MISTRAL: PAS MARRE D’ANNONCER LA MIXITÉ et le DÉSENCLAVEMENT DEPUIS 22 ANS ?

A nouveau…50 M€ pour Mistral à Grenoble et Renaudie à St Martin d’Hères. ça continue à Mistral avec « un des projets qui a le plus de lisibilité et qui aborde aussi les questions d’éducation, de logement, d’espace public. Ce plan permettra de désenclaver Mistral» ( Eric Piolle DL du 10/2/18 )

19 ANS “d’ACTION” de M.DESTOT ABOUTIT à “L’OUVERTURE” du QUARTIER ….

En décembre 2012 Michel Destot vantait  : » le lien social, l’ouverture du quartier sur le monde ».Rappelant que  » dès les premières semaines de mon premier mandat de Maire de Grenoble, j’ai placé en tête de nos priorités municipales la réduction des inégalités entre les gens,entre les quartiers. Et Mistral fait partie de ces quartiers sur lesquels nous nous sommes le plus engagés en termes de renouvellement urbain et social » (!)

R.SULLI (PCF) CATASTROPHE à ÉCHIROLLES, RESPONSABLE de la POLITIQUE de la VILLE

Soit 19 ans “d’action”. Il résumait ainsi ses 19 ans de mixité sociale et de désenclavement du quartier à coups de millions d’€. Pourquoi abandonner une politique qui échoue ?

D’autant qu’elle est portée à la Métro par Renzo Sulli, Vice Président. Le Maire (PCF) d’Echirolles est en effet emblématique d’une politique de la ville qui réussit quand on constate l’explosion d’Echirolles en matière de délinquance.

DES BALIVERNES AUXQUELLES ILS NE CROIENT PAS UN MOT 

Ainsi donc la Métro quasi unanime a voté la suite des investissements, “ démolition, reconstruction, réhabilitation, aménagements des espaces publics attractivité du quartier ” avec  “un projet éducatif fort et une sécurité et une tranquillité retrouvée “ (!) . Fermez le banc.

22 ans que les majorités PS/PC et Verts/Ades qui gouvernement ensemble ou se succèdent à Grenoble et dans l’agglomération répètent les mêmes balivernes auxquelles elles ne croient pas un mot.

REFUS D’ÉTABLIR UN BILAN SOCIAL PAR FAMILLE 

Seul  Jean-Damien Mermillod-Blondin ( opposition)  a posé la question du bilan: « Il faut s’interroger sur l’action publique qu’on mène dans ces quartiers et l’argent massif qu’on y met » ( DL du 10/2/18) . Selon le DL l’inénarrable Renzo Sulli ” sur ce point, rassura son collègue” (!).

On se demande par quel tour de passe passe? Il faudrait posséder les chiffres des dépenses en investissement et en fonctionnement rapportés au nombre d’habitants dans la période, ceux des résultats scolaires, de l’évolution de la délinquance, des statistiques sur le nombre de familles sorties de la pauvreté insérées dans la vie sociale et l’accès à la propriété… En effet pour être jugée une politique s’analyse à ses résultats.

PASSER de 80 % de HLM à UN TIERS 

Mais la gauche et les verts s’y refusent car ils se refusent a en obtenir. Le maintien des populations dans cette situation garantit un réservoir électoral.

Notre collectif propose pour Mistal comme pour tous les quartiers  de la ville qu’on passe de 80 % de HLM à un tiers,  les deux autres tiers étant réservés aux co-propriétaires (HLM vendus) et aux activités.

TRANSFÉRER des SIÉGES MUNICIPAUX à MISTRAL 

S’agissant de ces dernières Alain Carignon propose de commencer par transférer le siège de la police Municipale de la rue Lesdiguières à Mistral  afin de participer à la sécurisation et au dessus installer le siège de ” eau de Grenoble” actuellement rue colonel Dumont.Il faut que chaque jour une population extérieure vienne travailler à Mistral. La municipalité inciterait ensuite des activités privées à suivre son propre exemple.

UN CRITERE de TRANQUILLITÉ PUBLIQUE POUR ATTRIBUER un LOGEMENT 

Nous créons un critère de tranquillité publique pour les attributions de HLM, des avertissements et des amendes qui pourront être suivies d’expulsion aux familles de dealers, les cadres municipaux et gardiens d’immeubles seront habilités à dresser procès verbal.

La municipalité croisera ses informations sur l’absentéisme scolaire, le paiement des loyers en espèces et effectuera tous les signalements judiciaires dont elle est contrainte par la loi.

UN BILAN ANNUEL TRANSPARENT DISCUTÉ AVEC les ACTEURS de TERRAIN 

Nous établirons une grille d’analyse des familles en termes de promotion sociale et nous établirons un bilan annuel sur la base d’un suivi avec pour objectif la sortie de la pauvreté, l’intégration et le travail.Ce bilan public et transparent sera discuté avec tous les acteurs de terrain afin d’adapter au mieux les efforts de tous.

DES ÉLUS QUI VIVENT des PROBLÈMES 

Nous voulons une véritable rupture avec les poncifs alignés depuis des décennies par des élus qui vivent des problèmes. Avec Alain Carignon nous sommes candidats pour les résoudre. Nous avons des solutions concrètes à mettre en oeuvre qui répondent pleinement aux intérêts des populations concernées et de la ville toute entière.

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *