MIEUX PAYÉS : LES ÉLUS VERTS/ADES D’AVRILLIER

En fin de mandat on découvre que les élus Verts/Ades de Raymond Avrillier et Vincent Comparat sont les mieux payés des élus de la majorité Rouge/Verts.

Leur entrisme et leur système bien au point leur a permis de truster tous les postes clefs de la ville et de l’agglomération.

UN GROUPUSCULE ULTRA MINORITAIRE TRUSTE LE POUVOIR

Rappelons que ce groupuscule familial ultra-minoritaire gère dans l’agglomération toute l’administration et le personnel (Claire Kirkyacharian) le Logement (Christine Garnier) avec Maryvonne Boileau (Présidente de Grenoble-Habitat) les déplacements (Yann Mongaburu). Au niveau de la ville les Finances (H.Sabri) l’urbanisme (V.Fristot) l’animation (O.Bertrand) la culture (C.Bernard)…. On s’explique mieux les résultats catastrophiques.

C’est Guy Tuscher qui ,en quittant la majorité Piolle, avait révélé l’importance du clan Avrillier.

O.BERTRAND (Verts/Ades) : UN DES MIEUX PAYÉS

Mais en liant le tableau des indemnités on constate également que ce même clan est le plus cumulard aussi ! Ainsi Olivier Bertrand, un des plus sectaires, est-il bien récompensé : 14 000 € à la ville, 10 000 à la Métro, 7000 à la compagnie des Eaux, 35 000 € au département soit 66 000 € par an! 5 500 € par mois d’indemnités d’élu local.

V.FRISTOT, C.KIRKYACHARIAN, C.GARNIER PAS DÉFAVORISÉS….

Un autre bébé Avrillier est bien servi : Vincent Fristot avec 28 000 € à la ville, 10 000 € à la Métro et 8 000 € à GEG soit 46 000 €/an tout de même. Soit près de 4000 €par mois.

Claire Kirkyacharian elle-même, la mère des enfants de Raymond Avrillier : 3 700 € à la ville, 20 000 € à la Métro et 7 400 au service incendie, soit 31 000 €. 2 600 € mois. Christine Garnier fait un peu mieux avec un total de 34 500 €. Elles sont servies. Toutes les deux étaient déjà dans la municipalité Destot, avec Raymond Avrillier en 1995….

Y.MONGABURU NE SE LAISSE PAS DÉSHABILLER FINANCIÈREMENT

Yann Mongaburu le pourchasseur de banques, celui dont le premier acte d’élu devait être de “mettre fin à la finance” (!) perçoit 14 000 € à la Ville, 20 000 € à la Métro et 8500 au SMTC soit 42 500 €. Voilà un élu rémunéré environ 3 600 €/mois.

H.SABRI GÈRE MIEUX SES FINANCES QUE CELLES de GRENOBLE

Hakim Sabri, l’adjoint aux Finances qui est aussi salarié à temps partiel de la régie du téléphérique (Président Pierre Mériaux Verts/PG pour les conflits d’intérêt) perçoit comme élu 28 000 € à la Mairie, 10 000 à la Métro et 7000 comme Président de la Cie de Chauffage soit 45 000 €. En voilà encore un à près de 4000 €/mois en sus de ses revenus professionnels.

Antoine BACK VOUDRAIT RATTRAPER SON RETARD

A ces détails on mesure combien une petite camarilla a pris le pouvoir local derrière Piolle. Derrière eux les élus de la France Insoumise ont ramé pour chercher à rattraper leur retard.

Ainsi Antoine Back (Verts/PG) qui n’est pas Adjoint au Maire parvient a atteindre près de 20 000 € /an d’indemnités ville (pas si loin d’Adjoint qui est de 28 000 ) et a réussi à éjecter Martine Jullian de la Métro afin de percevoir près de 10 000 € supplémentaires à sa place.

Maud TAVEL : LA MÉRE DE FAMILLE à 3 700 €/MOIS

A noter également que Maud Tavel (Verts/PG) a future ex Première Adjointe, proche de Piolle, qui a explosé en vol pour sectarisme exacerbé est bien récompensée : environ 44 000 € par an soit près de 3 700 € mois. Elle se présente aux médias comme “mère de famille”

LES MANETTES DU POUVOIR à des EXTRÉMISTES…

Bref le tableau des indemnités éclaire autant qu’un autre le rapport de force réel de la municipalité est révèle en même temps sa faute originelle. Avoir confié les manettes du pouvoir local à des extrémistes, dogmatiques et sectaires qui ont mis en oeuvre une politique régressive pour la ville.

… QUI NE SE SONT PAS OUBLIÉS EUX-MÊMES

Mais ne se sont tout de même pas oubliés eux-mêmes.

15 novembre 2019