DES MOINEAUX BLOQUENT UNE ÉCOLE

La réalité de la gestion des écoles par la Municipalité n'en finit plus de contredire les discours lénifiants de la majorité. 

LA RÉNOVATION DE L'ÉCOLE VALLIER REPOUSSÉE... À CAUSE DE MOINEAUX

La rénovation du groupe scolaire Joseph Vallier, prévue cet été, a été repoussée... à cause de nids de moineaux découverts sur la façade. Il suffit donc d'un nid pour bloquer complètement une opération à Grenoble. 

On retrouve pourtant sur le site de la LPO des conseils pour déplacer un nid...

LES ÉLEVES ENVOYÉS AVENUE MARCELIN BERTHELOT

Les élèves feront leur rentrée dans les anciens locaux de l'INSPE, avenue Marcelin Berthelot. Dans un secteur qui n'a rien à voir avec leur école, située rue Ampère. Les maternelles resteront jusqu'à fin décembre et les élémentaires jusqu'à la Toussaint. On imagine combien ces changements et cette instabilité seront bénéfiques pour les capacités d'apprentissage de jeunes enfants.

Les anciens locaux de l'INSPE, avenue Marcelin Berthelot

7 NAVETTES AFFRÉTÉES

Des navettes feront le trajet matin et soir à partir de l'école Joseph Vallier pour emmener et ramener les élèves avenue Marcelin Berthelot. Très pertinent et réfléchi à l'heure où le pays tout entier et la Région particulièrement subissent une pénurie de chauffeurs de bus.

QUEL EST LE COÛT DE CETTE OPÉRATION ?

Bien évidemment, la Municipalité ne communique aucune information quant au surcoût engendré par un tel déplacement pour une ville déjà exsangue financièrement. Pas plus qu'elle n'indique le bilan carbone et écologique de l'opération, évidemment pas neutre vu les allers-retours de navettes. 

CHRISTINE GARNIER INFORME À CINQ JOURS DE LA RENTRÉE

Christine Garnier, adjointe aux écoles, pilier du système rouge/vert depuis 25 ans, pose fièrement dans le Dauphiné Libéré du 28 août pour expliquer cette décision. Soit 5 jours avant la rentrée : aucune commission, aucune instance municipale n'a été prévenue en amont de ce chamboulement. Fidèles à leurs pratiques.

Christine Garnier, qui oscille sans cesse entre autosatisfaction et mauvaise foi

LA COMMUNICATION FACE À LA RÉALITÉ

Ecole bloquée pour cause de moineaux, rentrée dans des préfabriqués à Grand Chatelet, potentielle fermeture de classe à venir à la Savane, établissements qui nécessitent des rénovations... La réalité dans les écoles est loin des discours du système Piolle à ce sujet. Et ce n'est pas des cours avec un moins grand terrain de foot qui arrangeront la situation : mais comme d'habitude, la priorité est donnée à la communication et au buzz médiatique. Pas au bien-vivre des Grenoblois.

One Comment

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.