INSALUBRITÉ DU PARC AU VILLAGE OLYMPIQUE

Merci Eric. 

D'un habitant du Village Olympique, écoeuré,  nous recevons cette vidéo qui en dit long sur l'attention qu'E.Piolle porte aux habitants des quartiers et de la ville en particulier aux enfants.

Ça n'empêche pas le journal "Libération" et son correspondant de faire deux pages aujourd'hui (21/7/20) pour louer le Grand Timonier et  son attachement aux enfants. 

F.CARREL REPRODUIT LA COM' MUNICIPALE

François Carrel, le journaliste, reproduit la com' de Piolle qui "végétalise et dégenre" (!) la cour de récréation de l'école Clemenceau. Ce roi de l'enquête s'est laissé conduire et ne cite que les louangeurs désignés par le Guide ou rémunérés par Lui. 

DIDEROT : SUPPRESSION D'UN TERRAIN de JEU 

Il aurait interrogé -on appelle ça "recouper l'information" chez les professionnels qui ne veulent pas faire du publi-reportage- l'opposition lui aurait cité l'école Diderot ou Eric Piolle supprime le terrain de jeu pour faire face aux besoins de constructions de classes non anticipés, la réduction de la cour de l'école Lucie Aubrac ou un deuxième préfabriqué doit être installé pour faire face à la densification du quartier, le parc Hoche amputé à nouveau... 

Au Village Olympique comme ailleurs, les jeux d'enfants eux mêmes deviennent impraticables. Les détritus jonchent le sol et l'absence d'entretien des espaces verts (par les écolos de Grenoble), plus de tonte des herbes hautes, plus de ramassage des saletés, papiers, emballages, restes de fastfood, canettes et autres papiers gras qui font la joie des rats.

C'est là, dans ces espaces "rendus à la nature" comme le dit cette adjointe  (Vert/PG) L.Lheureux que ce qui était un parc de jeux pour les enfants est devenu impraticable et dangereux pour eux.