Bd GAMBETTA : UN GRENOBLOIS « S’ACCROCHE » à UN CERISIER…

BOUCHONS GRENOBLOIS : A QUI LA FAUTE?
CANALISATIONS Agutte SEMBAT : OU EST LE PROBLÉME ?

 » J’ai vu la guerre et j’ai résisté, 

 » J’étais là lorsque les hommes sont allés sur la lune. J’entends encore les femmes en discuter et douter de cet exploit à l’ombre de mon feuillage

 » J’étais là pour les Jeux Olympiques, les clameurs, les applaudissements et les feux d’artifices, je m’en souviens.

« Je le réveillais au son du clairon , les répétitions des musiques militaires avec quelques couacs suivis d’ordres stricts égayaient mes journées (1) 

« J’ai vu mes racines embourbées dans l’asphalte, pris des coups de skates, de ballon des plus maladroits, servi d’urinoir à quelques mal éduqués.

« J’ai toujours fait l’effort de me parer de mes plus beaux atours au printemps, offrant pitance aux oiseaux et aux insectes se délectant de mes fleurs et de mes fruits.

« A cette occasion j’ai ouï des mots doux susurrés aux oreilles d’amoureux passionnés, appuyés sur mon tronc.

« Maintenant il faut que je tremble, il semble que mon sort soit scellé, des démolisseurs veulent m’abattre.Pourtant me croyais à l’abri, n’est on pas sus régime écologique , alors pourquoi tant de béton et de haine ?

« Un peu d’ombre et d’oxygène dans ce monde pollué ne sauraient nuire.

« Un peu de respect s’il vous plait.

« Je suis situé à l’angle du cours Gambetta et de la rue Berthe de Boissieux ».

Intitulé « la complainte d’un cerisier d’un grand âge et plein de sagesse » ce texte a été affiché bien proprement sur le tronc du cerisier et il est demandé «  à tous ceux qui ont internet, faites entendre la voix de cet arbre à la Mairie ».

12 00 LOGEMENTS SANS ÉCOLE : IL FAUT BÉTONNER LE PARC HOCHE 

Nous relayons avec plaisir cette initiative sachant en effet que les arbres à cet angle des rues (le square Silvestri) sont en effet menacés aussi et devraient être les prochaines victimes des massacres à la tronçonneuse qui se succèdent.

En effet, après avoir construit… 1 200 logements rue Hoche et quartier de Bonne, selon un plan d’urbanisme élaboré par Pierre Kermen Adjoint au Maire (Verts/Ades) sous Destot, les municipalités ont constaté qu’elles avaient oublié les écoles correspondantes !

P.KERMEN, Ph. de LONGEVIALLE, JM CANTÉLE, P.BRON, ÉLUS « RESPONSABLES » 

Les Adjoints qui se sont succédé  à l’Urbanisme (Ph.de Longevialle app PS), au scolaire, JM Cantèle (Verts/Ades) et Paul Bron (app PS) ont observé construire totalement immobiles et incompétents. Résultat il faut à nouveau amputer le parc Hoche pour construire une nouvelle école et transférer les terrains de basket sur le square Silvestri. Et abattre les arbres.

LES ARBRES de Jean BRON ABATTUS….

Dans le secteur justement la municipalité vient d’abattre les arbres qui bordaient le côté nord de la piscine Jean Bron : elle avait aussi « oublié » d’imposer leur protection aux entreprises qui ont effectué les travaux. Ils ont donc été abîmés.

piscine Jean Bron : les arbres abattus il n’y a plus d’ombre

… MASSACRE à la TRONCONNEUSE rue LESDIGUIÉRES

Parallèlement elle a procédé à un véritable massacre à la tronçonneuse rue Lesdiguières en abattant tous les arbres pour imposer son nouveau plan de circulation et ses autoroutes à vélos. Elle a effectué cette opération en toute opacité au lieu de discuter de plans alternatifs comme elle en avait pris l’engagement ( N°1) en se présentant devant les Grenoblois.

PLACE de la GARE : LES CERISIERS du JAPON ONT DISPARU 

Place de la gare les grenoblois disposent d’un exemple honteux et symbolique de cette politique folle, absurde et aux conséquences désastreuses sur l’environnement et la pollution : tous les jeunes cerisiers du japon ont été abattus en septembre 2016 pour une future autoroute à vélos qui n’a pas reçu le début d’une étude publique. Depuis un an les grenoblois sont privés de ces arbres, pour rien.

Mise en cause chaque fois, Eric Piolle fait livrer après mauvais coup des explications confuses, contradictoires, souvent mensongères.

LA MUNICIPALITÉ PIOLLE AGIT EN CONNAISSANCE d’EFFETS

Alors qu’elle tient tous les leviers de commande puisque le Président de la Métro, Christophe Ferrari (PS) est élu par les Rouge/Verts grenoblois,  la Première Vice -Présidente de la Métro est Claire Kirkyacharian (Verts/Ades) ex -compagne de R.Avrillier est élue Grenobloise comme Yann Mongaburu (Verts/Ades) Vice Président aux déplacements, la municipalité Piolle agit donc bien en toute connaissance de cause et d’effets.

DES CURE-DENTS REMPLACENT des SUJETS ANCIENS 

D’ailleurs elle défend cette politique en expliquant qu’elle plante plus d’arbres qu’elle n’en supprime. Elle se moque des Grenoblois. Outre qu’il faudrait pouvoir vérifier ses affirmations,  il est évident que 2 cure-dents à leur place ne remplacent pas chacun des 19 marronniers de la place Victor Hugo, les 65 platanes du cours de la Libération, les Tilleuls de la rue Lesdiguières, les cerisiers de la place de la Gare ou demain du square Silvestri !

PARTAGEZ « LA COMPLAINTE du CERISIER » SUR INTERNET

Pour ne citer que ceux-là.

Espérons que « la complainte du cerisier » -dont il faut féliciter le grenoblois anonyme d’avoir pris l’initiative-  mobilisera tous ceux qui refusent de voir leur ville défigurée. Ils partageront largement ce texte afin que les larmes qu’il exprime inondent l’hôtel de ville et ceux qui l’occupent.

(1) Les grenoblois récents ignorent que le quartier Hoche était la caserne du 6 eme Bataillon de Chasseurs Alpins.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

4 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *