Mondane JACTAT (Verts/PG) : L’AIDE AU NIGER RAPPORTE GROS

Décidément les Rouge/Verts Grenoblois auront tapé dans les caisses tous azimuts. Le Grand Timonier a confirmé récemment qu’il était bien actionnaire à Singapour et qu’il fallait le croire sur parole : aucun dividende n’est distribué dans ce paradis fiscal.

LES ÉLUS VERTS/ADES LES PLUS CUMULARDS D’INDEMNITÉS

On a constaté en fin de mandat que les élus Verts/Ades de Raymond Avrillier et Vincent Comparat famille incluse- étaient les plus cumulards en indemnités : Olivier Bertrand en tête suivi de Yann Mongaburu, Christine Garnier, Claire Kirkyacharian, Première Vice Présidente de la Métro et… mère des enfants de Raymond Avrillier.

On le sait le compagnon de Lucille Lheureux Adjointe (Verts/PG) à l’espace public (!) a été recruté et renouvelé à son poste de directeur de l’international -qui lui permet de beaucoup voyager- sans appel à candidature. La Chambre Régionale des Comptes a révélé ce manquement que nous avons signalé. Cela a déplu aux Thénardiers locaux qui ont saisi la justice. Que ne l’ont ils pas fait quand la CRC a porté ce jugement ? Difficile de s’attaquer aux juges financiers.

M.JACTAT A RÉDUIT LE SERVICE de SANTÉ SCOLAIRE

Un grenoblois s’est aussi penché sur la déclaration à la haute autorité de la transparence de Mondane Jactat Adjointe (Verts/PG) à la santé. C’est sous son règne que le service de prévention de la santé scolaire qui s’adresse aux plus démunis a été drastiquement réduit.

CONCERNÉS PAR LA MISÈRE HUMAINE : ILS EN VIVENT

Elle appartient pourtant à la catégorie des élus Rouge/verts qui sont particulièrement concernés par la misère humaine. La preuve évidente ? Ils en vivent. Elle rejoint l’avocat Claude Coutaz et quelques autres dont le coeur saigne si souvent en public, devant les médias.

Ce grenoblois nous signale -documents à l’appui- que Mondane Jactat est tellement concernée par l’hébergement des plus malheureux qu’elle a été chargée de mission d’un service pour le relais Ozanam “intervenant dans le secteur de l’hébergement”. 1554 € /net par mois ce qui lui permettait déjà de payer son propre loyer.

MISSION NIGER : 13 000 € POUR UN MOIS ?

Mais au moment de sa prise de fonction elle a déclaré également un travail de “chef de la mission Niger Alima” d’un mois pour un montant de… 13 000 € entre le 1/10 et 6/11 sans préciser l’année.

Nous avons vérifié que Alima est effectivement une organisation médicale humanitaire qui intervient notamment en Afrique de l’Ouest pour soigner les populations nomades et au moment des épidémies.

Mais on a du mal à croire que la “chef de mission” soit rémunérée … 13 000€ pour un mois comme le déclare Mondane Jactat. On veut croire qu’elle s’est trompée d’un zéro. C’est trop gros. Cela jetterait une suspicion terrible sur l’Adjointe au Maire et l’organisation humanitaire.

L’ACTION HUMANITAIRE EST UN MÉTIER QUI PEUT RAPPORTER GROS

Autrement, avant d’être Adjointe au Maire à la Santé, Mondane Jactat était Directrice d’une association sociale de santé (Imaje Santé) à 2000€/net par mois.

On peut donc conclure que Mondane Jactat appartient à cette catégorie de personnes pour qui l’action sociale et humanitaire est un métier qui peut même rapporter gros.

ELLE TANCE LES GRENOBLOIS DU HAUT DE SA GÉNÉROSITÉ

Elle est donc extrêmement bien placée pour faire la leçon aux autres et n’a pas manqué pendant son mandat. Ceux qui ne l’ont pas entendu répondre aux habitants qui se plaignaient de l’envahissement de la prostitution, du danger que celle-ci faisait courir à leurs enfants par la faune qu’elle drainait, ne mesurent pas la somme de mépris que contiennent ses réponses.

DES BEAUFS INCORRIGIBLES

Du haut de sa générosité arrogante, elle tance ces grenoblois égoïstes qui ne prennent pas -comme elle- la mesure de la misère humaine. Les renvoyant dans leur carré de beaufs incorrigibles, de bourgeois indécrottables.

C’EST A ÇA QU’ON LES RECONNAIT

D’ailleurs, Madame la Chef de Mission, donne des preuves de son amour : pour 13 000 € pour un mois elle est elle-même passée à l’action en Afrique de l’Ouest pour soigner les populations. C’est à ça qu’on les reconnait. Et c’est cela qui va les perdre aussi. Car les grenoblois n’en peuvent plus de ce discours et de cette réalité sordide qu’il cache de plus en plus mal.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *