui pourrait naitre dans ces esprits obtus, encore attardés dans le siècle précédent incarnés par l’opposition locale.

"LES GRENOBLOIS SONT FIERS QUE LEUR VOIX PORTE PAR LUI "

Lui il a des semelles de vent et vogue de succès en succès. Cela valait bien le sacrifice de Grenoble. D’ailleurs les grenoblois le comprennent bien. Entre une ville bien gérée par un Maire attentionné et présent, qui traite de leurs problématiques et une ville certes – reconnaissons-le- abandonnée mais qui a l’insigne honneur de porter le meilleur candidat à la présidentielle pour ouvrir à la France d’abord, au monde ensuite et aux galaxies connues et inconnues une figure de proue, qui cumule l’intelligence , la beauté, le courage, la probité, le dévouement , la sobriété personnelle et qui a l’humilité de les mettre au service du plus grand nombre, les grenoblois ont aisément choisi la seconde solution.  Ce qu’Il avait Lui-même anticipé comme à son habitude en déclarant que "les grenoblois  peuvent être fiers que leur voix porte, sur la scène nationale, par mon intermédiaire" ( DL du  1/11/20) 

IL BAT DEJA JEAN LASSALLE LARGEMENT

Enfin, même si les chiffres ne veulent pas dire grand-chose, le fait que dans la course qu’ils se livrent notre Grand Timonier ait largement dépassé l’homme au bérêt, le béarnais comme lui ( mais qui n’a rien à voir) Jean Lassalle démontre qu’il a le vent en poupe : 2% contre 1,5% à l’autre.

UN COURANT DE FOND QUI ECHAPPE AUX OBSERVATEURS

Cette confortable avance que les grincheux ramènent à la marge d’erreur est en fait une vraie base. Elle démontre oh combien l’efficacité de la campagne engagée et la forte adhésion que suscitent ses interventions dans les médias. Un courant de fond qui échappe aux observateurs -lesquels  ne savent qu’analyser le passé - est en train de grossir et va tout emporter le moment venu, comme une marée, que dis-je un Tsunami. 

EN VELO à L'ELYSEE, G.TUNBERG MINISTRE D'ETAT, SINGAPOUR RETIRE DE LA LISTE DES PARADIS FISCAUX ... 

Il n’est pas loin et Eric Piolle se voit déjà premier Président de la V eme République  foulant en vélo  le tapis rouge de l’Elysée qui aura été refait en fibres naturelles bariolées aux couleurs de peuples en lutte contre le réchauffement climatique, pensant à la surprise que représentera la présence au gouvernement à un poste clef de Ministre d’Etat de Greta Tunberg , la première adolescente et la première étrangère à entrer au gouvernement de la France, à sa décision qui suivra vite de sortir Singapour de la liste des paradis fiscaux car rien ne le justifie et qu’il faut aussi donner des signes au capital. 

LE MIROIR DE SES PROPRES RESEAUX SOCIAUX 

Avec ces pas encore milliers de Français qui s’engagent derrière «  Piolle Président » , ces médias accueillants, ces paroles qu’il lit comme dans un miroir sur ses propres réseaux sociaux  - à condition de ne pas lire les commentaires- ces sondages encourageants même s’ils ne sont pas représentatifs, malgré sa profonde modestie – ou à cause d’elle-  Eric Piolle ne peut pas s’empêcher d’avoir la narine frémissante bien conscient que cette épopée, cette marche triomphale qu'il symbolise, incarnent seulement   ceux dont il n'est rien que  le brillant porte-drapeau.   

 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *