CANTINE du JARDIN DE VILLE : LA JUSTICE SAISIE ?

« Elle a écrit plusieurs fois au Maire de Grenoble, à l’époque aussi ou il était président d’Actis, sans obtenir aucune réponse ». Pourtant il gère un immeuble insalubre, en plein centre ville, au rez-de-chaussée duquel est installé le restaurant scolaire de l’école du jardin de ville, suscitant plus que l’inquiétude des parents d’élèves.

LES PLANCHERS S'EFFRITENT ET S'AFFAISSENT 

Les locataires de l’immeuble bataillent raconte le site d’information en ligne Place Gre’Net. Une locataire explique que « les planchers de son immeuble s’effritent, se désagrègent, pourrissent et s’affaissent. Les infiltrations d’eau durent depuis un bon bout de temps. Et le tableau dépeint par l’habitante n’est pas glorieux ».

LORSQU'ELLE SE DOUCHE, L'EAU COULE CHEZ LE VOISIN....

« Lorsque ma voisine du quatrième se douche, l’eau coule chez son voisin du dessous. Lorsque mon voisin du premier se douche, l’eau inonde le sol de ma salle de bain et son couloir. Le plancher de la salle de bain forme un trou, c’est-à-dire une zone tellement imbibée d’eau, comme une éponge, que le bois y est noir et totalement pourri. Mon voisin n’ose plus poser le pieds à certains endroits, et moi  non plus d’ailleurs, de peur de passer au travers »

UNE PLAQUE AU SOL POUR COUVRIR LE TROU DU PLANCHER

« Un autre voisin du quatrième a dû placer, il y a 18 ans, en 2002, une plaque au sol pour ouvrir le trou dans son plancher. Actis s’était engagée à effectuer les travaux qui n’ont jamais été réalisés »

Au nom du groupe d'opposition présidé par Alain Carignon, Brigitte Boer avait dénoncé la situation au Conseil Municipal. E.Piolle dénonçait, lui.... une fake...

N’en jetez plus. SI. En plus des planchers, l’eau ruisselle des fenêtres, le local à vélos délabré contient de l’amiante,  les rats pullulent et les caves purement et simplement condamnées.
La plupart des locataires demandent à partir de cet immeuble digne d’un marchand de sommeil.

E.PIOLLE à L'OPPOSITION : "VOUS PROPAGEZ des RUMEURS, des FAKE..."

« Vous instrumentalisez, propagez des rumeurs, des fake news et mettez en doute le travail efficace et engagé des équipes «  a répondu Eric Piolle à Brigitte Boer, Conseillère d’opposition qui l’interrogeait au  Conseil Municipal du 14 décembre. Sa mauvaise foi est sans limites. Il dit n’importe quoi.

"L'EXPERTISE A ETE BÂCLÉE" 

Pour la ville le dossier est clos puisqu’Eric Piolle estime que les enfants sont sans danger au restaurant scolaire : le plafond ne risque pas de s’effondrer au dire d’expert.

Pourtant une des locataires estime selon Place Gre’Net que « l’expertise a été bâclée. L’expert n’a visité qu’un seul appartement sur les 16 et pour le reste s’est contenté de photos… » 

LE SERVICE DE SALUBRITÉ INTERDIT D'INTERVENIR...

L’affaire est renvoyée au « bailleur ». Même le service d’hygiène et de salubrité de la ville ne veut pas intervenir, estimant que c’est à celui d’Actis de le faire ! Eric Piolle, Maire et Président d’Actis n’est pas capable de mettre en place une coordination efficace permettant de servir le citoyen, qu’il soit locataire d’Actis ou d’un autre. Le « bailleur » devient cette entité anonyme derrière laquelle il se réfugie, alors qu’il en était le Président. 

LES ELUS VERTS RESPONSABLES DU LOGEMENT DEPUIS 1995

Rappelons que les dossiers du logement sont une chasse gardée des élus Verts depuis 1995 : Raymond Avrillier, Adjoint au Logement ! (95/2001) Maryvonne Boileau (Verts/Ades) Présidente d’Actis (2001/2008) puis de Grenoble-Habitat (2014/2020) en même temps qu’Eric Piolle présidait Actis. On connaît le bilan. 

B.BOER : DÉSORGANISATION, IMPRÉVISION DES RISQUES

Mais s’agissant de l’immeuble de la rue des Augustins « l’absence d’attention, la désorganisation, l’imprévision et les risques » dénoncés par Brigitte Boer ne sont pas des fake ! Et le refus d’Eric Piolle de mettre le service de salubrité au service des locataires a pour objet d’empêcher qu’ils fassent valoir leurs droits.

E.PIOLLE INCITE LES AUTRES à FAIRE VALOIR LEURS DROITS

Selon Place Gre’net une locataire a saisi l’équipe juridique mobile de la ville, celle qui incite à « faire valoir ses droits » ! Parce que la majorité Rouge/Verts discours sans cesse à ce sujet, le cœur sur la main, alors qu’elle même oublie de les assurer, ces droits, là où elle détient les manettes. Eric Piolle est un Tartuffe.

E.PIOLLE à la TÊTE DE TOUT, RESPONSABLE de RIEN 

Mais cette locataire voudrait aussi saisir la justice, car elle doute que la cellule de Piolle qui « aide à faire valoir ses droits » soit très active contre son patron. Saisir la justice contre Actis et contre la ville qui ont le même homme à leur tête. Un moyen de coincer la savonnette qui ne veut jamais se laisser attraper, à la tête de tout, mais responsable de rien.

 

One Comment

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *