ÉCOLE DIDEROT : E.PIOLLE BÉTONNE UN TERRAIN de FOOT

Après la gratuité des transports pour tous (!), Eric Piolle a annoncé "la "débitumisation" des cours d'écoles..." Les 78 écoles aujourd'hui îlots de chaleur, demain îlots de fraîcheur, Grenoble compte 11 hectares de cours d'école , soit plus de 15 terrains de foot..." écrit le candidat.

ÉCOLE DIDEROT : E.PIOLLE BÉTONNE UN TERRAIN DE FOOT

Dans le quartier Berriat, il a déjà commencé. L'extension de l'école Diderot rendue obligatoire par la densification du quartier a pour conséquence la bétonisation du... terrain de foot. Un de moins. Les buldozers sont à pied d'oeuvre. Précisons que le Grand Timonier n'a prévu aucune compensation pour les jeunes du quartier !

Depuis le début du mandat Eric Piolle a réduit les parcs et jardins pour construire : à Hoche il a même fallu transporter les terrains de baskets ailleurs.

La nouvelle école Simone Lagrange ne brille pas par la grandeur de ses espaces verts. Pour comprendre sa politique, c'est simple : il suffit de lire ce qu'il dit. Il fait le contraire.

Plus il a bitumé, coulé du macadam avec un nombre d'arbres à la portion congrue, plus il parle de végétalisation. Il suffit de regarder Agutte Sembat, rue Béranger, place de la Gare... pour voir le résultat.

GRENOBLE LANTERNE ROUGE DES ESPACES VERTS

Avec Lui, Grenoble a encore régressé en espaces verts : moins de 12 M2. Elle est la lanterne rouge selon le classement de l'UNEP. Ici aussi il suffit de voir ce qui est sorti de terre (la Presqu'ile) ou ce qui va advenir (Flaubert et ses 2000 logements sans nouveau parc).

Dans la totale continuité de la municipalité Destot qui a montré ce qu'elle était capable de faire en matière de densification sans espaces verts avec Vigny-Musset.

UN GRAND MOMENT DU TARTUFFE CANDIDAT

Mais la bétonisation du terrain de foot de l'école Diderot au moment ou Eric Piolle annonce qu'il va transformer les écoles, ilots de chaleur, en ilots de fraîcheur "soit plus de 15 terrains de foot", demeurera un grand moment du Tartuffe candidat.

DES PROMESSES AUSSI EN CONTRADICTION AVEC SES ACTES

A force de les accumuler en laissant l'agence de com' faire la campagne sans la corréler en rien avec son action municipale, ça explose. Mais cela démontre également le mépris des grenoblois d'annoncer autant de promesses si évidemment en contradiction avec ses actes de Maire.

A chaque étape, le boomerang revient en force. Et ça fait mal.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *