TRAM et TER : L’IMMOBILISME JUSQU’EN 2030

AU SECOURS, JCDECAUX REVIENT SVP....
GRE'MAG: LA PRAVDA MUNICIPALE DÉPASSE LES BORNES

On se demandera bien ce qu’on fêtera dans 30 ans ! Grenoble fête les 30 ans du Tram en essayant de contourner Alain Carignon qui a pris position en faveur de ce moyen de transports dés son origine -contrairement à Dubedout- qui a organisé le référendum décisionnaire en s’engageant pour le « oui », dont les équipes ont lancé les études puis les travaux, imposé le premier tram au monde accessible aux handicapés et l’a inauguré.

Y.MONGABURU (Verts/ADES) « CONSTRUIT L’IMAGINAIRE des MOBILITÉS » 

Tandis que les  Rouge/Verts grenoblois ont la parole facile. Yann Mongaburu (Verts/Ades) en est à relever les grands défis du co-voiturage. Çà ne mange pas de pain. D’ailleurs s’il ne fait plus rien sur les transports collectifs c’est parce qu’il a une vocation bien plus large, un peu planétaire comme E.Piolle: « les mobilités »  a t il expliqué à Telegrenoble sont désormais son horizon. Quelle est sa tâche?  « construire l’imaginaire des mobilités » a t il répondu à un Christophe Revil (Recap Info du 15/9/17) scotché. On se pince. Le ridicule de ces gonflettes de mots qui ne veulent rien dire est une spécialité du « Président du SMTC », comme il se nomme lui-même. Même le bobo/gaucho le plus bienveillant avec la municipalité va finir par exiger un minimum de sérieux car ces tartarinades s’accumulent.

LE PLAN de DÉPLACEMENT URBAIN ACTE L’IMMOBILISME

Car si « l’imaginaire » de Yann Mongaburu va être fourni, sur le terrain il n’y a rien de prévu jusqu’en 2030. Le Plan de Déplacement Urbain (PDU) acte cet immobilisme et l’Association pour le Développement des Transports en Communs (ADTC) fait son travail en protestant (Dauphiné du 30/8/17) .

« L’engagement «  N° 45 de la liste Piolle est pourtant clair: « nous plongerons la ligne de tram E vers le sud et la ligne A vers le nord et le sud ».

Dans l’élan Eric Piolle s’engageait aussi «  nous lancerons les études relatives au tram-traindans les 3 vallées autour de Grenoble et le mettrons en place au moins sur un axe… » 

LES TGV ENCOMBRENT LA LIGNE et EMPÊCHENT DES TER FRÉQUENTS et RAPIDES

Il n’est plus question de rien de concret dans ces domaines et Grenoble ne dispose pas du véritable RER dont elle aurait besoin. Pour l’organiser  il eut fallu  une ligne LGV afin de dégager les TGV qui préemptent la  ligne classique afin d’y mettre les TER. Ce que demande Alain Carignon en vain depuis que les élus de gauche et Verts ont la responsabilité de ces dossiers.

Depuis les avancées de la municipalité Carignon, la création des gares urbaines avec le lancement des TER , rien de décisif n’a été accompli dans ces domaines.Des reculs même. 

TRAM : L’EXTENSION VERS LE SUD EST ABANDONNÉE 

Le trafic pendulaire est en effet important et comme le soutient Alain Carignon depuis un moment  « seuls des TER rapides réguliers, fréquents peuvent permettre de traiter le problème efficacement ». Le retard est considérable quant on voit la médiocrité de ce qui a été fait jusque là.
Dans l’agglomération  « Nous avons identifié deux priorités : l’extension de la li­ gne sur 6 km jusqu’au Pont­  de­ Claix et la création d’une ligne Grenoble­-Meylan­ -Montbonnot (10 km) », ajoute  Emmanuel Colin de Verrière secrétaire de l’ADTC dans le DL .

MEYLAN-MONTBONNOT : Y.MONGABURU REFUSE LA LIGNE de TRAM 

Fidèle à ses tricheries, Yann Mongaburu (Verts/Ades) n’ose pas confirmer ce qu’il a entériné avec le PDU, à savoir abandonner l’extension vers le sud : « le dossier fait clairement partie des actions envisagées, » a t il répondu pour noyer le poisson (DL du 2/9/17) prenant les usagers pour des bœufs. « Envisagées » après 2030 ?
Pour Grenoble­-Meylan­ -Montbonnot c’est plus net : « le tram jusqu’à Meylan n’est pas à l’ordre du jour. Ni pour demain ni pour après-demain. « répond il.
Ça fera plaisir aux habitants du Grésivaudan de constater en quelle estime ils sont tenus par les Rouge/Verts Grenoblois dans la continuité de l’immobilisme des élus PS, M.Destot, G.Fioraso et O.Véran, ces deux derniers ayant été ou étant Députés du Grésivaudan , territoire ou ils se pavanent.

L’AGGLO : LE 5 ème et le 7 ème BOUCHON NATIONAL 

Sur ces dossiers, comme sur les autres, au lieu de raisonner large et loin, les élus PS/Verts/PG de l’agglomération se contentent de ratiociner avec leurs poncifs répétitifs faisant accroire qu’ils se préoccupent de l’avenir de la planète à travers les déplacements. Ils font plutôt du surplace et laissent passer toutes les chances.
Il suffit de se rappeler que l’agglo a aussi créé les 5 eme et 7 eme bouchons nationaux ( Rocade Sud et A 480) et n’a pas avancé sur les TER après 10 ans de pouvoir commun à la gauche et aux Verts au plan régional, départemental et municipal ! Dans la période, il a aussi manqué 50 M€ d’investissements à la liaison ferroviaire vers Gap qui est menacée.
Faut il que la culture ambiante soit polluée pour que tant d’immobilisme et de retards ne soulèvent pas plus de protestations.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

3 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *