ASCENSEURS : LES DÉPANNEURS VEULENT ÊTRE PROTÉGÉS

« Ça fait 24 fois en trois ans que cet ascenseur tombe en panne. Oui, 24 fois ! Au printemps dernier, j’ai dû vivre trois jours à la rue car je ne connais personne ici. Je dormais à l’abri de buissons, avec mon fauteuil ». Alors, évidemment, Murielle Lafont, handicapée, en a « plus que marre ».

TEISSEIRE : L'EAU A ATTEINT LA FOSSE D'ASCENSEUR

Seuls les pompiers sont intervenus pour les aider à remonter chez eux. Au 16 avenue Teisseire, raconte le "Dauphiné " dans un immeuble propriété de Grenoble-Habitat, l’eau suinte aux murs depuis de nombreuses années et l’eau a atteint jeudi dernier la fosse de l’ascenseur ce qui a rendu impossible sa réparation en urgence.

"IMPOSSIBLE DE RENTRER CHEZ NOUS"

« Lorsque j’ai appelé l’ascensoriste à mon retour du travail et qu’il a fini par venir, il a dit qu’il ne pouvait pas intervenir sans que l’eau ne soit pompée au préalable, résume Adrien Paget, lui aussi en fauteuil. Il nous était donc impossible de rentrer chez nous. On a alors appelé notre bailleur social qui nous a conseillé… d’appeler les pompiers ! Mais, dans un premier temps, et à juste titre, ils nous ont répondu que ce n’était pas leur mission. »

"ON NOUS A FAIT DES PROMESSES, RIEN NE S'EST PASSÉ"

« On a déjà remis une pétition au bailleur pour l’état de l’immeuble, rappelle Mina Aissoussi. On nous a fait des promesses mais rien ne s’est passé. On nous laisse dans le vent. »

Grenoble-Habitat est présidée par l'efficace Maryvonne Boileau (Verts/Ades) aux manettes du logement social depuis 2001 ! Le traitement des handicapés est un véritable scandale.

A.CARIGNON PROPOSE des MESURES PRATIQUES

Outre un meilleur choix de matériel, un meilleur contrat de maintenance, Alain Carignon propose que les organismes HLM se dotent  d'un monte escalier autonome permettant de dépanner les handicapés en cas de panne. Il suffit de former quelques personnes référentes pour pouvoir dépanner les habitants dans l'urgence, dans l'attente que l'ascenseur soit réparé.

E.PIOLLE et M.BOILEAU (Verts/Ades) REGARDENT AILLEURS

Des mesures pratiques et simples, utilisées ailleurs mais le Grand Timonier à autre chose à penser que de traiter la vie quotidienne impossible des Grenoblois. Et Maryvonne Boileau trop occupée par le maintien de son clan au pouvoir.

A VILLENEUVE LES TECHNICIENS VEULENT UNE PROTECTION

D'ailleurs chez Actis présidé par Eric Piolle, dans certains secteurs de Villeneuve les techniciens ne veulent même plus venir seuls. Selon des informations concordantes ils ont été victimes de traquenards. Ils veulent que soit vérifiée la réalité de l'incident avant de venir, mais, de plus, accompagnés !

QU'A FAIT E.PIOLLE DE CE QUARTIER ?

Mais est-ce le rôle des salariés d'Actis de faire garde du corps de la société de maintenance ? Et hors des horaires de bureau restent les correspondants de nuit ou les pompiers dont ce n'est pas le boulot non plus. C'est dire ce qu'Eric Piolle a fait de ce quartier.

RÉPUTÉES DANGEREUSES POUR LES DÉPANNEURS

Le secteur des Troubadours, allée des Fresnes, certaines montées de la rue de Constantine sont réputées dangereuses pour les dépanneurs. Elles sont donc dangereuses pour les habitants prisonniers d'un ascenseur en panne.

LES HABITANTS PRISONNIERS d'UN ASCENSEUR ANGOISSÉS

En sa double "qualité" de Maire de Grenoble et de Président d'Actis, Eric Piolle est doublement responsable : attributions de logements, insécurité , dégradations ... c'est Lui. Dans ce secteur un grenoblois prisonnier d'un ascenseur en panne n'est absolument pas certain d'être dépanné. On mesure l'angoisse.

CACHER LA TRISTE RÉALITÉ

Encore un chapitre de la ville apaisée que cette triste réalité. Ce qui reste de la majorité municipale voudrait la cacher. Personne n'en parle évidemment. Aucune enquête n'est jamais déclenchée. Pourtant à la veille des élections municipales les habitants qui n'en peuvent plus se manifestent et font éclater le couvercle sur la marmite.

Petit_logoactis_oph.jpg
One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *