LYS ROUGE et MISTRAL : PIOLLE EXPULSE L’ÉCONOMIE SOCIALE et SOLIDAIRE

"Jamais un acteur politique, que ce soit Eric Piolle ou Elisa Martin n'est intervenu dans la décision, Ils n'ont aucun regard sur ce que l'on décide" déclare Stéphane Duport-Rosand le directeur d'Actis. 

Soit son affirmation n’est pas un mensonge et c’est un scandale. Soit il ment pour protéger ses présidents et c’est un scandale.

LA PAPOTHÈQUE AU TRIBUNAL POUR EXPULSION 

En effet Actis  -présidé par Eric Piolle puis Elisa Martin- a décidé d’envoyer les huissiers et de traduire l’entreprise d’économie sociale et solidaire qui œuvre quartiers du Lys Rouge et Mistral. Afin de la traduire devant les tribunaux ou elle est convoquée le 16 février aux fin d’expulsion du fait de retards de loyers. La « Papothèque » qui a engagé des travaux très importants de rénovation des locaux  -190 000 € !- qu’elle loue à Actis dans ce quartier difficile -des locaux impossibles à louer-  devait ouvrir une activité de restauration qui ne fonctionne évidemment pas depuis la pandémie.

"LE PAN SOLIDAIRE et SOCIAL TOURNAIT à PLEIN RÉGIME"

Par contre elle a accentué ses actions de solidarité dans la période : « le pan social et solidaire de la Papothèque, lui, tournait à plein régime, avec un café solidaire, des ateliers, des appels réguliers aux seniors, des accompagnements… une animation qui a d’ailleurs valu à la structure le prix Talents des cités 2019, décerné à Paris » écrit Isabelle Calende dans le DL (28/1/21)

De son côté Anouchka Michard, l’animatrice rappelle que « nous livrions des colis alimentaires à plus de 200 bénéficiaires, en partenariat avec d’autres associations. Et nous avons continué d’appeler les seniors que nous suivons (ils sont 430 au total). »

Romain BRANCHE PARMI LES SOUTIENS de la PAPOTHÈQUE

De très nombreux bénévoles ont impliqués dans ce travail dont Romain Branche du collectif de la société civile. Déjà en 2020, Eric Piolle, Président d’Actis -pardon Stéphane Duport-Rosand- avait engagé des poursuites contre cet acteur pour retards de loyers.

DÉJÀ EN 2020 E.PIOLLE A TENTÉ DE L’ÉTRANGLER

L’intervention publique d’Alain Carignon au Conseil Municipal avait déclenché un mouvement de solidarité et l’obtention de prêts permettant de faire face. Mais cet acharnement est très étonnant. Déjà en 2020 au moment ou Actis poursuivait la Papothèque, sous la présidence d’Eric Piolle -mais peut être n’est-ce pas lui qui prenait la décision ?- le Conseil Municipal exonérait de leurs loyers des associations qui œuvraient dans le même domaine

EN OPPOSITION AVEC LA POLITIQUE de la VILLE

Cette nouvelle affaire semble confirmer que la municipalité est un bateau ivre. Quel que soit celui ou celle qui prend la décision, d’évidence elle est imbécile et opposée à la politique de la ville dans les quartiers en difficultés. Le Lys Rouge et Mistral ont-ils besoin de voir disparaitre la seule entreprise d’économie sociale et solidaire alors qu’ils explosent ?  Ce trésor que constituent ceux qui oeuvrent sur le terrain pour freiner la paupérisation et la ghettoïsation est ce que la ville compte de plus précieux.

UNE POLITIQUE RÉSOLUMENT ANTI-SOCIALE

« Après avoir coupé l’eau et privé de chauffage la cinquantaine d’occupants des HLM vides de l’Abbaye, la municipalité se distingue encore par son caractère anti-social et son absence de toute humanité. La déconnection d’Eric Piolle avec Grenoble du fait de sa candidature présidentielle déplacée aggrave le caractère bureaucratique et froid de ses décisions. Le groupe d’opposition apporte son soutien aux usagers de la Papothèque et aux habitants du quartier, appelle la municipalité à se ressaisir sur ce dossier aussi et interviendra au Conseil Municipal lundi à ce sujet « a déclaré le groupe d’opposition présidé par Alain Carignon

CE WEEK END Eric PIOLLE VISITÉ LA BRETAGNE...

Ça n’empêche pas Eric Piolle d’organiser son prochain déplacement ce week end en Bretagne ! Après l’Essonne et un long séjour à Paris. En effet l’opposition découvre au fil de ses remboursements de frais soumis au Conseil Municipal ce lundi qu’il est demeuré encore 4 jours dans la capitale dont… 2 jours les 18 et 19  janvier pour assister aux obsèques de Marielle de Sarnez, le bras droit de François Bayrou. Une mission totalement dans le rôle du Maire…. 

... MAIS PAS DE TEMPS POUR LA CRÈCHE, LE LYS ROUGE ou L'ABBAYE

Il n’a pas trouvé le temps de se rendre à la crèche de Villeneuve , ni de rencontrer la Papothèque, ni les migrants de l’Abbaye qu’il a appelé à traverser les frontières inutiles.

Jusqu’où ce cynisme violent et choquant pourra t-il se déployer ?  

One Comment

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *