MÉTROPOLE : DERNIÈRE de FRANCE SANS EXÉCUTIF

Piolle a sabordé la Métro et fait sa tournée....

Grenoble n'a plus de pilote dans l'avion. Eric Piolle fait sa tournée d'été pour promouvoir Sa personne (au nom du collectif...) et la situation de la ville se dégrade à vitesse supersonique. 

LA SITUATION DE GRENOBLE SE DÉGRADE à TOUTE VITESSE

Les roms se réinstallent dans les quartiers, les tentes de la misère reviennent et la vie quotidienne des grenoblois est totalement méprisée : saleté, insécurité, travaux incompréhensibles (avenue Maréchal Randon, avenue Jean Perrot) sans aucune concertation. 

La rentrée scolaire s'annonce tendue avec les retards considérables dans les constructions scolaires (Hoche et Berriat). Ça n'empêche pas Piolle de promener ses généralités.

E.PIOLLE PROMET : ÇA NE MANGE PAS DE PAIN 

Ainsi à Jean-Luc Mélenchon et aux Insoumis il a promis  « Nous changerons le monde ensemble ». Ça ne mange pas de pain. Yann Mongaburu (Verts/Ades), son candidat à la Présidence de la Métro,  n'avait il pas déclaré en son temps lui aussi, en lavant  la vitrine d'une agence bancaire Grenobloise (!)  "que son premier acte d'élu serait de nettoyer la finance" ...

Eric Piolle,Yann Mongaburu lavant la vitrine d'une agence bancaire Grenobloise pour "nettoyer la finance". Les promesses n'engagent que ceux qui les reçoivent 

 

LE PRÉFET DE S’ILÈRE SAISIT LE TRIBUNAL ADMINITRATIF

Mais les Grenoblois subissent la double peine. Le Préfet Lionel Beffre vient de confirmer la crise institutionnelle dans laquelle la Métropole est plongée du fait du sectarisme de la majorité municipale grenobloise. Il a saisi le tribunal Administratif sur la nomination de 8 Conseillers délégués par Christophe Ferrari (PS repenti). 

C.FERRARI A CHOISI LA LENTEUR QUI LUI VA BIEN 

Ce dernier, élu Président de la Métro le 17 juillet,  est d'abord parti en vacances et a renvoyé la nomination de l'exécutif au ... 18 septembre. Un bon socialiste bien bureaucrate comme Eric Piolle les aime puisqu'il l'avait choisi en 2014 afin de ne pas avoir d'ombre. "La bonne personne" en 2014 a t -il rappelé le 17 juillet devant le Conseil de la Métro. Mais la mauvaise en 2020 puisqu'il voulait tout le pouvoir en plaçant son factotum, Yann Mongaburu.

C.FERRARI "LA PART SOMBRE ET NOIRE DE LA GAUCHE" (!)

Lequel, la voix de son Maître, avait  fait un discours de candidat d'une telle gonfle, d'un tel vide, d'une telle prétention qu'il fallait vraiment être obéissant pour voter pour lui .

Depuis lors Christophe Ferrari est devenu "La part sombre et noire de la gauche" (Céline Deslattes) ou, pour le toujours très subtil Antoine Back, "le déshonneur de la gauche a désormais un visage". 

Avec C.Ferrari, seul le nom est un bolide

 

LA MÉTROPOLE A DISPARU DES RADARS 

La Métropole grenoblois a disparu des radars nationaux et locaux.  Elle est la dernière de France à ne pas disposer d’exécutif alors que la compétence économique figure dans ses prérogatives et alors que des initiatives étaient attendues afin d’atténuer la casse sociale dans l’agglomération grenobloise avec la crise sanitaire.

A.CARIGNON APPELLE LES ÉLUS à SE RESSAISIR 

Dans un communiqué publié hier, le groupe d'opposition à la Métropole (Société Civile, divers droite et centre)  présidé par Alain Carignon "appelle les élus à se ressaisir, à donner un cap et un chef à la Métropole, sous peine d’accélérer le déclassement engagé avec la montée de la pollution et du temps perdu dans les embouteillages, une délinquance endémique qui pollue la vie des habitants et tue la réputation de notre territoire, une bétonisation par un PLUI qui produit des ilots de chaleur dans toutes les communes à un moment ou  le réchauffement climatique appelle à la création d’espaces de nature"

E.PIOLLE PROMET "DE FAIRE EXPLOSER LA MAJORITÉ"

Il est à craindre que l'intérêt général soit totalement absent de la lutte des places à laquelle se livrent les élus PS/Verts et PC de l'agglomération forts de leur domination. Ils s'affranchissent de toute bienséance en laissant libre court à leur cynisme. N'est-ce pas Eric Piolle qui a promis "de faire exploser la majorité dans les 3 mois, s'il n'était pas dedans". Bientôt deux mois...

Alain Carignon avait décrit ce qui allait arriver dés l'ouverture de la séance de la Métro 

LE DÉSIR DE PUISSANCE PORTE UNE LOURDE RESPONSABILITÉ

"Le désir de puissance qu'a exprimé sans fard Eric Piolle porte une lourde responsabilité dans la situation de paralysie dans laquelle l'agglomération va s'engager" .... En tenant ces propos à l'ouverture de la séance de la Métro, alors même que la série n'avait pas commencé, Alain Carignon a été prémonitoire.  

 

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *