LES VERTS de E.PIOLLE : POLÉMIQUE DÉPLACÉE

Dans un communiqué publié hier le parti d’Eric Piolle a tout à coup sévèrement éreinté le Maire de Voiron et les élus de la Bièvre sur la gestion des marchés.

Le parti des Verts citant Grenoble comme exemple. Cette polémique politicienne visait spécialement Julien Polat, le jeune Maire de Voiron, largement réélu au premier tour des municipales avec 57 % des voix.

LES ROUGE/VERTS AVAIENT CONCENTRÉ SUR J.POLAT

Les Rouge/Verts avaient concentré les attaques sur lui, réputé proche d’Alain Carignon et avait jeté toutes leurs forces : du “Postillon” à “Libération” toute l’extrême gauche s’était déchaînée contre lui pendant la campagne municipale. En vain. De quoi enrager.

LA FORTE POSITION de Y.NEUDER

La forte position de Yannick Neuder, Vice Président de la Région, dans la Bièvre qui a été confortée par les municipales, n’est pas faite non plus pour les réjouir. Sur ce territoire les élus ancrés dans les réalités répondent au plus prés des attentes des populations.

LES VERTS ROMPENT LA TRÊVE de la CRISE

Voilà pourquoi le parti n’a pas hésité à rompre la trêve liée à la lutte contre la crise sanitaire et à se livrer à un numéro politicien. Dans leur communiqué les Verts “déplorent la position de Julien Polat” qui a pourtant pris en conscience les mesures de protection sanitaire qu’il jugeait nécessaires au vu de sa connaissance du terrain.

ÉLOIGNER CES COMPORTEMENTS POLITICIENS

La crise actuelle devrait éloigner ces comportements politiciens,  favoriser au contraire les liens de proximité, appeler au renoncement des dogmes. Par sa prise de position Eric Piolle et ses amis démontrent ne pas bien avoir compris ce qui se joue.

L’OPPOSITION à GRENOBLE : le SENS des RESPONSABILITÉS

D’autant qu’à Grenoble l’opposition fait preuve de responsabilité et appelle à l’unité et au rassemblement. Alain Carignon a démontré son sens de l’intérêt général et s’est comporté en force de proposition à chaque étape.

Pourtant Grenoble a été l’une des dernières à mettre en place la gratuité des transports en particulier pour les soignants.

GRENOBLE N’A ENCORE RIEN FAIT POUR LES MASQUES

Alors que de nombreuses grandes villes l’ont déjà mis en place, elle n’a encore rien fait elle-même pour la mise à disposition des masques aux soignants et auxiliaires, des tests en lien avec les laboratoires, la protection du personnel communal qui est sur le front.

TIRER TOUS DANS LE MÊME SENS

Le lancement de cette polémique est plutôt très malvenu, maladroit et contre productif. Dans la période il faut tirer tous dans le même sens.

Le temps des comparatifs des actions et des résultats, au plan national comme au plan local, viendra bien assez tôt.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *