J.PERROT : ENCORE UN IMMEUBLE SOCIAL ABANDONNÉ

Le risque est tel qu'il a fallu couper les compteurs ...

Que Barbara Schuman (Verts/FI) succède à Maryvonne Boileau (Verts/Ades) à la tête de "Grenoble-Habitat" ne modifie pas l’immobilisme et le mépris des élus qui opèrent dans le logement social. Eric Piolle a voulu garder la haute main sur ce secteur que les élus Verts maitrisent depuis une vingtaine d’années sous les municipalités Destot. Après Christine Garnier (Verts/Ades) dans le dernier mandat c’est Nicolas Beron-Perez (PCF) le responsable du logement à la ville et comme Vice-Président de la Métro. La voix de son Maitre comme on le constate encore dans l’affaire de l’Abbaye.

LES PLAFONDS MENACENT LE RESTAURANT SCOLAIRE de L'ÉCOLE

Mais après l’immeuble de la rue des Augustins -dont Eric Piolle est directement responsable comme Président d’Actis jusqu’en 2020- dont les plafonds menacent le restaurant scolaire de l'école du jardin de ville, ce sont les locataires du  49 avenue Jean Perrot, un immeuble pourtant récent,  qui en appellent à tous les responsables.

RISQUES D'INCENDIE, COMPTEURS NOYÉS ET COUPÉS...

« L'immeuble fait l'objet de réparations de fortune, une des locataires a son logement inondé à répétition depuis novembre, d'autres sont également inondés à ce jour, il y a de nombreuses infiltrations en façade, qui durent parfois depuis plusieurs années. Depuis mardi dernier, les parties communes sont inondées sur 3 étages. Le bailleur a été prévenu dès mardi mais l'urgence n'a pas été traitée. Aussi, ce week end, les pompiers et GEG ont du intervenir car il y avait un risque d'incendie électrique (compteurs noyés) et des morceaux de plafond qui tombaient sur la tête des locataires.

L'ALARME INCENDIE NE FONCTIONNE PLUS

"Les locataires se relayent pour vider les nombreux seaux et bassines dans les parties communes. Le compteur général a été coupé par GEG et nous sommes donc sans lumière dans les communs, sans ascenseur et sans VMC ! « écrivent-ils dans une lettre-pétition. Hier lundi la fuite était encore plus importante . De plus l'absence d'électricité dans les parties communes induit probablement la paralysie de l'alarme incendie de l'immeuble! c'est dire.

LA BAJATIÈRE : L'EAU PAR LES PRISES ÉLECTRIQUES

Des logements rénovés qui prennent l'eau on a l'habitude. A la Bajatière, chemin du Chapitre, l'eau coulait par les prises électriques. Chez Actis les malheureux habitants avaient signalé le problème à une agent qui était  «chargée de l’accompagnement social des réhabilitations thermiques. Sa mission ? Faire le lien entre Actis et les habitants.» Elle n'avait donc pas transmis.

Barbara SCHUMAN (Verts/FI) PRÉSIDENTE DE GRENOBLE-HABITAT

« Le bailleur » est la formule qui permet de ne pas désigner le responsable. « Grenoble-Habitat «  est une société présidée par une élue de la majorité Piolle, que celui-ci à nommément désignée pour le représenter à sa tête, Barbara Schuman. Que l’on sache quand l’extrême gauche s’en prend à une entreprise elle n’omet pas de s’adresser à son dirigeant !

E.PIOLLE A RÉALISÉ UN SONDAGE DISANT QU'IL EST LE MEILLEUR

Car Eric Piolle ne manque pas de parler du logement social. Il a même produit en son temps un sondage réalisé par Actis qu’il présidait, selon lequel l’immense majorité des locataires étaient satisfaits. Ainsi les élus peuvent apparaître quand ça les arrange -inaugurer un immeuble- et disparaître derrière « le bailleur » quand ça les dérange.

49 Avenue Jean PERROT : INTOLÉRABLE POUR LES HABITANTS

La situation de l’immeuble du 49 avenue Jean Perrot est intolérable pour ses habitants. S’agissant d’un immeuble récent il témoigne à nouveau que les choix pour l’entretien et la maintenance effectués par « Grenoble-Habitat » comme par Actis ne sont pas les bons. On le sait le problème de l’entretien des ascenseurs et récurrent et on a vu des handicapés bloqués plusieurs jours dans leur appartement sans que ça ne fasse sourciller nos champions de la solidarité. 

LES RESPONSABLES NIENT LES PROBLÈMES

Interrogés par Alain Carignon lors d’une commission les responsables ont nié ces problèmes estimant qu’ils n’existent pas, que tout va pour le mieux et que leurs performances n’ont pas a être mises en doute. Au fur et à mesure les problèmes éclatent. 

L'immeuble le Solaris d'Actis sur la presqu'ile, inauguré par Piolle : un hiver sans eau chaude

PRESQU'ILE : UN HIVER SANS CHAUFFAGE DANS UN IMMEUBLE NEUF

On se souvient du bel immeuble d’Actis, le Solaris, inauguré en grandes pompes par Eric Piolle himself sur la presqu’ile, un Piolle vantant les performances énergétiques du bâtiment qui a reçu un label -ça ne vous rappelle rien ?- et sa modernité alors que l’hiver suivant les locataires congelés étaient contraints de faire chauffer de l’eau sur le gaz pour prendre leurs douches.  Eric Piolle avait d’ailleurs disparu pour en répondre, comme à son habitude. Mais tout va très bien… 

PENDANT CE TEMPS, LA TOURNÉE TRIOMPHALE DE PIOLLE... 

Pendant qu’Eric Piolle poursuit sa tournée triomphale de candidat à l’Elysée (!) qui l’a amené ce week-end de Savigny à Brettigny en passant par Gonesse au milieu des foules déchainées qui l'acclament... le traitement des dossiers est laissé à l’abandon. Mais derrière cette impéritie, il y a la vie des femmes et des hommes, la vie de Grenoblois tout simplement gâchée par elle. 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *