“RÉSEAU CITOYEN” : “LA CO-CONSTRUCTION EST UNE ILLUSION D’OPTIQUE”

 

Le hallali a été engagé par un soutien de E.Piolle. Michel Vernerey a incarné le “Réseau citoyen” -dont il était le Président-  qui avait pour objet de camoufler l’extrême gauche et les Verts/Ades de Raymond Avrillier, le clan qui écrase la majorité municipale.

Patatrac. Dans une interview du DL (19/11/18) il confirme que l’engagement N°1 sur laquelle la liste s’est fait élire était une “illusion d’optique” !

RÉSEAU CITOYEN : “DES SUPPLÉTIFS de la MAJORITÉ” (Michel Vernerey)

« On ne va pas se raconter d’histoi­res, la co­-construction est une illusion d’optique » explique t il à Saléria Benarbia.

Il a quitté le Réseau ci­toyen « parce que ses mem­bres sont devenus les sup­plétifs de la majorité ».

Pour lui, s’il a jamais existé , il n’existe plus. Comme nous le disions nous même le “Réseau Citoyen”  ne fait que publier des communiqués rédigés par le cabinet du Maire : «quand il se réveille c’est pour se trom­per d’objectif » accuse encore son ancien Président.

LES “CITOYENS” ATTAQUENT LES UNIONS DE QUARTIERS….

En effet le Politburo municipal a fait publier par le “Réseau Citoyen”  une attaque contre… les Unions de Quartiers lesquelles -elles- sont un véritable réseau citoyen libre et dévoué à la cause de la cité. On comprend que Michel Vernerey trouve cela choquant. Pourquoi les Verts/Ades ont-ils refilé le bébé de cette polémique à des élus censés émaner des “citoyens” ? Au silence de Pascal Clouaire, Alain Dennoyelle, Kheira Capdepon… on mesure leur degré d’assujettissement au noyau dur. Ils ont accepté de lire dans la presse un communiqué en leur nom qu’ils n’avaient certainement même pas rédigé.

… “PROPREMENT STUPÉFIANT”

Les Unions de Quartiers ont en effet fait des remarques sur les Chronovélos. Comme le dit Michel Vernerey  « Aujourd’hui, nous ne connaissons même pas le tracé précis de tous les itinéraires… Et voir le Réseau ci­toyen se plaindre de trop de parole citoyenne est proprement stupéfiant. »

C’est le moins qu’on puisse dire. Mais en même temps c’est révélateur de l’escroquerie de l’élection municipale qui a reposé sur de gros mensonges altérant la sincérité du scrutin. Tout s’effondre avant la fin avec les révélations de Guy Tuscher et Bernadette Richard-Finot   qui ont quitté la majorité, avec Martine Jullian, Adjointe au Patrimoine  marginalisée et contrainte de quitter la Métro pour laisser sa place à Antoine Back

LA PARTICIPATION CITOYENNE “MISE de CÔTÉ”

Michel Vernerey se dit en décalage avec la politique menée par la ma­jorité selon le DL  « Dans les 120 enga­gements, la politique sur la voiture et l’augmentation [des tarifs] du stationne­ment n’étaient pas prioritai­res, contrairement à la parti­cipation citoyenne qu’on a mise de côté. »

P.CLOUAIRE : “UN COMBAT D’ARRIÈRE-GARDE” (!)

Parole de béton, Pascal Clouaire l’enfonce sans ménagement : « C’est dommage pour Mi­chel [Vernerey] parce que j’estime que c’est un combat d’arrière­-garde. Il est resté sur une position de départ alors que les choses ont évo­lué ».

Vouloir respecter son engagement N°1 est un “combat d’arrière garde” pour la majorité municipale. Au passage Pascal Clouaire fait croire que le “Réseau” compte 11 Membres mais on ne connait pas leurs noms. Peuvent-ils avoir la double appartenance avec les Verts/Ades et être des supplétifs de ces derniers cachés-là ? Rappelons que le groupe Avrillier/Comparat est le premier avec officiellement 15 membres qui détiennent tous les postes clefs (logement, déplacements, urbanisme, finances …) de la ville et de la Métro. Y en a t il de camouflés ailleurs ?

OPACITÉ TOTALE : QUI EST QUOI DANS LA MAJORITÉ MUNICIPALE ?

Il faut attendre la 5 ème année de mandat pour apprendre partiellement qui est quoi dans la majorité municipale puisqu’une opacité totale a été organisée dés le départ afin que les grenoblois soient placés dans l’ignorance de savoir qui gouverne la ville. A chaque nouveau coup de boutoir dans la majorité municipale des pans s’effondrent et une part de triste vérité apparaît.

E.PIOLLE POUR 2020 : “UNE NOUVELLE ÉQUIPE”

Il reste à attendre la position des Insoumis de Jean-luc Mélenchon dont on voit mal qu’ils puissent cautionner les dérives de la gestion d’Eric Piolle et sa trahison de leur leader aux moments clefs des élections présidentielles et législatives. Anticipant ces lambeaux dans lesquels il va achever son mandat, Eric Piolle a déclaré à “Libération” se présenter en 2020 avec : «une nouvelle équipe, avec une nouvelle dynamique, ouverte à tous les mouvements de gauche»

Une manière de faire porter ses échecs à ses colistiers (!) de solder un mandat calamiteux. ça ne suffira visiblement pas.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *