LES ACTIVITES et COMMERCES ABANDONNENT les QUARTIERS INVIVABLES

ABS Alto rue Verlaine Rue Paul Verlaine à Grenoble après Henry SCHEIN, GRE TECH cet automne, c'est au tour de ABS ALTO de déménager  ces derniers jours nous signale un riverain. Ce quartier, comme beaucoup d'autres est sinistré. L'insécurité que font peser les Roms avec la multiplication des cambriolages, le développement de commerces communautaires ont raison de ces enseignes et des emplois qui vont avec. << agglo-apaisee-63-de-delinquance-a-grenoble-par-rapport-aux-villes-comparables/ Les départs cumulés ce chiffrent en centaines d'emplois: le commerce qui représentait 29 000 emplois est en train de chuter dramatiquement.  Comme l'a montré la carte du " Monde " de l'économie,  Grenoble a rejoint Clermont Ferrand, Besançon , Limoges avec une activité commerciale au bord "du déclin de la commercialité". Tandis que Bordeaux, Lyon, Strasbourg, Nantes se maintiennent en première division. + 9,5 % de CHÔMAGE dans l'AGGLOMÉRATION CONTRE + 4,4 % dans le GRAND LYON << commerces-au-bord-du-declin-de-la-commercialite-selon-le-monde/ Une chute qui est l'une des causes de l'augmentation inconsidérée du chômage dans l'agglomération: + 9, 5% la dernière année contre + 4,3 % au Grand Lyon. Cette situation se retrouve au centre  ville mais aussi dans de nombreux quartiers: la disparition des commerces qui était réservée à Mistral et à Villeneuve ( dans ce dernier quartier il n'y a plus de commerce de vente d'alcool depuis plusieurs a années) s'étend maintenant dangereusement à la ville. << commerces-quand-sarretera-la-chute/ DÉVELOPPEMENT d'UN COMMUNAUTARISME QUI ORGANISE SA SOCIÉTÉ Outre le chômage, c'est évidemment une aggravation de l'insécurité qui en est la conséquence: moins de présence humaine et d'activités diversifiées, moins de vitrines éclairées et le développement d'un communautarisme y compris commercial qui organise une société sur des bases religieuses et applique ses propres règles. La République et nos valeurs reculent aussi à cause de ce laisser faire volontaire. Ce qui se produit rue Verlaine - dont les riverains ont du subir pendant de longs mois la présence d'un centre d'hébergement d'étrangers irréguliers- ressemble à ce qui est vécu dans tout Grenoble. Un recul du vivre ensemble dans la Nation commune.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *