ABBAYE : LES OCCUPANTS ENFUMÉS par la MUNICIPALITÉ

« Personne ne peut penser que des logements vides sont chauffés pendant quatre ans comme ça » répond Nicolas Béron-Perez l’adjoint (PCF) de Piolle au logement. Est-ce à dire que les logements vides de l’Abbaye n’étaient pas chauffés depuis 4 ans ? Pas du tout si vous lisez bien la formulation.

C.GARNIER (Verts/Ades) RESPONSABLE DES LOGEMENTS de L'ABBAYE

Mais jusque là c’était Christine Garnier (Verts/Ades) une autre Adjointe de Piolle qui était chargée du logement et en même temps Présidente de l’EPFL, devenu propriétaire des logements de l’Abbaye. Il faut donc l’épargner dans le cadre de « tu me tiens, je te tiens pas la barbichette… »

LE "CHÔMEUR" N.BÉRON-PEREZ A CHOISI PIOLLE....

Car le sémillant Nicolas Beron-Perez qui se présentait comme « chômeur » au moment des élections à au moins fait reculer le chômage.  Pour lui. Il cumule les indemnités de  Conseiller Municipal délégué au logement et Vice-Président de la Métro. Le ralliement du PCF à Piolle qu’il avait négocié contre Patrice Voir, un autre élu PCF qui siégeait dans l’opposition à Piolle de 2014 à 2020 et voulait que le parti y demeure,  a été tout bénéfice personnel.

... ET VOUDRAIT ENFUMER LES OCCUPANTS de L'ABBAYE

Son premier dossier à gérer, celui de l’occupation par des sans abris des logements vides de l’Abbaye donne lieu de sa part à un exercice plus que laborieux de langue de bois, de béton même. Il s'agit d'enfumer les occupants.

C'EST LA RESPONSABILITÉ DE... LA PRÉFECTURE

En gros en répondant à Benoit Lagneux dans le DL (2/1/21) il explique que cette affaire est de la responsabilité de … la Préfecture ! Décidément c’est une méthode mise en place par la municipalité Piolle : on se souvient qu’Emmanuel Carroz, un autre Adjoint au Maire (Verts/FI) avait mis en cause la préfecture de l’Isére,  pour la subvention accordée au Collectif contre l’Islamophobie. Lionel Beffre, le Préfet de l’Isère lui avait vertement répondu. 

AU BOUT D'UN MOIS IL N'A ENCORE RIEN FAIT

Après un mois d’occupation des logements Nicolas Beron-Perez va «formuler une demande à l’État pour que le n° 7 se transforme en hébergement d’urgence »(!). Il ne l'a donc pas fait.

Quand ? « Rapidement (!) Il faut aussi voir avec les réalités du bailleur Actis, pour que cette décision soit partagée. C’est ce que je vais demander en tant que vice-président à la métropole. »

DES LOGEMENTS VIDES CHAUFFÉS PAR PIOLLE ....

Rappelons qu’Actis était présidé par Eric Piolle pendant tout le temps ou ces bâtiments vides étaient peut être chauffés par l’homme qui lutte le plus pour les économies d’énergie et il est maintenant présidé par une autre élue Grenobloise de la majorité Barbara Schuman (Verts/Fi). Le délégué au logement de la ville a du mal à téléphoner à sa collègue Présidente  d‘Actis depuis un mois ? Ils sont risibles d'efficacité.

B.LAGNEUX (DL) : "CE N'EST PAS FAIRE PORTER LA RESPONSABILITÉ AUX AUTRES" ?

Pour N.Beron-Perez l’Etat devrait investir dans des logements qui appartiennent à la collectivité, les mettre en état de recevoir ces personnes et gérer la situation. Nicolas prend-il les grenoblois pour des imbéciles ? D’ailleurs Benoit Lagneux ose demander « si ce n’est pas faire porter la responsabilité uniquement aux autres ? »

LES ÉLUS PCF SONT AU POUVOIR DANS L'AGGLO DEPUIS 25 ANS.

Mais M.Peron-Perez en rajoute :  « S’il y avait suffisamment de places, s’il n’y avait pas une pénurie de logements, avec une vraie capacité d’absorption, on ne serait pas dans cette situation » Le petit gars oublie que les élus PCF, Verts et PS gèrent l’agglomération depuis … 1995.  Le dernier Vice Président à la politique de la ville était... Renzo Sulli Maire (PCF) d'Echirolles. 25 ans avec quelques années de gauche au national à notre connaissance ?

COMMENT NE RIEN FAIRE EN PRÉTENDANT ÊTRE EN ACTION ?

Bref plus il parle plus il s’enfonce. Le manège municipal est connu. L’enfumage est la règle. Comment ne rien faire en prétendant être en action. Mais il faut un peu de talent pour cet exercice de démagogie et de cynisme « purs ». Nicolas Beron-Perez en manque visiblement.

"ÇA NE PEUT PAS RESTER UNE SITUATION GRENOBLOISE" (!) 

Le malheureux patauge : «  Ça ne peut pas rester une situation grenobloise. » A bon l’Abbaye doit être pris en charge par les autres communes ? Ou bien « Si la préfecture dit qu’elle ne veut pas conventionner, soit, mais elle devra trouver des solutions. » Parce que lui n’en a pas.  Quelle mobilisation et quelle pointure. 

E.PIOLLE DEMANDE AUX MIGRANTS DE FRANCHIR LES FRONTIÈRES

Avec ce type de dossier on mesure le niveau de Tartufferie auquel la majorité Rouge/verts grenobloise se livre sur le dos des malheureux. Prônant un discours de logement pour tous, réguliers ou non, Eric Piolle au Montgenèvre dans un pathétique appel, demandant aux migrants de franchir les frontières, pour aboutir chaque fois à des situations auxquelles la municipalité se refuse de se donner les moyens de faire face.

IL CUMULE L'INCOMPÉTENCE...

On se souvient qu’elle envoyait les migrants au patio, sur le campus, un lieu occupé par un collectif et que celui-ci avait protesté. L’affaire de l’Abbaye démontre d’abord l’incompétence d’Eric Piolle, lequel comme Maire et Président d’Actis laisse des centaines de logements vides 4 ans alors qu’il parle sans cesse d’urgence dans ce domaine.

...AVEC L'IMPUDEUR D'UTILISER LA MISÈRE HUMAINE

Ensuite l’impudeur avec laquelle il utilise la misère humaine pour se montrer en parangon de la générosité alors qu’il se refuse à tout acte concret et fort pour y faire face. Espérons qu’à un moment ou un autre tant d’impudence sera sanctionnée.

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *