“L’IDIOT UTILE” de Jean-Luc MÉLENCHON…..

"Est-ce à dire que vous préférez que toute la gauche s'unisse derrière JL Mélenchon plutôt que derrière Yannick Jadot ?"  a demandé le 22 août en direct au journal de 13 H de TF1, la journaliste Audrey Crespo-Mara au malheureux Eric Piolle. 

TF1 NE L'ENVISAGE PAS UNE SECONDE CANDIDAT ! 

A ce moment-là le Maire de Grenoble a bien pensé qu'il aurait mieux fait d'assumer son devoir et d'être présent aux cérémonies de commémoration de la Libération de Grenoble. Plutôt qu'avoir à mouliner du vide face à une journaliste qui n'envisageait pas une seconde que ce puisse être Lui, le candidat aux présidentielles.

JADOT : "JE NE VAIS PAS LAISSER LES ÉCOLOS SE LAISSER DIVISER" 

"Je ne vais pas laisser les écolos se laisser diviser par Jean-Luc Mélenchon" a tâclé  Yannick Jadot après la visite d'Eric Piolle chez les Insoumis. Car celle-ci a bien été récupérée avec intelligence politique par le leader de l'extrême gauche. En étant "favorable au rassemblement des gauches" (qui y est hostile dans ce camp ?) Eric Piolle se rangeait en effet de facto derrière Mélenchon .

QUATENNENS (FI) : LA VAGUE VERTE, GOUTTE DANS UN VERRE D'EAU"

Personne en effet ne rêve de faire son Hulot du Maire de Grenoble car il n'a encore apporté aucune preuve de rien. Être réélu aux municipales avec le plus fort taux d'abstentions depuis la guerre n'est tout de même pas l'exploit du siècle. Ce qu'Adrien Quatennens Député Insoumis n'a pas manqué de rappeler « Il ne faut pas non plus exagérer. Vu l'abstention, la vague verte dont on nous a parlé aux municipales était surtout une goutte dans un verre d'eau ». 

IL EST DEVENU "L'IDIOT UTILE" DE JL MÉLENCHON 

Bref il est devenu " l'idiot utile" de Mélenchon. On appelait ainsi les compagnons de route du PCF pendant la guerre froide, ceux qui ne comprenaient pas ce qu'ils faisaient en cautionnant le PCF. On peut résumer ainsi le bilan de son passage aux universités d'été des Insoumis

Vidéo : la réalité de l'échange Dupond-Moretti/Piolle 

L'ADMONESTATION DE E.DUPOND-MORETTI 

Avant la douche froide d'Audrey Crespo-Mara, la remise en place de Yannick Jadot il y avait eu la sévère admonestation d'Eric Dupond-Moretti. Pas piqué des hannetons : "Monsieur, vous ne pouvez pas commenter mon propos par un propos qui n'est pas le mien. Dans ce monde on préfère parfois le buzz à la réalité...". Laissant un Piolle interdit derrière son masque, après lui avoir lancé "vous pouvez être d'accord avec moi..."

la version Piolle telle qu'Il se voit

SON TWEET GRANDILOQUENT : AUCUNE RÉALITÉ

L'opposé du tweet grandiloquent et de la photo à son avantage lancés  par Eric Piolle pour se montrer en héros terrassant le méchant, la seule image répétitive qu'il veut donner de lui. 

FERRARI : AUTANT DE VOIX de GAUCHE QUE LE CANDIDAT de PIOLLE

Manquait Christophe Ferrari (PS repenti), Président de la Métro,  revenu fortement par le biais du Nouvel Obs'. Celui qui était "la bonne personne" pour Piolle en 2014 rappelle avoir "eu autant de voix de gauche que le candidat écologiste, soutenu par le maire de Grenoble, Eric Piolle". Il réaffirme surtout qu'il n'entend pas céder aux injonctions de Piolle et ne démissionnera pas. 

FERRARI à PIOLLE : "L'UNION ça COMMENCE CHEZ SOI "

Il ne "le blâme pas de faire de la politique.  il a des ambitions présidentielles (...)  Eric Piolle veut faire l’union de la gauche à la présidentielle. C’est très bien. Mais l’union, ça commence chez soi." 

"CEUX QUI ONT BESOIN QUE LEUR DOSSIER AVANCE SERONT DÉCUS" 

Ce que confirme dans le DL Guillaume Lissy, le Président du groupe PS à la Métro et Maire de Seyssinet qui a pourtant voté pour le candidat de Piolle au 3 ème tour. il craint « que l’équipe autour de Piolle fasse tout pour planter le début de mandat jusqu’à la démission de Ferrari. Ce n’est pas la solution (...) ceux qui aiment les coulisses et la politique vont se régaler mais ceux qui ont besoin que leur dossier avance seront déçus ».

G.LISSY ( PS) : "ON ARRIVE à SE BOUFFER LE NEZ, C'EST DINGUE" 

Il poursuit : « On a une majorité de gauche de 90 élus sur 119 et on arrive à se bouffer le nez, c’est dingue». On ne peut mieux résumer ce à quoi est parvenu le génie de nos Alpes, qui rêve de l'Elysée. 

E.PIOLLE EST BALLOTTÉ, UTILISÉ AU GRÉ DES INTÉRÊTS

Avec son tout et n'importe quoi , Eric Piolle est en train de se déconsidérer. Son manque d'ossature est évident. Son "arc humaniste" ne va pas suffire à remplir deux ans le vide de sa pensée et de ses propositions. Il est balloté, utilisé par les uns et les autres au gré de leurs intérêts et ne saisit visiblement pas tous les enjeux. Il devrait en sortir essoré. 

UN ÉTÉ PRÉSIDENTIEL COMME UN AUTOMNE 

Il lui reste les universités du PS à Blois pour refaire de l'image et de l'image du bondissant attiré par les caméras comme les papillons par la lumière. Les grenoblois sont de plus en plus nombreux à découvrir qu'ils ont été trompés sur la marchandise. Car si son été présidentiel ressemble déjà à un automne,  pour les problèmes non résolus de la ville, c'est déjà l'hiver. 

 

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *