E.PIOLLE LANCE LE FINANCEMENT de sa CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE

Toujours simple, accessible, modeste, Eric Piolle a choisi de nommer "Kairos Etxea" l'association chargée de lever des fonds pour financer sa campagne présidentielle.

KAIROS ETXEA, LE MARIAGE GREC et BASQUO-BÉARNAIS...

Jean-Benoit Vigny dans le DL (26/11/20) nous explique savamment qu'Eric Piolle a choisi cette appellation, "la maison du moment opportun" qui marie "la passion d'Eric Piolle pour la civilisation Grecque et ses origines personnelles basque-béarnaises".

... POUR LE "PORTE PAROLE DES QUARTIERS"

Celui qui s'était précédemment annoncé comme "porte-parole des quartiers" s'adresse donc prioritairement à eux et plus largement à tous les Français modestes pour les associer au financement de sa campagne. On ne doute pas combien les masses vont se sentir concernées, voire aspirées par ce maillage si élégant des mots si aisés à déchiffrer. 

L'OPPOSÉ DE CE QU'IL PRÉTEND DÉFENDRE

Tant de prétention dans la présentation de soi et l'affichage public devrait éclairer sur le personnage. Chaque jour et à chaque pas, Eric Piolle démontre qu'il est à titre personnel l'opposé de ce qu'il prétend défendre, cet "arc humaniste" et cette attention aux autres, ceux qu'il ignore au contraire superbement. 

JUSQU'A QUAND LA MAJORITÉ MUNICIPALE VA-T-ELLE TENIR ?

Ses choix relèvent plutôt de la vanité et d'un nombrilisme exacerbé. Jusqu'à quand ceux qui l'ont soutenu et les membres de la majorité municipale vont-ils tenir ?

LE MÊME JOUR IL FAIT LE CONTRAIRE DE CE QU'IL DIT

De plus le même qui affirmait  à Benoit Lagneux dans le "Dauphiné" du 23 novembre que sa candidature à la présidentielle est  "une supposition des médias" déposait le même jour à la préfecture de l'Isère une association pour financer sa campagne. Qui oserait ? 

MAIS QUI EST DONC CET "ENTOURAGE" GRENOBLOIS ? 

"On a besoin de fonds" explique son "entourage" dans le "Dauphiné". Mais qui est donc cet "entourage" local ? Des membres du cabinet municipal, des attachés de groupe en campagne présidentielle , financés par le contribuable local ? Car on imagine bien que ce n'est pas Eric Piolle qui a rédigé les statuts et les a déposés à la préfecture. 

L'ARGENT POURQUOI FAIRE ?

L'argent pourquoi faire ? "ce qui permettra à ces gens de pouvoir travailler ensemble, se croiser, donner des rendez-vous, contribuer à la mobilisation sur la justice sociale et environnementale" ajoute ce mystérieux "entourage". 

En réalité il s'agit de financer la campagne électorale engagée par Eric Piolle qui patine désespérément. Car "la mobilisation sur la justice sociale et environnementale" n'a pas besoin de cet argent. Elle a bon dos. 

ET SI QUELQU'UN VÉRIFIAIT L'EXISTENCE des RÉSEAUX CITOYENS ?

"L'entourage grenoblois" logé dans les bureaux de l'hôtel de ville, qui utilise les moyens de la ville voudrait répéter l'entourloupe de 2014 avec les faux "réseau citoyen" qu'on a jamais vu au conseil Municipal, ni jamais dans la ville ! Aucun observateur n'a eu la curiosité de vérifier le début d'exactitude de leur existence. 

INCOMPATIBILITÉ AVEC SA FONCTION DE MAIRE

"Eric Piolle organise les réseaux, crée une dynamique" disent-ils. On a vu ce qu'il en était avec la pauvreté de la première synergie nationale avec ... 5 villes dans lesquelles une poignée de clampins désœuvrés étaient enfin occupés à participer à une visio-conférence avec Piolle.

Mais cet activisme  principal qui mobilise Eric Piolle confirme les propos tenus par l'opposition lors de sa désignation comme Maire le 3 juillet : il y a incompatibilité entre cette candidature et la fonction de Maire de Grenoble. 

LES DIRECTEURS D'ÉCOLES TÉMOIGNENT : INCAPACITÉ MUNICIPALE

Rien que ce qui est décrit actuellement sur le fonctionnement des écoles devrait dissuader Eric Piolle d'oser se porter candidat. Le témoignage des  directeurs d'écoles selon lesquels la municipalité a été incapable de remplir ses responsabilités de base depuis 2014  dans ce secteur (DL du 26/11/20) devrait la couvrir de honte.

E.PIOLLE N'A CORRIGÉ AUCUNE DE SES FAUTES DE GESTION

Le rapport accablant de la Chambre Régionale des Comptes sur le bilan Ferrari/Piolle à la Métro devrait quasiment interdire toute expression à Eric Piolle tant qu'il n'a pas corrigé ses fautes de gestion. 

Les commerçants mal aimés, ignorés, sont dans la rue. Parmi les arrangements avec la Métro celui qui a été fait sur la voirie à pour conséquence une absence d'entretien durable de nos chaussées. 

Insécurité, Propreté, pollution, rien ne va s'arranger quand on observe la ville et quand on lit les chiffres publiés par Atmo, l'organisme de contrôle de la pollution. 

22 MILLIONS d'€ POTENTIEL POUR SA CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE

Parce qu'il a échappé à la sanction des grenoblois, Eric Piolle se pense au dessus des contingences et qu'il peut continuer à tricher. Rappelons que le plafond de dépenses autorisées pour une campagne présidentielle est de l'ordre de ... 22 Millions d'€.  On ne sait pas si de généreux donateurs Français et Singapouriens y contribueront.

DES GRENOBLOIS HEURTÉS ET MEUTRIS

Mais les grenoblois qui doivent affronter le quotidien que la municipalité Piolle leur inflige, cette fatuité affichée, cette suffisance et ce manque évident de toute sobriété dans l'action publique, sont profondément heurtés et meurtris.

LE RÉEL EST EN TRAIN DE PERCUTER LE FACTICE

Même si les réseaux sociaux peuvent être un miroir déformant, les centaines de réactions, suite à l'annonce du DL sur la page Facebook du quotidien selon laquelle Piolle lançait son association de financement de sa candidature Présidentielle, ont toutes été négatives. Il semble que le réel soit en train de percuter le factice. Ça peut faire mal. 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *