L’ÉCONOMIE GRENOBLOISE EN PANNE

Rien. Eric Piolle n'annonce rien cet après midi au Conseil Municipal sur les chantiers grenoblois. Tout à sa candidature présidentielle (!) il a oublié de se mettre au travail pour lister tous les chantiers de la ville qui pourraient redémarrer.

Avant la crise Grenoble était déjà dans le négatif en matière d'emplois comme l'avait attesté le tableau d'Arthur Loyd et de nombreux classements. Les choix de Piolle ont créé du chômage et Grenoble ne sort pas guérie de cette crise.

A.CARIGNON :"LES ENTREPRISES ONT BESOIN de REPRENDRE ESPOIR"

Dans un amendement qu'il a déposé, Alain Carignon lui rappelle que "la montée attendue du chômage va produire des dégâts sociaux et financiers considérables. Les entreprises, les commerces et les artisans ont besoin de reprendre espoir."

UN PLAN DES CHANTIERS QUI DOIVENT REDÉMARRER

Le principal opposant lui fait remarquer que "le plan de déconfinement ne présente aucune liste des chantiers qui vont redémarrer dans les prochaines semaines alors qu’ils sont très nombreux en attente."

LES URGENCES SONT CONNUES

Alain Carignon ajoute : "Il est urgent de cibler les crédits d’investissements sur les besoins des équipements scolaires, sportifs, culturels, les espaces verts: du siège du club de foot de Villeneuve au jardin attendu depuis 4 ans par le quartier de la presqu’île. Les urgences sont connues."

DONNER DU TRAVAIL AUX OPÉRATEURS ÉCONOMIQUES

Il demande donc que "l’exécutif présente dans les meilleurs délais aux commissions compétentes un plan d’actions et de travaux de nature à donner le maximum de travail possible aux opérateurs économiques de la cité."

D.QUEIROS (PCF) : "COMMENT LUTTER CONTRE LE CHÔMAGE SANS TRAVAUX ?

On s'étonne tout de même qu'Eric Piolle n'y ait pas pensé ? Ou a t-il la tête. Même David Queiros le Maire (PCF) de St Martin d'Hères demande dans le Dauphiné d'hier (17/5/20) "comment lutter contre le chômage sans travaux, sans investissements et sans projets ?"

Un sentiment largement partagé, sauf par E. Piolle qui met l'économie grenobloise en panne.

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *