MÉDECINS 7/7 : 50 000 PATIENTS PRIVÉS de SOINS

Médecins 7/7 cours Jean Jaurès fermé depuis le 5 octobre

Olivier Véran est Ministre de la Santé. Grenoble compte deux Députées LREM. Notre ville a "la chance" d'avoir  à sa tête le phare de l'occident, Eric Piolle, qui donne urbi et orbi des leçons au monde. 

Or depuis  lundi 5 octobre, le cabinet de “Médecins 7/7” extrêmement fréquenté au cœur de ville a fermé ses portes. Il rend un véritable "service public". Ce mot qu'ont tous ces tartuffes à la bouche. 

20 SALARIÉS et de 20 à 30 MÉDECINS 

Ce centre de soins non programmés accueille en moyenne 50 000 patients par an, soit plus de 130 au quotidien. Dont des toxicomanes. 

Premier cabinet de France de soins non programmés, “Médecins 7/7” " il  compte habituellement « 20 salariés pour l’accueil et l’administratif (au chômage actuellement) et une équipe de 20 à 30 médecins pour une ouverture de 7 heures à minuit » explique Agnès Caperan.  (DL du 18/10/20).

un service perdu depuis le 5 octobre

"UNE SITUATION SANITAIRE DRAMATIQUE"

Qui ajoute : « Aujourd’hui, je ne peux plus payer les médecins. Pour que notre cabinet vive autour d’une équipe engagée, il suffit pourtant que nous soyons traités comme tous les autres. Et notre stratégie est simple : fournir un bon accès aux soins. » Elle poursuit : « Dans la situation sanitaire dramatique que nous vivons, il ne faut pas opposer les uns aux autres ; SOS médecins comme les généralistes font un travail exceptionnel. Je réclame seulement un traitement équitable. » (DL du 18/10/20).

CE SERVICE NE CORRESPOND PAS AUX DOGMES d'E.PIOLLE

50 000 patients sont sur le carreau en pleine pandémie et que pensez vous qu'il se produit ? Les silence toujours assourdissant d'Eric Piolle et des Rouge/Verts Grenoblois hostiles à ce service car ne répondant pas exactement à leurs dogmes administratifs. 

MIEUX VAUT PAS DE SOINS DU TOUT 

Pour eux, mieux vaut pas de soins du tout, y compris en urgence, que des soins reconnus de qualité mais qui ne correspondent pas à leur idéologie bureaucratique. On se demande au passage s'ils ne préfèrent pas également la mort de la clinique Mutualiste plutôt qu'un fonctionnement qui a su marier le public et le privé au bénéfice de tous ? 

Olivier VÉRAN N'A PAS LEVÉ LE PETIT DOIGT

Bien entendu Olivier Véran qui ne cache pas à tout le monde la haute idée qu'il a de lui-même pour avoir simplement déversé des crédits -déjà jugés insuffisants- sur un système de santé qu'il ne sait pas réformer, n'a pas levé le petit doigt à ce jour.

Pas d'inégalité territoriale : les travaux du centre de santé au sud de la ville, place des Géants sont interrompus depuis un an et demi !

LES DEUX DÉPUTÉES LREM IMPUISSANTES 

Les deux Députées de base de LREM, Emilie Chalas et Camille Galliard-Minier se sont fendues "d'un soutien" que Jean-Benoit Vigny (DL) a jugé "de poids"  (!).  Sauf que le pouvoir se juge à ses résultats, à ses décisions, pas à ses postures.

En l'occurrence voir stoppé en pleine crise sanitaire un centre de santé de cette dimension, qui rend autant de services, qui désengorge les urgences, qui évite des déplacements (ça devrait mobiliser Piolle), fonctionnant depuis 2003,  est une aberration.

Gilles TOURENG : "TOUT DOIT ÊTRE MIS EN OEUVRE"

Les réactions de la société civile ont été nombreuses. Gilles Toureng a tweeté demandant que "tout soit mis en oeuvre particulièrement en ce moment de crise du Covid19 ou son service d'urgence prend tout son sens"

Antoine DE DECKER LANCE UNE PÉTITION 

Un usager, Antoine de Decker, a lancé une pétition de soutien. Sa fille victime d'un accident a été soignée en urgence par "médecins7/7 et sans la rapidité de l'intervention elle aurait perdu un doigt.

Alain Carignon et le collectif de la société civile s'opposant à la préemption- démolition de la CCI décidée par E.Piolle qui veut empêcher la réalisation dans les locaux d'une résidence pour personnes âgées et d'un centre de santé

A.CARIGNON "AUCUN OBSTACLE NE PEUT JUSTIFIER LA FERMETURE"

    «  Il est du devoir du Ministre de la Santé et de la municipalité d’agir vite afin de permettre la réouverture rapide de «  Médecins 7 /7 «  et de mettre tout en œuvre pour ce faire. Aucun obstacle administratif ne peut justifier la suppression de soins pour 50 000 grenoblois » a lancé Alain Carignon dans un communiqué.

E.PIOLLE EMPÊCHE LE CENTRE DE SANTÉ à LA CCI

Rappelons qu'Eric Piolle s'oppose à la création d'un centre de santé dans les locaux de formation attenants à la Chambre de Commerce et d'Industrie qu'il a préemptée pour empêcher sa réalisation ! 

DES DOGMES D'UN AUTRE ÂGE

Les Grenoblois sont les victimes directes de ces dogmes d'un autre âge. La culture idéologique  de la majorité municipale est la plus ringarde qu'on puisse imaginer. Il s'agit toujours pour elle d'imposer une théorie au réel. 

le Dr Agnès Caperan

UN PROBLÈME ADMINISTRATIF de FORME

La régression qu'elle implique -ici de soins !- ne pénètre pas l'entendement d'Eric Piolle. Depuis le 5 octobre, chaque jour, 130 citoyens sont privés de soins de proximité. Cette régression devrait entrainer une mobilisation sans précédent des décideurs locaux afin de régler le problème administratif de forme, secondaire par rapport à l'objectif. 

LES GRENOBLOIS ONT BESOIN du Dr CAPERAN et SES ÉQUIPES

Comme d'habitude nos incapables se taisent ou organisent des réunions. Aucun n'impose le bon sens et l'intérêt public qui sont limpides dans le cas de "médecins 7/7" : les grenoblois ont besoin du Dr Agnés Caperan et de ses équipes. 

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *