MOBILITÉS : E.PIOLLE SE FAIT PORTER PÂLE…

Gilles Toureng avait aussi annoncé la présence de Piolle

« Il y a quelques mois, il m’avait donné son accord, mais quand j’ai rappelé son cabinet, on m’a répondu que ce n’était pas possible. C’est bien dommage. Surtout si c’est pour des raisons de timing politique » déclare ce matin au “Dauphiné” Jean-Benoit Carreau le Président de Citelec à propos du refus de dernière minute d’Eric Piolle.

7 RECOMMANDATIONS de CITELEC

L’association qu’il préside regroupe tous les acteurs publics et privés qui réfléchissent aux mobilités innovantes organise en effet ce soir à la CCI un débat arbitré par Gilles Toureng à l’occasion duquel le travail effectué sera rendu sous forme de 7 recommandations sur ces dossiers essentiels pour l’avenir de l’agglomération.

“LE MAIRE NE S’ÉTAIT JAMAIS FORMELLEMENT ENGAGÉ”

Tout à coup Eric Piolle a choisi de se faire porter pâle. Evidemment il ment certainement comme d’habitude car on ne voit pas pourquoi le Président de Citelec inventerait avoir reçu son accord. Eric Piolle fait répondre par “la mairie” c’est à dire Enzo Lesourt qui contrôle tout: « Le maire ne s’était jamais formellement engagé. De toute façon, il n’est pas à Grenoble, mais à Paris pour deux jours ». Exceptionnellement le Grand Timonier a abandonné son vélo.

L’annonce du débat de ce soir par le “Dauphiné”

“IL A TOTALEMENT RATÉ LA COHABITATION des MODES de DÉPLACEMENTS”

Dans le “Dauphiné” Alain Carignon explique « Éric Piolle fuit son bilan et le débat… D’un côté, je le comprends, car au-delà de la com’, il a totalement raté la cohabitation des modes de déplacements, asphyxié l’agglomération en matière d’accès et sinistré le centre-ville. »

LE COLLECTIF de la SOCIÉTÉ CIVILE à DES PROPOSITIONS

De son côté Alain Carignon a donné son accord dès le départ pour participer et ira écouter les recommandations de Citelec auxquelles il répondra avec les propositions du collectif de la société civile qui résultent du groupe de travail animé par Olivier Corneloup et Romain Branche.

L’avenir se dessine sans Eric Piolle. Un premier symbole ?

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *