Destot ou Piolle ? PS ou Verts/Ades ? LEQUEL A RUINÉ GRENOBLE ?

«Michel Destot a­ t­ il d’autres chiffres sur le niveau d’endettement et le taux d’imposition par habitant ou sur la chute de l’épargne nette à l’issue de ses trois mandats en tant que maire de Grenoble ?» demande Laurence Comparat l’Adjointe (Verts/Ades) à la propagande au nom de la municipalité Piolle dans le DL (19/6/16). Avant le Conseil Municipal de ce soir les gauches s’étripent sur leur responsabilité dans la ruine de Grenoble.

L.COMPARAT (Verts/Ades) : «LA BELLE PERSONNE, la BONNE PERSONNE au BON MOMENT, au BON ENDROIT»

Dans l’affolement Laurence Comparat  qui se considère dans un mail du 8 juin comme «la belle personne, la bonne personne au bon moment et au bon endroit «  ( !) se mélange les pinceaux. Maryvonne Boileau (Verts/Ades) la compagne de Vincent Comparat, son père, Président de l’ADES était déjà aux responsabilités dans deux mandats Destot sur 3 !  Ces mandats qu’elle dénonce. Avec Raymond Avrillier, Vincent Fristot, Pierre Kermen, M .Girod de l’Ain, P.Kuntz, Christine Garnier qui se sont tous retrouvés ensuite sur la liste de… Piolle ou dans sa municipalité à des postes clefs.

http://www.republicains38.fr/grenoble-la-liste-des-postes-locaux-des-vertsades-aux-cotes-du-ps/

Un an avant les municipales "Le Point" classait Grenoble avant dernière. Cela n'a pas empêché les Grenoblois de voter pour ceux qui les avaient amené là. Maintenant la ville est dernière.

Un an avant les municipales « Le Point » classait Grenoble avant dernière. Cela n’a pas empêché les Grenoblois de voter pour ceux qui les avaient amené là. Maintenant la ville est dernière.

GRENOBLE PREMIÈRE POUR L’IMPÔT, la DETTE et les DÉPENSES de FONCTIONNEMENT !

«Au 31 décembre 2014, le niveau d’imposition des Grenoblois était de 833 euros par habitant, soit le plus fort taux pour les villes de plus de 100 000 habitants. La dette était de 1 687 euros par habitant, en 2ème position derrière Saint­ Étienne. Par ailleurs l’épargne nette de la Ville, malgré la hausse des impôts de 2009, était en chute libre depuis 2011, passant de 11,44 M€ à ­0,47 M€ en 2014» énonce Laurence Comparat oubliant de préciser que depuis 2 ans les recours massifs à l’emprunt de la municipalité Piolle Grenoble est probablement devenue aussi la première pour la dette !

L’ÉPARGNE NETTE ÉTAIT DÉJÀ NÉGATIVE AVEC LA GESTION PS/VERTS/ADES

Mais surtout cette épargne nette était également négative pendant la plupart des années 2000 pendant lesquelles les Verts/Ades co-géraient Grenoble avec Destot/Safar comme le démontre le tableau que nous publions.
Quand la municipalité PS a augmenté les impôts de 10 % en 2008 c’était pour solder cette gestion commune catastrophique.

Epargne nette négative de 2003 à 2008 sous les mandats Destot avec les Verts/Ades, puis les impôts en 2008 dilapidés en 4 ans, puis à nouveau l'épargne nette négative! Et Grenoble dans le mur

Epargne nette négative de 2004 à 2009 sous les mandats Destot avec les Verts/Ades, puis les impôts en 2008 dilapidés en 4 ans, puis à nouveau l’épargne nette négative! Et Grenoble va dans le mur

M.DESTOT et J.SAFAR (PS) ONT ACCENTUÉ LA GABEGIE POUR LEUR RÉÉLECTION

Il est vrai qu’ensuite à partir de 2009, au lieu d’engager des réformes de structures Michel Destot et Jérôme Safar ont accentué la gabegie pour leur réélection en particulier dans les dépenses de fonctionnement ( le clientélisme exacerbé) en hissant aussi Grenoble au premier rang des villes de France dans ce domaine. C’est pourquoi M .Destot, G.Fioraso, J.Chiron, E.Giraud  (PS) qui demandent un audit de la Chambre des Comptes voudraient qu’il ne démarre qu’en  2013. Les tricheurs.

<< impots-dette-fonctionnement-grenoble-1-ere-de-france/

PIOLLE (Verts/PG) DÉNONCE « L’INDÉCENCE ET LE CYNISME de M.DESTOT » (PS)

En dénonçant «l’indécence et le cynisme de Michel Destot «la municipalité Piolle dénonce aussi les siens. «Pourquoi la situation est plus difficile pour Grenoble que d’autres Villes ? Parce que Grenoble n’avait ni réserves ni leviers pour faire face «  reconnaît L.Comparat qui fait aussi co-signer le communiqué par le malheureux Klauss Habfsat (Verts/PG), l’homme des déficits d’Alpexpo, qui ne l’a pas vraiment lu.

<< grenoble-m-destot-ps-plombe-par-son-bilan-desastreux/

LE PRÉFET ALERTE LE 24 MAI: GRENOBLE VA DANS LE MUR

C’est vrai que Grenoble n’a plus de marges. Le 24 mai dernier le Préfet de l’Isère alerte le Maire  dénonçant “une dégradation de l’autofi­nancement brut”, “un fonds de roulement limité à 7,7 millions, représentant 11 jours de charges réelles de fonctionnement”, un “haut niveau de la dette et des marges de manœuvre réduites ».… . Bref la ville va dans le mur s’il continue.

Village Olympique Premol bibliothèque

APRES 2 ANS de CIGALE, E.PIOLLE S’ATTAQUE AUX FAIBLES

Les annonces soudaine de rabotage comptable après 2 ans de cigale ( fête des tuiles, pertes de recettes Decaux, déficit d’Alpexpo…) prises par Eric Piolle  concernent les plus faibles contrairement à tout ce que son idéologie racontait jusque là. Outre qu’elles le décrédibilise totalement, elles ne résoudront rien. Les services vont continuer à baisser et le patrimoine des Grenoblois continuer à s’effondrer.

<< /piolle-sa-majorite-dextreme-gauche-lui-demande-un-moratoire/

SEULES DES MESURES STRUCTURELLES PEUVENT SORTIR GRENOBLE DU ROUGE

Seules des mesures structurelles, un changement complet de politique, de fortes recettes nouvelles par la vente d’Alpexpo, de la Mairie actuelle, du siège du Crédit Agricole, la mise sur le marché du patrimoine en danger (Orangerie, ancien Musée… ) comme Alain Carignon le propose permettrait de sortir Grenoble du rouge, de redonner l’espoir en ayant à nouveau les moyens de financer les services de base aux Grenoblois ( propreté, environnement, sécurité)  mais aussi la culture, les bibliothèques, le sport et les quartiers.

<< economies-pour-alain-carignon-la-mairie-devrait-montrer-lexemple/

En parallèle une reconquête des quartiers Sud en y installant la mairie pour réduire la part de HLM et ailleurs des services municipaux pour libérer des locaux à mettre sur le marché.

LA RUINE DE GRENOBLE: LA SEULE CO-CONSTRUCTION «RÉUSSIE» de L’ATTELAGE PS/Verts/Ades

Mais en attendant  cette prise de conscience municipale qui arrivera trop tard, les grenoblois progressent, eux, dans la connaissance. Savoir si Destot ou Piolle, le PS ou les Verts/Ades ont ruiné Grenoble devient de plus en plus évident maintenant qu’ils s’envoient leur bilan à la face : en fait cette faillite de la ville au bord de la mise sous tutelle est  bien la seule co-construction «réussie» de cet attelage. Les Grenoblois vont payer longtemps leur note commune et devraient brandir des fourches et crier «remboursez».

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *