STATIONNEMENT : NOUVEAU MATRAQUAGE FISCAL

Depuis le 1er mars, les prix du stationnement ont encore augmenté à Grenoble. Le matraquage fiscal se poursuit dans une ville déjà dans le top des villes pour les impôts locaux.

NOUVELLE HAUSSE DES TARIFS

En zone orange et violette, 0.50 centimes donnent droit à 10mn de stationnement contre 15 auparavant. En zone verte, la même somme autorise 15mn de stationnement contre 20 auparavant. Stationner 2h en zone orange coûte désormais 5 euros soit une hausse de 50 centimes ; en zone verte, les habitants en ont pour 4 euros soit une hausse de 1 euros !

Les nouveaux tarifs.

EXTENSION DE LA ZONE PAYANTE

Comme si ça ne suffisait pas, la zone payante est également étendue entre les quais et la gare. 7 rues sont ainsi concernées (parmi lesquelles Henri Tarze, Ernest Hareux...). Les zones de gratuité sont rognées petit à petit, et tant pis pour les petits budgets.

Les zones payantes s'étendent de plus en plus.

VIDÉOSURVEILLANCE... POUR LES VOITURES

Obnubilé par son obsession anti-voitures, Eric Piolle est même revenu sur son hostilité aux caméras ! À Sainte-Claire, il expérimente ainsi déjà la vidéoverbalisation des automobilistes... qui ne résout rien aux problèmes de stationnement et d'accessibilité. Et bien sûr, il refuse toujours le développement des caméras pour lutter contre la délinquance. 2 poids 2 mesures verdâtre.

À la Villeneuve, pas besoin de vidéoverbalisation pour constater les voitures en zone piétonne...

DES COÛTS CACHÉS AVEC LA NOUVELLE APPLICATION DE STATIONNEMENT ?

Peu avant l'augmentation des tarifs, la Municipalité a également fait évoluer son système de paiement du stationnement pour passer à l'application "PayByPhone". Et selon certains utilisateurs, l'application ponctionnerait discrètement 0.30 centimes d'euros de stationnement en plus. Les services de la ville ne se sont pas encore exprimés à propos de cet autre coup porté au portefeuille.

IMBROGLIO MUNICIPAL

Il n'y aurait rien d'étonnant à ce que ces 30 centimes cachés soient avérés, et que cela se soit fait à l'insu du plein gré de la Municipalité. Le degré d'organisation municipal laisse rêveur. Ainsi, le Dauphiné Libéré rapportait récemment le cas de véhicules stationnées aux abords du stade des Alpes et embarqués par la fourrière... alors que l'interdiction de stationnement affichée sur le panneau ne débutait que 3h plus tard ! L'absence de pilote dans l'avion Grenoble se fait ressentir à tous les étages. 

LES IMPÔTS LOCAUX DÉJÀ AU PLUS HAUT

Cette nouvelle hausse du stationnement intervient dans une ville où la tension fiscale est déjà très élevée. Les tarifs du stationnement avaient ainsi déjà subi une hausse en 2016, la taxe d'habitation sur les résidences secondaires a été augmenté, et Grenoble est première de sa catégorie des grandes villes pour le taux de taxe foncière. Les Grenoblois sont asphyxiés et ça ne suffit même plus : la majorité municipale a été contrainte de faire voter un budget plus que précaire, avec des sommes non provisionnées et des soupçons d'insincérité

Le comparatif des taxes foncières.

IL SERAIT TEMPS DE S'INTÉRESSER AU QUOTIDIEN DES GRENOBLOIS

Pendant qu'Eric Piolle se perd dans des débats sociétaux et tente d'imposer des revendications rétrogrades pour se préserver une clientèle électorale, les problèmes des Grenoblois persistent et s'aggravent. La politique menée en matière de stationnement est un coup de plus porté à l'encontre des Grenoblois qui doivent faire avec leur voiture, illustration une fois de plus de la déconnexion des élus de la majorité avec le quotidien de certains habitants, qu'ils ne comprennent et n'essayent même pas de comprendre.

3 Comments

Répondre à PayByPhone Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.