E.PIOLLE aux COMMERÇANTS: “ON CONSOMME PLUS à VÉLO…”

 

La quasi totalité des commerces de la zone piétonne Grenobloise et au delà sont à vendre ce qui représente une situation exceptionnelle par rapport aux villes comparables. L’accès désastreux pour 59 % des déplacements qui s’effectuent en voiture selon la dernière enquête/ménages de la Métro est un facteur déterminant de cette dégradation de l’activité économique.

INSECURITÉ, INSALUBRITÉ, OCCUPATION de l’ESPACE PUBLIC, PAUPÉRISATION…

L’insécurité, l’insalubrité, l’occupation de l’espace public, la paupérisation de la ville sont des facteurs aggravants. Tout le monde a entendu un client à fort potentiel de pouvoir d’achat expliquer qu’il préfère aller faire ses courses à Lyon ou Chambéry plutôt que de tenter de pénétrer dans Grenoble. D’autant qu’après avoir réussi l’exploit de passer les barrages faits à la circulation il redoute de retrouver cette ambiance d’abandon et de saleté qui ne donne pas envie de se promener dans la ville.

<< /commerces-centre-ville-delinquance-cest-normal/

LES CLIENTS EXTÉRIEURS à GRENOBLE DISPARAISSENT

Un commerce très spécialisé, haut de gamme et très moderne qui subsiste dans le centre ville, hors zone piétonne, nous explique que sa clientèle de l’extérieur vient se garer à Philippeville, effectue ses achats chez lui et repart immédiatement. Aucun client n’a plus le désir de s’attarder en ville. Un autre commerçant spécialisé bd Agutte Sembat qui tient le compte de sa clientèle extérieure très précisément constate que celle-ci disparaît au fil des mois et tous se plaignent de la difficulté d’accès à Grenoble. Ce commerçant ne pourra pas survivre à la fermeture d’Agutte Sembat.

<<< agutte-sembat-e-piolle-vertspg-confirme-la-fermeture/

JEAN PERROT: 70 % du CHIFFRE D’AFFAIRES avec les VOITURES

Un autre commerçant avenue Jean Perrot a expliqué au DL que 70 % de son chiffre d’affaires est réalisé grâce aux automobilistes. Malgré ses réalités Eric Piolle explique au DL (30/4/16) : » Ce que nous proposons, c’est d’élargir ce centre ­ville, redonner plus de place aux piétons, favoriser l’accès au centre­ ville pour les pié­tons, les transports en com­mun, les vélos, » c’est à dire accentuer ce qui tue. Car il cite aussi pour la forme l’accès voiture.

<< /commerce-a-jean-perrot-70-du-chiffre-daffaires-par-les-voiture/

Y.MONGABURU ( Verts/Ades) : 100 PLACES au FONTANIL pour les 120 000 VÉHICULES qui ARRIVENT de VOREPPE!

Citant aussi comme exemple la grande politique des parkings relais conduite par Y.Mongaburu (Verts/Ades) au titre du SMTC: au Fontanil, au bout de la lignée Tram E, le parking va passer de 100 à 200 places cette année afin d’absorber une partie des 120 000 véhicules/jour qui arrivent de Voreppe…

LE VÉLO POURRAIT REPRÉSENTER 7 % des DÉPLACEMENTS…

Sur 500 000 habitants de la Métropole d’après Eric Piolle et malgré l’augmentation des tarifs de location des vélos de + 65%, on est passé en deux ans de 4 000 abonnements à 6 700 à Métrovélo. Soit 2 700 supplémentaires.

Nos élus Rouge/Verts estiment d’ailleurs que les déplacements en vélo vont doubler soit représenter demain 7 % des déplacements dans la Métropole. On s’en félicitera. Demeurent 93 % des déplacements autres.

<< commerce-le-centre-ville-en-croissance-a-nantes/

E.PIOLLE POUR LA DÉCROISSANCE, MAIS SPÉCIALISTE (aussi) DU COMMERCE

Eric Piolle qui est un grand spécialiste du commerce puisqu’il est pour la fin de la croissance explique aussi : « les études de consomma­tion montrent que les gens qui sont à pied et à vélo consomment plus que ceux qui sont en voiture ». C’est bizarre mais les commerçants ont souvent l’impression que le bon client piéton est un automobiliste qui s’est garé. Car la clientèle intra-muros du fait de la paupérisation de Grenoble, de la densification en HLM, a tendance à diminuer .

<< commerces-ca-demenage-de-partout/

LES HORDES DE CYCLISTES de MEYLAN, ST ISMIER, BIVIERS QUI VIENNENT FAIRE LEURS COURSES

Or les commerces qui baissent les rideaux n’ont malheureusement pas vu devant leurs vitrines des hordes de cyclistes et piétons arriver de St Ismier, Biviers, La Tronche ou Meylan pour remplir leurs sacs d’achats et repartir avec le même mode de déplacement!

600 COMMERCES à VENDRE à GRENOBLE: UN RECORD TOUTES CATÉGORIES

Grenoble compte 600 commerces à vendre ce qui est un record toute catégorie.  Il y en a une trentaine à Bordeaux et même à … Nantes. Le choix sans discernement de la politique des années 70 qui a montré ses limites sans tenir compte de l’expérience est un choix idéologique. C’est d’ailleurs pourquoi la municipalité Piolle refuse de faire une étude d’impact préalable. Elle refuse la réalité. Ce dogmatisme va continuer à ruiner Grenoble car le commerce dans l’agglomération c’était 29 000 emplois.

<< /commerce-grenoblois/

Sauf si les commerçants comprennent qu’il faut agir et s’inscrivent massivement sur les listes électorales grenobloises pour peser sur les choix municipaux.

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *