NUAGES NOIRS SUR LA RENTRÉE SCOLAIRE

 

Pendant que Piolle discours sur les cours " dégenrée" afin que les petits garçons ne dominent pas l'espace avec le football, la municipalité cherche à faire face aux effets de sa bétonisation massive de la ville et de ses conséquences en matière d'effectifs scolaires. Ainsi dans le quartier Abbaye/Châtelet particulièrement servi, la cour de l'école du Grand Châtelet se voit réduite régulièrement par la pose de "modulaires" pour faire face aux besoins. C'est moins couteux que de programmer une école. 

DES GÉNÉRATIONS D'ÉLÉVES: SCOLARITÉ DANS DES PRÉFABRIQUÉS  

Sous la municipalité Destot déjà une génération d'élèves avait fait sa scolarité dans des classes préfabriquées posées dans l'école Jean Macé: les abondantes constructions et leur flot de nouveaux élèves n'avaient pas été anticipés. 

Maintenant c'est le quartier de l'esplanade qui va souffrir des mêmes problématiques: la passerelle piétons sur l'Isère promise pour accéder à l'école Simone Lagrange n'est pas programmée. 

VERS LA SUPPRESSION DE LA MATERNELLE de la SAVANE?

Ailleurs la municipalité tente de faire disparaitre discrètement une école maternelle. A cette rentrée elle fusionne les écoles Painlevé et de la Savane dans le quartier des Eaux-Claires. L'objectif est de supprimer à terme la maternelle de la Savane: . «  Si la baisse se confirme l’année prochaine, une classe sera fermée et les cinq classes restantes seront regroupées à Painlevé car la directrice n’aura qu’un seul jour de décharge et ne pourra pas matériellement gérer deux locaux », prédisent les syndicats sur le site d'information en ligne Place Gre'Net.

C.GARNIER ( Verts/Ades) AVANCE MASQUÉE 

Christine Garnier (Verts/Ades)  l'une des pivots du système Avrillier, en poste depuis 1995, gère le scolaire dans ce mandat après avoir régné sur le logement dans le précédent. Elle avance masquée avec des propos toujours lénifiants pour tenter d'endormir la galerie  « Ce sont les parents qui trinquent » avait affirmé l’un d’eux au DL (6/11/21). La désorganisation totale a été actée par de nombreux intervenants. Sous la pression Christine Garnier avait reconnu: «on a une fragilité » (!) avec les écoles. 

INQUIÉTUDE SUR L'ACCUEIL DES ÉLÉVES 

Mais la situation est inquiétante concernant l'accueil des élèves s'agissant de la garderie du matin, pause méridienne, garderie du mercredi midi et animations périscolaires du soir (dont aides aux leçons). La ville n'est pas prête pour la rentrée scolaire du 1 er septembre. Elle ne trouve pas le personnel nécessaire. D'autant moins que "les  relations entre la Ville de Grenoble et ses personnels des écoles n’ont rien d’un long fleuve tranquille" rappelle aussi Place Gre'Net. Emaillées de grèves , d'envahissement du Conseil Municipal pour refus de tout dialogue par Pierre Mériaux l'Adjoint ( Verts/FI) particulièrement sectaire chargé du personnel. Ce climat ne rend pas ces emplois attractifs. 

 

E.PIOLLE A PRÉFÉRÉ MEUBLER LE VIDE DES CHAINES INFOS

Au lieu d'une mobilisation du Maire, Eric Piolle a préféré meubler le vide des chaines d'infos en août en donnant des leçons au monde Urbi et Orbi, qu'il n'applique évidemment pas à Grenoble. Idem pour les élus Rouge/Verts. Comme d'habitude ils se sont contentés d'appels de l'administration municipale qui a publié un communiqué de presse pour appeler à des "recrutements d'urgence". 

LA PISCINE Jean BRON A ETE FERMÉE FAUTE DE PLOMBIER

A quelques jours de la rentrée maintenant, personne n'en connait le résultat. Il n'est pas exclu que le Grand Timonier explique qu'à " Grenoble, comme ailleurs, la ville a du mal à recruter". On se pose toujours la question de sa valeur ajoutée?  La piscine Jean Bron n'a t-elle pas été fermée autour du 15 août car notre municipalité-phare n'avait pas trouvé de plombier en France ? Qui peut les croire? D'ailleurs , depuis la fermeture définitive de deux piscines, l'enseignement obligatoire de la natation dans le primaire n'est plus assuré à tous les élèves. 

LES VERTS RESPONSABLES DEPUIS 20 ANS DU SCOLAIRE

Les effets de la bétonisation et de la paupérisation de la ville frappent durement les écoles. La municipalité navigue à vue et rame en permanence pour rattraper les retards. Depuis 20 ans ils assument quasiment directement la responsabilité du scolaire: Jean-Marc Cantèle, Président des Verts/Ades , Adjoint au scolaire ( 2001/2008) Paul Bron ( app PS) de 2008 à 2014 , Fabien Malbet (Verts/Fi) de 2014 à 2020, vidé au second mandat, et enfin Christine Garnier depuis 2020. Un temps long donc. 

UNE IMPRÉPARATION CRASSE ET DES FERMETURES RÉELLES

Le discours répété sur le "plan école" ressemble à la "capitale verte". Il s'agit toujours de gommer par une com' assourdissante une réalité moins reluisante. De couvrir par des discours répétitifs portés par des apparatchiks Adjoints au Maire une impréparation crasse et des fermetures réelles. Déjà la ville avait refusé des élèves faute de nettoyage suffisant après un confinement!

Avec la rentrée scolaire qui approche il va être difficile de dissiper les nuages noirs dont l'évidence aura du mal à échapper aux regards des parents d'élèves et de la communauté éducative. 

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.