Olivier SIX OFFICIELLEMENT CANDIDAT FACE à CHALAS

Une pub…. mal venue (?) dans l’annonce du site du ” Dauphiné “

Au lendemain du débat sur les mobilités organisé par Citelec auquel participaient notamment Alain Carignon et Emilie Chalas Députée (LREM) la sanction est tombée: le patron du parti, Olivier Six a annoncé sa candidature à l’investiture du parti à la Mairie face à la Députée qui ne lui donne donc pas satisfaction.

A.CARIGNON L’EMPORTE LARGEMENT à L’APPLAUDIMÉTRE

Devant 200 personnes intéressées par les questions de mobilités hier soir à la Chambre de Commerce et d’Industrie, Alain Carignon l’avait largement emporté à l’applaudimètre.

Il est vrai qu’en reliant l’histoire des transports collectifs des années 80 au moment ou son équipe à introduit le tramway après un référendum exemplaire à aujourd’hui, en proposant un monorail écologique de Voreppe à Crolles avec des vastes parkings de dissuasion, il a démontré qu’il était le seul à porter une vision qui sorte l’agglomération de son asphyxie. Nous reviendrons sur le fond.

LE RÉSULTAT DU DÉBAT INCITE O.SIX à RÉAGIR

Est-ce l’impression dégagée par ce débat qui incité Olivier Six à rendre publique sa candidature que nous avions annoncée depuis longtemps? On peut penser que l’ampleur et la globalité des propositions présentées par Alain Carignon face à un certain vide inquiètent les responsables. Si tous les dossiers se présentent ainsi les grenoblois vont vite faire leur choix.

UNE BATAILLE D’ÉGO

Une bataille dure et d’égo se livre au sein du parti du Président entre Olivier Six, Emilie Chalas et Olivier Véran autour d’ambitions personnelles. Aucun n’a présenté de solutions disruptives qui permettent de sortir l’agglomération de la crise.

RÉCUPÉRER UN MATELAS ET S’ASSOIR DESSUS

Chacun est dans l’idée de gérer un fonds de commerce électoral qui serait constitué par les voix de Macron aux Européennes. Pour chacun d’eux il s’agit de récupérer ce matelas et chacun se juge meilleur que l’autre pour s’assoir dessus. Ils se trompent évidemment tous car une ville ne se donne jamais à un parti.

UNE COMMISSION D’INVESTITURE DÉCIDE POUR LES GRENOBLOIS

Comment les grenoblois accepteraient-ils que ce soit la commission d’investiture d’un parti qui décide à Paris qui doit être le Maire de Grenoble!

GRENOBLE MÉRITE MIEUX

Grenoble mérite mieux. Chaque jour qui passe démontre la différence entre le collectif de la société civile avec Alain Carignon qui met toute son énergie au service des solutions pour Grenoble et les autres. Face à cette politicaillerie de l’ancien monde, les grenoblois doivent continuer à se mobiliser pour une alternance qui donne à nouveau un souffle et un avenir à la ville.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *