BUDGET INSINCÈRE: LE PRÉFET A ATTIRÉ L’ATTENTION DE PIOLLE….

 

" J'ai attiré l'attention du Maire de Grenoble sur les deux points suivants: une somme de 17 millions d'Euros , correspondant à une première partie de la vente des actions de Grenoble-Habitat a été inscrite dans la section des recettes " or " depuis le Président de la Métropole a informé le Maire qu'il ne souhaitait plus acquérir ces actions" et secondement " aucun montant n'a été provisionné dans le cadre du différent qui oppose la ville à la Métropole s'agissant de l'encourt de dette relatif au transfert de l'eau " 

L.PRÉVOST :  UN NOUVEAU CONTRÔLE DE LÉGALITÉ

C'est en ces termes que Laurent Prévost , Préfet de l'Isère fait répondre à Alain Carignon, qui l'avait saisi au nom du groupe d'opposition, sur l'éventuelle "insincérité " du budget de la ville. Précisons que la dette de l'eau pour laquelle il n'existe aucune provision est d'un montant de 7,2 Millions d'€ .

Evidemment le budget étant " prévisionnel " il n'est pas irrégulier, même s'il comporte des recettes plus qu'aléatoires. En effet , en cours d'exercice le Maire a le droit de remplacer la source d'une recette prévue par une autre. Théoriquement Eric Piolle peut donc trouver un autre acquéreur à ses 34 Millions de recettes des actions de Grenoble-Habitat , un montant fixé par Lui, contesté par tous les experts, qui devait déjà rapporter 17 Millions en 2022...

Toutefois le Préfet de l'Isère n'est pas dupe et resserre l'étau sur Eric Piolle. Il précise à Alain Carignon "qu'un nouveau contrôle de légalité sera exercé dès la plus proche décision budgétaire suivant le vote du compte administratif , en l'occurrence le budget supplémentaire " . Bref Pour Eric Piolle le compte à rebours est enclenché 

Nicolas Pinel, Conseiller Municipal centriste du groupe d'opposition avait mis en garde Eric Piolle

E.PIOLLE FAIT UNE SORTE DE CAVALERIE BUDGÉTAIRE

Quelles seront les conséquences pour les Grenoblois? Des projets annoncés ne pourront pas être réalisés et tous les retards accumulés seront encore moins résorbés. Avec ce budget de cavalerie Eric Piolle peut encore moins répondre aux problématiques d'insécurité, de malpropreté , de voirie pas entretenue ... Mais surtout cette menace démontre les dysfonctionnements d'une ville qui n'a pas de chef d'équipe , arbitre et décideur . Qu'une ville de la taille de Grenoble soit, de fait,  sous contrôle du Préfet pour l'exécution de son budget en dit long sur le niveau ou Piolle l'a fait descendre. Ses rodomontades publiques, ses leçons au monde cachent de plus en plus difficilement une incompétence crasse à tout simplement gérer Grenoble. 

POUR LUI, LE BUDGET EST SECONDAIRE....

Ses dérives sur le Burkini, le mois décolonial, le Jihab montrent qu'il a définitivement rompu avec le simple bon sens , s'installant délibérément hors du champ républicain. En retenant Chloé le Bret de démissionner, en annonçant partout qu'il fera avaler à sa majorité de godillots le port du Burkini , Eric Piolle montre également que toute son énergie est consacrée à ce dévoiement de l'action publique. On comprend pourquoi son budget risque d'être jugé insincère. Pour Lui, c'est secondaire. 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.