“E.PIOLLE A ABANDONNÉ GRENOBLE”

« Nous sommes ici à la Mairie parce qu’Éric Piolle a abandonné Grenoble, polarisé par sa campagne présidentielle face à Yannick Jadot.
La ville est en panne.
De solution, Éric Piolle est devenu le problème de Grenoble.

"LA VILLE EST DEVENUE UN CANARD SANS TÊTE"

« Son absence n’est pas seulement physique, elle est d’abord d’intérêt aux problèmes et aux dossiers de la ville, devenue un canard sans tête. Les services et les élus poursuivent chacun leur propre logique, sans cohérence, aboutissant aux situations que nous décrivons dans notre dossier. La com’ intempestive ne peut plus couvrir tous ces manquements, ces oppositions criantes entre le discours et la réalité.

"INCOMPATIBLE AVEC LA FONCTION DE MAIRE de GRENOBLE"

« Dès le 3 juillet 2020, lors de l’élection du Maire, nous avions averti que sa candidature à l’élection présidentielle -en totale contradiction avec ses affirmations selon lesquelles les solutions doivent être d’abord locales- était incompatible avec la fonction de Maire.
Toute la ville est en train de le vérifier.

"LA MAJORITÉ MUNICIPALE DOIT EN TIRER LES CONSÉQUENCES"

« Nous demandons à la majorité municipale d’en tirer maintenant les conséquences »

Devant les journalistes et tout le groupe d’opposition, Alain Carignon a lancé une sorte "d’alerte enlèvement" pour Grenoble. Successivement, Brigitte Boer, Chérif Boutafa, Dominique Spini, Nicolas Pinel, Nathalie Béranger ont présenté des événements récents factuels qui démontrent que l’absence de chef d’équipe de la ville pesait de plus en plus lourd sur son destin.  En voilà la liste non exhaustive:

Crèche de la Villeneuve :
Fermeture d’un service public sous la menace 

Centre de santé de la place des Géants :
Un chantier en panne en raison de l’insécurité 

Gouvernance de la Métropole, SMMAG, Siège de la Métropole : Une guerre des chefs 

Cité de l’Abbaye :
Des SDF et des migrants mis à la rue, en plein hiver 

La Bastille :
Un site naturel abandonné aux promoteurs 

Extension de Grand Place et projet Neyrpic : Mort annoncée du centre-ville de Grenoble 

Qualité de l’air :
Grenoble en tête du nombre de jours de pollution 

Quartiers abandonnés : Expulsion de la Papothèque 

Tri des déchets et recyclage : Bons derniers 

La clinique Mutualiste en danger 

La propreté de la ville à l’abandon 

La recherche grenobloise mise en cause 

3 % des désignations réservées à l’Opposition : c’est trop ! 

Le site du collectif de la société civile publie les textes de cette conférence de presse que vous pouvez retrouver.

L'ABSENCE D'UN MAIRE à GRENOBLE

Tous ces dossiers ont défrayé les médias locaux et nationaux répercutant à nouveau une image détestable de la ville. Évidemment ces dysfonctionnements graves sont la résultante de l'absence d'un Maire à Grenoble. En portant cette problématique devant le Conseil Municipal, en interpellant la majorité municipale, le groupe d'opposition accompli son devoir. 

L'AVERTISSEMENT DU 3 JUILLET 2020

Beaucoup de "bonnes âmes" s'étaient étonnées de l'intervention d'Alain Carignon le 3 juillet lors de l'élection du Maire. Il avertissait la majorité sur l'impasse dans laquelle elle s'enfermait en élisant Eric Piolle plutôt qu'un autre membre de celle-ci qui puisse se consacrer à la ville. Moins d'un an après nous y sommes déjà. Connaissant l'obstination du Grand Timonier à faite passer sa personne avant l'intérêt collectif, elle peut craindre le pire pour elle-même et pour la ville. 

One Comment

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *