SDF : LA MUNICIPALITÉ LAISSE FAIRE AUSSI

Une source de propagation du virus continue d'exister à Grenoble. Elle est dangereuse pour les personnes concernées et pour les grenoblois.

Après près de 4 semaines de confinement la municipalité Piolle n'a pas non plus agi avec efficacité et discernement dans ce dossier sensible et humainement important.

A CANNES LE PALAIS des FESTIVALS pour les SDF

Dans les rues de Grenoble des SDF continuent à déambuler, à mendier et à boire. Il existe des attroupements en tous genres.

A Cannes le Maire (de droite) a réquisitionné le Palais des Festivals et en a fait un centre d'hébergement aux normes sanitaires et d'hygiène permettant d'éviter la propagation du virus.

Alain CARIGNON PROPOSE ALPEXPO

A Grenoble, rien de tel. A Alain Carignon qui lui proposait une telle action avec éventuellement Alpexpo lors de la conférence des Présidents de groupes, Eric Piolle a répondu que, par l'intermédiaire de l'établissement foncier, il allait proposer à l'Etat des locaux.

PAS D'INITIATIVE MUNICIPALE

Toujours un positionnement strictement administratif, renvoyant la responsabilité aux autres. En temps de crise on aurait pu imaginer un Eric Piolle sortant de ses balises et de ses dogmes. Que Nenni.

Qu'il s'agisse des masques, des tests, du soutien au personnel communal par une prime, du nettoyage de la ville, Eric Piolle se refuse à toute initiative.

E.PIOLLE DEMANDE un RÉFÉRENDUM à MACRON

Il préfère dans le "Dauphiné" délivrer un message Urbi et Orbi au monde et demander un référendum à ... Emmanuel Macron. Sans d'ailleurs proposer la question. Pas nécessaire puisqu'Eric Piolle dispose de toutes les réponses.

IL VEUT "DÉ-CONFINER LES IMAGINAIRES"

C'est simple : "on va dé-confiner nos imaginaires" répond-il à Jean-Benoit Vigny qui l'interroge (DL du 10/4/20). Demeure quand même pour lui une incertitude : "comment dé-confiner les gens ?"

E.PIOLLE "CONFINÉ" DE CERTITUDES

Ces fameux "gens" au dessus desquels il se situe puisqu'il est l'avant-garde éclairée qui a du mal à se faire entendre de tous. La crise sanitaire semble, elle, bien confiner Eric Piolle dans toutes ses certitudes.

LA NATURE PLUS GRANDE MENACE BIO-TERRORISTE

Pourtant selon Frédéric Kek au contraire, directeur du labo d’anthropologie sociale du CNRS, c’est « la nature qui est la plus grande menace bio-terroriste «. Comme souvent, à toutes les époques, de la peste au choléra en passant par la grippe espagnole.

TIRER DES CONSÉQUENCES DES ÉVENEMENTS

Le Coronavirus n'est pas un enfant de la société industrielle et de la mondialisation : la peste au Moyen-Âge avait déjà été importée d'Asie. Il ne faut pas se tromper d’analyse. Même s'il faut tirer des conséquences importantes des événements que nous vivons tous.

E.PIOLLE VEUT PÉNÉTRER NOTRE IMAGINAIRE

Eric Piolle y répond en voulant pénétrer notre imaginaire afin de le formater en faveur de ses analyses un tantinet simplistes, le nez collé contre la vitre de l'instant. Pas rassurant pour l'avenir des grenoblois.

Heureusement le cerveau n'est pas un logiciel comme les autres. Il est en capacité de résister.

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *