CHORIER-BERRIAT : LE PROJET de la SOCIÉTÉ CIVILE TRÈS SOUTENU

Malgré la pluie une longue matinée d’échanges avec les habitants du quartier Chorier-Berriat samedi: le collectif de la société civile pour l’alternance s’était installé sous des tentes afin de dialoguer avec les habitants et présenter son projet de requalification de Grenoble.

LE MONORAIL VOREPPE/CROLLES TRÉS APPRÉCIÉ

Au top du succès les deux derniers projets avancés: le monorail à propulsion solaire et électrique Voreppe/ Crolles , avec deux parkings de dissuasion aux deux extrémités, montagne de la biodiversité et ferme modèle à la Bastille avec un nouveau téléphérique Esplanade/Rabot/CHU.

Beaucoup d’explications demandées mais aussi un grand espoir soulevé: rendre à nouveau attractive et positivement visible notre agglomération.

ÉCOLOGISTE ET FUTURISTE

Après avoir été la première à réintroduire le tramway sous la municipalité Carignon dans les années 80, Grenoble pourrait dans les années 2020 être la première à introduire le monorail, totalement écologique dans son mode de fonctionnement, mais futuriste dans l’image qu’il renvoie.

L’ACQUISITION DE LA BANQUE: UNE HÉRÉSIE

Evidemment les solutions pour lutter contre l’insécurité font l’unanimité, tandis que les attentes sur le rééquilibrage des quartiers sont également très importantes. A cet égard l’installation des services municipaux est plébiscitée. Le jugement sur la décision d’Eric Piolle d’acquérir le siège d’une banque pour les loger est très sévère. Le collectif de la société civile a bien confirmé qu’il sera revendu.

LE SIÉGE de la MÉTRO: le COÛT DU STADE DES ALPES

Mais la décision de construire un siège de la Métro du coût du stade des Alpes(!) plutôt que d’utiliser les services publics comme moyen de requalifier les quartiers apparait comme ce qu’elle est: de l’inconscience.

DE NOMBREUX MEMBRES DU COLLECTIF PRÉSENTS

De très nombreux membres du collectif de la société civile étaient présents pour écouter et répondre aux nombreux habitants qui ont bravé la pluie pour les rencontrer. Alain Carignon a tenu à échanger avec la plupart.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *