GARE: LA PAGAILLE S’AGGRAVE

Les multiples interdictions accumulées par le Grand Timonier produisent une pagaille sans nom à la gare. Les rochers ferment l’autoroute à vélo aux voitures rue Amiral Courbet !

La fermeture aux voitures de l’autopont qui enjambe le cours Berriat a été mal conçue à l’arrivée !

Mais la suppression du stationnement , la suppression définitive de la dépose-minute ne sont pas acceptés par les usagers qui viennent chercher des voyageurs . Tout le monde ne peut pas venir en vélo! ça pose un problème pour les valises….

Résultat l’autoroute à vélo surdimensionnée de la rue Casimir Brenier devient elle-même le nouveau ” dépose-minute” ! Les voitures ne trouvent plus que cet endroit pour accueillir leurs amis ou leur famille.

Si tout va bien (!) Eric Piolle devrait dans sa logique si intelligente poser des gros rochers au milieu. Ainsi, petit à petit, au lieu de devenir confortables, pratiques et sures les autoroute à vélos vont devenir un danger pour les cyclistes aussi .

L’absence totale de concertation ,l’imposition d’en Haut des diktats d’Eric Piolle auront pesé très lourd dans ces inconséquences sur le terrain. Ce n’est pas fini .

Le dossier de la gare va figurer dans la longue liste des énormes ratés de la municipalité qui aura tout fait pour affaiblir la ville et emmerder les grenoblois.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *