JARDIN DE VILLE : E.PIOLLE MARCHAND DE SOMMEIL ?

Les parents d'élèves de l'école du jardin de ville sont vent debout. Ils considèrent que leurs enfants sont en danger. En effet les plafonds de l'immeuble d'Actis -qui abrite la cantine scolaire- menacent de s'effondrer. 

E.PIOLLE PRÉSIDENT d'ACTIS A ABANDONNÉ L'IMMEUBLE

Ils demandent une salle temporaire sure pour les élèves. Une situation incroyable en plein centre ville de Grenoble !

Eric Piolle est Président d'Actis depuis 6 ans et n'a jamais répondu aux alertes des locataires qui signalent leurs conditions de vie et pour certains demandent à être relogés. Digne d'un marchand de sommeil.

C.GARNIER (Verts/Ades) RESPONSABLE DU LOGEMENT et des ÉCOLES

Christine Garnier (Verts/Ades), l'élue permanente depuis 1995  était responsable du logement dans le précédent mandat et avait donc la tutelle politique sur Actis. Elle est désormais Adjointe aux écoles, passant d'un poste à l'autre avec la même langue de bois. Elle assure aux parents qu'il n'y a pas de risques. N'assumant évidemment aucunement son impéritie pendant 6 ans.

Selon elle les enfants du primaire peuvent aller à la cantine dans un immeuble pourri, avec des rats. On comprend que les parents soient sceptiques.  

LES PARENTS ET L'OPPOSITION DEMANDENT LES RAPPORTS

Ils demandent donc la communication du rapport commandité par la mairie sur une poutre de la cantine et le rapport d’Actis sur les parties communes de l'immeuble.

Avec Alain Carignon le groupe d’opposition a également demandé au Maire communication de ces rapports et  de réaliser des diagnostics urgents sur l’état des planchers de l’immeuble et notamment des appartements situés au-dessus de la cantine.

E.PIOLLE VEUT QUAND MÊME ÊTRE PRÉSIDENT !

Dans quelle ville un Maire, Président d'Actis,  pourrait prétendre être candidat à la présidentielle en ayant laissé perdurer une telle situation ?

La gestion municipale est abandonnée aux bureaux et chacun fait sa tambouille dans son coin oubliant complètement les données humaines et les risques. Grenoble n'a pas de Maire. 

SEULE SON AMBITION PERSONNELLE COMPTE

Eric Piolle avait berné le gogo avec sa com'  lors de son premier mandat cachant son mépris pour tous les problèmes concrets des grenoblois en agitant des chiffons rouges comme les autoroutes à vélos, concentrant les polémiques. Personne ne regardant sérieusement sa gestion réelle. 

Mais aujourd'hui, dépourvu du levier de la Métropole, le Roi est nu.  Son bilan et lui-même apparaissent tels qu'ils sont : indifférents à Grenoble. Il a engagé sa course contre Yannick Jadot pour la présidentielle et se préoccupe seulement de son ambition personnelle. Il ne sera plus candidat à Grenoble, donc n'aura jamais à répondre de son bilan. Une sorte de doigt d'honneur. 

UNE ABSENCE D'ATTENTION AUX GRENOBLOIS

Le problème pour lui est qu'au fil des dossiers, son avidité de pouvoir dévoile de manière cruelle son absence d'attention à ces concitoyens. L'affaire de l'immeuble d'Actis et de la cantine scolaire du jardin de ville n'en est qu'un exemple supplémentaire, s'ajoutant à tous les autres.

One Comment

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *