G.SISTI : “DES CANADIENS ÉBERLUÉS par le SPECTACLE de GRENOBLE”

 Voici le mail que guy Sisti, ancien Directeur du Théâtre municipal a adressé à Eric PIOLE et qui est sur sa page Facebook : 

 “Il y a bien longtemps que je n’étais passé Grande Rue le soir.   Samedi (15 juin) je sortais d’une soirée chez des amis à 23H45.   

“Entre Place Grenette et Place Saint André, tous les 30m un groupe de personnes, assises, couchées, bien alcoolisées (peut-être un peu plus), de nombreux chiens, des groupes qui s’invectivent, les chiens aussi, beaucoup de cris, de bruit, une grande puanteur le tout dans la pénombre de la rue qui n’est presque pas éclairée.   

“DIFFICILE DE SE FRAYER UN CHEMIN…”

“Difficile de se frayer un chemin, il faut s’arrêter plusieurs fois pour refuser la mendicité, laisser les chiens vous couper le passage, ils aboient, se battent et reçoivent quelques coups de poings.    

“LEURS VISAGES NE TROMPENT PAS…”

“Des touristes canadiens passent, ils portent le tee-shirt de leur équipe nationale, le match de football féminin vient de se terminer au stade des Alpes. Ils ont gagné, heureux, mais l’expression de leurs visages ne trompe pas, ils sont éberlués devant le spectacle de cette « cour des miracles » au centre-ville de Grenoble. 

Place Grenette (photo d’archives)

“ON PARLE BEAUCOUP DU DÉCLIN DE LA VILLE….”  

“On me dit que ce spectacle, car c’en est un, n’est pas réservé à cette soirée du 15 juin.  On parle beaucoup du déclin de notre ville et sa perte d’attractivité.

“VOUS ÊTES INFORMÉ, C’EST BIEN LE PLUS SURPRENANT…”

“Avec ce que j’ai vu, j’en comprends les raisons (si on ajoute que depuis que vous êtes maire, notre ville est passée de la 10è à la 5è place des villes les plus embouteillées).  Vous êtes sans doute informé de cette situation Grande Rue. Et c’est bien le plus surprenant!    

“Cordialement. Guy Sisti    

Evidemment tous ceux qui luttent pour améliorer l’image de Grenoble ne peuvent rien contre la visibilité d’une telle dégradation. Lancer une marque “Grenoble Alpes” en ce moment est probablement contre productif pour la marque.

SEULE UNE AUTRE POLITIQUE MUNICIPALE…

Sans une autre politique municipal ce qu’ont vécu les touristes canadiens qui va être répercuté à tous ceux qui vont leur parler de Grenoble ne pourra pas s’effacer.

19 juin 2019