Le DAUPHINÉ : “CE N’EST QUE LE DÉBUT d’une MOBILISATION de la SOCIÉTÉ CIVILE GRENOBLOISE..”

Après L’Express, Le Point, le JDD, L’Obs’ …le ” Dauphiné “consacre un reportage dans sa dernière page Nationale à l’extraordinaire mouvement qui est en train d’animer Grenoble. Celui de la société civile avec les citoyens pour l’alternance à Grenoble.

La journaliste Eve Moulinier cite évidemment tous les adversaires d’Alain Carignon dans la classe politique locale qui voudraient que perdure leur pouvoir de ne rien faire. Même si les citations sont anonymes on reconnait les habitués de la disqualification et de la haine qui démontrent en même temps leur peur panique de perdre.

“GRENOBLE, le CHANGEMENT”, JAMAIS UNE FAKE NEWS EN 4 ANS D’EXISTENCE

Sacrifiant aussi à la culture dominante, elle compare le site ” Grenoble, le changement ” dont la façon d’em­mailloter les news rappelle le style “Breitbart” de Steve Bannon “… Alors que nous n’avons jamais été pris en défaut de fake news en 4 ans d’existence et nous nous appuyons exclusivement sur les faits. Jamais nous n’avons diffamé une personne, jamais nous n’avons eu un recours judiciaire sur nos informations. Il s’agit pourtant d’un collectif de citoyens bénévoles et ce travail d’opposition qui permet la confrontation des idées devrait être loué car indispensable à la démocratie locale.

JAMAIS LES SITES D’EXTRÊME GAUCHE NE SONT QUALIFIÉS D’INSPIRATION TROTSKYSTE

Jamais, s’agissant des sites et officines anonymes de l’extrême gauche sous leurs noms divers ( Rouge/Verts de l’Ades, réseau citoyen etc…) les médias n’oseront traiter de leur méthode en évoquant une inspiration de type Trotskyste.  Les 2 ou 3 fois à l’occasion desquelles  “Grenoble le Changement “a commis une erreur factuelle, nous avons tenu à l’exposer et à la reconnaitre publiquement. Qui fait mieux?

Qui, ces derniers mois, a été pris en flagrant délit de fake news ? Eric Piolle avec la pollution, le prix “des énergies citoyennes (!) ou bien ses chiffres ultra faux contre Total.

” Alain CARIGNON DEVRAIT ÊTRE EN LICE EN 2020 “

Pour le reste elle reconnait à propos d’Alain Carignon que ” l’homme est te­nace, il n’a jamais renoncé. Même s’il n’a pas encore tout à fait officialisé sa candidature pour les prochaines municipales, celle­-ci semble en bonne voie. À moins d’une énorme surprise, Alain Carignon devrait être en lice en 2020. Et hasard (ou pas) de l’histoire, il fera face à l’ac­tuel maire écologiste Éric Piolle, “descendant direct” de ceux qui l’ont fait chuter en 1994­/1995 “

” L’HOMME N’EST PAS SEUL ET NE L’A JAMAIS VRAIMENT ÉTÉ”

Un Alain Carignon qui répète avec sincérité qu’il n’a aucun esprit de revanche: « Je ne suis motivé que par la réussite de la ville » – et par le groupe qui l’entoure. Car l’homme n’est pas seul. Et ne l’a jamais vraiment été. Autour de lui, en effet, gravitent en cercle rapproché de vrais “fans” : des “anciens” de l’époque qui lui donnent soit du “Alain” soit du “monsieur le ministre”, mais aussi des nouveaux qui n’ont pas peur de le décrire comme “un homme d’avenir et un visionnaire”, malgré ses 69 ans.

“IL A UNE INTELLIGENCE RARE ET IL A APPRIS DE SES ERREURS”

« Il a une intelligence rare et il a appris de ses erreurs », nous glis­sent certains de ses proches, tou­jours prompts à dégainer la liste des derniers soutiens engrangés. Le groupe initial a en effet fini par s’élargir avec le lancement de son mouvement baptisé “La société ci­ vile avec les citoyens” et avec une pré­campagne très active. Les affi­ches fleurissent dans toute la ville et des forums d’expression (avec col­lation et goodies offerts à la popula­tion) sont organisés au cœur même des quartiers les plus difficiles.”

” IL PROMET DE RENDRE SON ATTRACTIVITÉ à GRENOBLE”

Ajoutant :  “Et pour fédérer les habitants autour de son projet – « qui promet de ren­dre son attractivité à Grenoble » – il ne s’arrête pas là. Il marche. Il mar­che beaucoup. Dans toute la cité. Il serre également des mains. Des milliers de mains. « Il va voir les familles, les jeunes sur les terrains de foot. » Personne n’échappe à son attention, voire à sa compassion. Un restaurateur se fait braquer ? C’est chez lui qu’aura lieu sa prochaine réunion publique… Un riverain se plaint de la prochaine autoroute à vélo de la municipalité ? Il aura son soutien appuyé… « Alain Carignon a un sens incroyable du contact. Et comme il est brillant et malin, les gens aiment parler avec lui », nous explique (en secret) un opposant…

” IL A PURGE SA PEINE, A ÉTÉ RÉHABILITE ET EN EST RESSORTI PLUS FORT”

Au sein de son mouve­ment, on assure que l’aventure ira jusqu’au bout et on lance sans am­bages que « les planètes n’ont ja­mais été autant alignées », avec « un Piolle décrédibilisé et détes­té », « une République en Marche déjà à bout de souffle », des outsi­ders « que personne ne connaît »… On balaie aussi d’un revers de la main le passé judiciaire du futur candidat : « Il a purgé sa peine, a été réhabilité et en est ressorti plus fort », lance un de ses soutiens.

” D’AUTRES EN REVANCHE N’ONT JAMAIS RENDU de COMPTE à la JUSTICE, OU PAS ENCORE…”

“Alain Carignon, lui, dit : « Je sais que mes adversaires vont essayer de me disqualifier, en ressassant mon passé, histoire de faire oublier qu’ils ont tout raté à Grenoble. Mais j’ai payé plus que n’importe qui et je n’ai plus rien à cacher. Je suis passé par tous les scanners de la justice. D’autres, en revanche, n’ont jamais rendu de comptes… Ou pas encore. Je n’ai que faire de leur leçon de morale. »

En 1983, son slogan était “Alain Carignon un homme de dialogue”. Quel sera celui du printemps 2020 ? “

( le Dauphiné du 7/12/18)

Le Dauphiné publie également une interview qu’on peut écouter

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *