MISTRAL : POURQUOI E.PIOLLE SE CROISE LES BRAS ?

Policiers agressés en mai dernier et local municipal détruit à Mistral pour protester contre l’intervention de la police : le contribuable paie la note

Le suspect avait également sur lui un trousseau de clés ouvrant la porte d’un appartement du 74 avenue Rhin-et-Danube, vide d’occupants, mais dans lequel 30 sachets d’herbe de cannabis, 76 sachets de résine de cannabis, cinq bouteilles d’huile de cannabis, un talkie-walkie et 320 euros en espèces ont été découverts ” (DL du 26/2/19)

POURQUOI DES APPARTEMENTS VIDES NON CONTRÔLÉS ?

Que fait Eric Piolle Maire et Président d’Actis, l’OPHLM ? Pourquoi des d’appartements vides non contrôlés qui servent de refuges à la délinquance et qui ne sont même pas ouverts quand il y a une dératisation !

RIEN NE CHANGE SOUS LE SOLEIL de PIOLLE

Les nouvelles violences urbaines commises dimanche soir et au cours de la nuit suivante, dans le quartier Mistral,suite à une opération de police antidrogue démontrent que rien ne change sous le soleil de Piolle.

JUSQU’À UNE CENTAINES de PERSONNES CONTRE LA POLICE

Au moment ou des policiers arrêtaient un jeune d’autres jeunes “particulièrement agressifs se sont regroupés au pied de l’immeuble et ont commencé à jeter des pierres sur les fonctionnaires de police qui se trouvaient près de leurs véhicules” raconte le DL (26/2/19) Ajoutant: “d’autres habitants du quartier se sont alors joints à eux jusqu’à être environ une centaine, d’après les services de police.

POURQUOI PIOLLE ATTRIBUE-T-IL LES LOGEMENTS AUX DÉLINQUANTS ?

Pourquoi Eric Piolle poursuit-il cette politique d’attributions de logements aux délinquant qui empoisonnent la vie de la majorité ? Pourquoi n’engage -il aucune procédure d’expulsion contre ces locataires de HLM qui disposent des moyens de se loger dans le privé ?

E.PIOLLE ADRESSE UN SIGNE CONVENU à la DÉLINQUANCE

Ce faisant il ghettoïse volontairement des territoires et n’offre pas d’autres perspectives aux jeunes que cet argent facilement gagné. En ne s’impliquant d’aucune manière dans cette lutte pour que la République soit partout chez elle, il adresse un signe convenu à la délinquance qu’elle n’a rien à craindre de lui. Il avait ouvert son mandat avec son discours irresponsable sur les caméras de vidéo protection, reçu 5 sur 5 par les voyous.

LES POMPIERS ACCUEILLIS AVEC DES PIERRES

Il le termine par son record d’insécurité et ces actes intolérables : ainsi dimanche soir plusieurs poubelles ont été incendiées au milieu de la rue, à la hauteur du 66 de l’avenue Rhin-et-Danube afin de faire venir les sapeurs-pompiers. A leur arrivée ils n’ont pas pu venir totalement à bout des flammes face à l’agressivité d’un groupe de personnes qui a également jeté des pierres dans leur direction.

UNE POPULATION à L’ABANDON

Sapeurs Pompiers, ambulances, personne n’est épargné tandis que nombre de professionnels de toute nature refusent maintenant d’intervenir dans le quartier laissant la population à l’abandon.

UN CLIENTÉLISME CYNIQUE

Poser toutes ces questions à Eric Piolle c’est y répondre. Il se situe dans la continuité de la municipalité Destot qui a acheté “la paix sociale” qui n’est autre qu’un clientélisme cynique. On comprend la peur panique qui les saisit puisque le collectif de la société civile avec les citoyens veut une rupture avec ces politiques.

 A.CARIGNON « LE RÉSULTAT d’UN ÉCHEC » 

En effet pour Alain Carignon  « La flambée de violences dont Mistral a été victime cette nuit est un nouveau démenti au discours lénifiant sur les quartiers tenus par la municipalité. Elle est le résultat de l’échec d’une politique de la ville qui n’a jamais publié de bilan quant à l’insertion par l’emploi ni le nombre de personnes sorties de la pauvreté. «

SEULE LA REQUALIFICATION DES QUARTIERS…

Dans ce communiqué rendu public dès lundi il rappelle aussi : «Seules nos propositions de requalification des quartiers par l’implantation massive des services municipaux, la répartition entre un tiers de HLM, un tiers de copropriétaires et un tiers d’activités, la mise en place d’un critère de tranquillité publique pour l’attribution de HLM, des procédures d’expulsion pour les personnes condamnées pour trafic de drogue, le signalement des grosses cylindrées dans les quartiers aux services fiscaux, l’habilitation des cadres municipaux volontaires pour dresser procès-verbal, la mise en place de la vidéo protection 24 h sur 24 en parallèle à  la reprise d’une politique forte en faveur du sport, de la culture, des chantiers de jeunes et de l’éducation permanente dans les quartiers sont de nature à renverser la vapeur. « 

Tout n’est il pas dit ?

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *