L’ÉTÉ MEURTIER D’E.PIOLLE….

A cause du clientélisme d’Eric Piolle notre ville est devenue la capitale du Burquini

Grenoble se transforme grâce au Grand Timonier. La ville ressemble plus au quart monde qu’à une grande Métropole Française d’avenir.

Les pratiques qu’on ne voyait pas encore dans les pays avancés

L’été meurtrier en images.

Un ilot de fraîcheur dont les grenoblois sont privés : le parc des Champs Elysées autoroute dans “l’écojardin” et caravanes à Bachelard

Depuis l’affaire des Burquinis, les fontaines inutilisables du fait des matières fécales, les parcs envahis par les voitures, les campements illicites l’été est très chaud pour les grenoblois abandonnés.

Pour les jets d’eau la municipalité est passé de sa mirobolante com’ appelant à se rafraîchir répercutée sans réfléchir par Antoine Back (à gauche) aux panneaux placés en urgence (à droite) !

Plutôt que de traiter leurs problèmes Eric Piolle a préféré inaugurer en grandes pompes 700 mètres d’autoroute à vélos !

le camp de Roms réinstallé en juin près de la gare

Dans le cadre de l’embellissement, comme dans le tiers monde, les câbles électriques sont désormais apposés à même les façades… Jusque dans le détail le Grand Timonier aura cherché tout ce qui peut nuire à l’environnement de la ville. Lui qui affirmait s’en préoccuper dans ses multiples engagements qui n’engageaient que ceux qui les ont lus.

les fils électriques sur les façades lors de la “rénovation” des places et des rues…

L’été est meurtrier pour Eric Piolle. Si l’automne est judiciaire pour lui, que sera son hiver ?

… et toujours cette ” mobilisation pour la propreté ” décrétée par le Grand Timonier en mai 2018 ( ici place Grenette lundi 8 juillet vers midi)

9 juillet 2019