PIOLLE FAIT EXPLOSER LA GAUCHE AVEC SA COMBINE à DROITE

Il n'a pas dit à JL Mélenchon qu'il appelait à l'aide les élus de droite....

« Avant que les écologistes et les communistes tentent de se réconcilier, un émissaire des écologistes est venu trouver notre attaché pour lui proposer une stratégie : voter contre la délibération sur le nombre des vice-présidences en échange de futures présidences de commissions (...) cette proposition a bien été faite par un intermédiaire ! (...)Cela s’est passé il y a deux semaines quand les tensions entre Christophe Ferrari et les écologistes étaient au plus haut et que le blocage institutionnel était une option pour les écologistes. Car oui, c’était une option pour les écologistes de tout bloquer. Vous imaginez le climat que cela fait régner à la Métropole ? Les écologistes étaient prêts à tout. Moi, c’est surtout cela qui m’inquiète. Car derrière les réconciliations de façade, c’est terrible ce qu’il se passe »

E.PIOLLE ALLIÉ à la DROITE POUR TOUT BLOQUER

Les révélations dans le DL ( 16/9/20) de Dominique Escaron, Maire du Sappey en Chartreuse et Président d'un groupe d'élus à la Métropole font l'effet d'une bombe . Eric Piolle fou furieux de son échec a lancé des sondes jusqu'à la droite pour tenter de bloquer le fonctionnement de l'institution et paralyser la Métro. Il a utilisé tous les moyens.

LA LIGNE DES VERTS/ADES D'AVRILLIER : " RETRAIT de FERRARI"

La ligne était bien celle définie dans le bulletin des Verts/Ades ( 6/9/20 )du clan Avrillier/Comparat, les véritables patrons de la municipalité : " Ou bien il y a reconstruction de la majorité de gauche écologiste et citoyenne (la seule viable), ce qui exige un retrait de Ch. Ferrari, ou bien la métropole va vivre une situation d’instabilité chronique dont les habitants vont payer les pots cassés" .

 

les révélations de Dominique Escaron au DL font du bruit

LES GOGOS D'ÉLECTEURS VERTS ET GAUCHE SONT TROMPÉ

Il s'agissait de faire sauter Ferrari ou de tout bloquer. Entre temps le PS National et local, trop content des rares aubaines, a récupéré Ferrari et a campé sur son élection de président " avec la droite " (!) . Ainsi cette horrible droite est utilisée avec un cynisme qui en dit long sur la vérité des sentiments de la gauche! Les élus l'utilisent comme repoussoir pour leur gogos d'électeurs qui gobent. Mais ces élus savent que tout est faux puisqu'ils en acceptent volontiers les votes pour se faire élire ( Ferrari) ou pour tenter de lui barrer la route (Piolle). 

" PRÊTS A ACCEPTER LA PRÉSIDENCE DE FERRARI"

Face au mur qui se dressait devant elle, la majorité Rouge/Verts grenobloise avait tout à coup totalement changé de discours. Selon Renzo Sulli (PCF)« on est prêt à accepter la présidence de Christophe Ferrari. La demande de démission n’est donc plus d’actualité «. A propos de celui  qui incarnait "le déshonneur de la gauche" ou"la part sombre et noire de la gauche" selon les Verts, Yann Mongaburu (Verts/Ades) le déchu juge «  le président a été élu dans les conditions que l’on connaît.Mais nous voulons assumer nos responsabilités afin de ne pas laisser la situation s’enliser et pour porter un projet de gauche et écologiste pour le territoire. » ( DL du 14/9/20).

 

le déshonneur de la gauche était devenu son président !

LE GRAND TIMONIER INFAILLIBLE  A MANGÉ SON CHAPEAU

Le Grand Timonier infaillible avait donc mangé son chapeau afin de conserver le pouvoir et la signature du carnet de chèques sans laquelle il est financièrement mort à Grenoble. Il ne pouvait pas non plus poursuivre sa vendetta présidentielle (!) contre Yannick Jadot avec une agglomération symbole de son échec à faire l'union de la gauche. Il était coincé. 

" UN ÉCOLOGISTE A SOUHAITÉ UN PACTE AVEC LA DROITE"

Mais Christophe Ferrari a décidé de pousser son avantage afin d'éviter d'être flanqué de Yann Mongaburu comme Premier Vice Président.  Hier soir il s'est fendu d'un communiqué vengeur qui acte l'explosion de la gauche et des Verts : « C’est un mélange de consternation et de colère qui m’anime aujourd’hui. Tout en faisant mine de participer au rassemblement des gauches et des écologistes, un écologiste a donc souhaité, dans le même temps, conclure un pacte avec la droite pour paralyser l’institution en faisant échouer l’élection à venir des Vice-Présidents à la Métropole, et ainsi, paralyser le territoire" écrit il . 

Yann Mongaburu ( ici avec L.Lheureux) a probablement été une fois de plus l'instrument de Piolle dans la manoeuvre. Cette fois il est carbonisé 

" DEPUIS COMBIEN DE MOIS CET ÉCOLOGISTE TROMPE SON MONDE? " 

Visant spécialement Eric Piolle il ajoute " Je suis trompé, la gauche plurielle est trompée, et, j’en suis convaincu, de nombreux élus et sympathisants écologistes sont également trompés, notamment ceux qui travaillent avec nous, en toute sincérité, à un tel rassemblement. Depuis combien de mois désormais cet écologiste trompe son monde ? Qui est-il ? Est-ce une initiative isolée, d’un ou de quelques-uns ? "

PIOLLE VOULAIT UN POLITBURO SECRET COMME à GRENOBLE 

Révélant au passage ce que cachait la candidature Mongaburu à la présidence de la  Métro :  "tout comme l’était la volonté, avant l’été, de créer un cercle réservé de décideurs au sein de notre majorité, par et autour de quelques écologistes et d’insoumis, ce qui a fait exploser notre majorité".

La même captation du pouvoir par quelques uns comme à Grenoble pendant que les élus de la majorité informés de rien gardent les doigts sur la couture du pantalon et font les perroquets. 

"CELUI QUI COURT PLUSIEURS LIÉVRES N'A PAS SA PLACE"

Christophe Ferrari en rajoute afin de bien enfoncer le clou sur la tête de Piolle: " quand je pense à la surenchère de déclarations aussi odieuses que mensongères qui s’en est suivie, je suis d’autant plus écœuré aujourd’hui. Des réponses, des éclaircissements sont absolument nécessaires pour pouvoir constituer une majorité de gauche et écologistes à la Métropole (...) celle pour laquelle je plaide depuis de nombreux mois. J’invite naturellement tous les écologistes sincères à nous rejoindre (...) Le ou les autres, qui coure(nt) plusieurs lièvres à la fois, n’ont rien à faire dans un exécutif métropolitain. »

E.PIOLLE PERD SUR TOUS LES TABLEAUX  

Après Canossa, c'est Waterloo pour Piolle. il perd sur tous les tableaux. Il a rallié Ferrari contraint et se trouve accusé à son tour, obligé de s'expliquer. Les négociations Rouge/Roses/Verts doivent s'achever ce jeudi à midi pour la répartition des 20 Vice- Présidences et des Conseillers délégués vendredi. On peut très bien imaginer un exécutif avec des Verts/Ferrari/compatibles et les élus PCF heureux de se débarrasser de Piolle.

Christophe Ferrari: tout pour rester en poste ,peu importe le flacon

MAUVAISE JOURNÉE POUR E.PIOLLE

Décidément pas de chance pour Eric Piolle hier.  Alors qu'il faisait mine de minauder sur les déchets du Tour de France , sa féminisation, il s'est fait aussi allumer à la tribune par Jean-Pierre Barbier, le Président du Département: « On peut avoir des réserves, ici ou là. Est-ce le moment de les exprimer ? Je ne crois pas. »

C.PRUDHOMME PATRON du TOUR: " GRENOBLE DOIT S'AMÉLIORER"

Selon Benoit Lagneux du DL ( 17/9/20) Christian Prudhomme  le patron du Tour a fait passer un  message sur un ton ferme: « Peut-être ne travaillons-nous pas assez vite, mais nous travaillons. On doit tous s’améliorer, nous, la ville de Grenoble (…) Seule la discussion, sans parler dans les médias, fait progresser. Ne cassez pas ce qui rassemble. Taper sur ce qui nous lie n’est pas une erreur, c’est une faute ». 

DERNIÉRE MÉTROPOLE SANS EXÉCUTIF 

Notre territoire a disparu de la carte de France de l'avenir, il est devenu ces 6 dernières années le 4 eme le plus embouteillé de France , il abrite les 5 et 7 eme bouchons nationaux, il n'a pas de ligne de TGV à grande vitesse et les Verts n'en veulent pas ; la Métropole est la dernière de France sans exécutif à l'heure des défis économiques, sociaux, écologiques majeurs.

E.PIOLLE S'EST ABIMÉ DANS DES MANOEUVRES INDIGNES

A la veille de sa séance plénière le bateau est toujours ivre, sans cap, sans chef et sans boussole. Eric Piolle a tout cassé par volonté de puissance et de domination. Il s'est abimé dans des manoeuvres politique indignes qui lui reviennent en boomerang douloureux. Cet épisode devrait ramener sur terre ses ambitions personnelles démesurées...

 

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *