PALAIS des SPORTS : LE TEMPS DE L’IMMOBILISME et des COPAINS

 

Le Palais des Sports, devenu un vaisseau fantôme depuis qu'Eric Piolle a décidé en 2015 d'en reprendre la gestion confiée alors à l'inamovible Olivier Bertrand (Verts/Ades) , est un bon symbole aussi des méthodes de la municipalité. 

PALAIS DES SPORTS: É.PIOLLE LANCE ... UNE ÉTUDE ! 

Elle a envoyé Maxence Alloto Adjoint (PS repenti) pour expliquer en long en large et en travers au DL (17/11/21) qu'elle avait " un plan" pour l'équipement. Avec beaucoup de bienveillance le journaliste Clément Berthet avait étalé cette com' qui se résumait au lancement ... d'une étude. « Quand Éric Piolle, justifiait en 2015 son choix de reprendre la gestion de cette salle, il expliquait alors : « Le Palais des sports est sous-utilisé depuis des années. Une dizaine d’événements sont programmés tous les ans, ce qui est très peu ». Depuis, moins de dix événements sont organisés chaque année ». relevait-il tout de même très honnêtement.  Et certains de ces " 10 événements", comme le thé dansant du Maire, ne sont évidemment pas d'une portée internationale évidente. 

UN COÛT DE L'ORDRE DE 2 à 2,5  MILLIONS D'€ PAR AN POUR LE CONTRIBUABLE

Mais sur le coût des fantaisies Piollesques rien. Difficile d'enquêter , reconnaissons-le, car les dépenses de fonctionnement du Palais des Sports sont soigneusement dissimulées dans les comptes de la ville: évaluées à la louche à 2 à 2, 5 Millions d'€ par an. Nos "Verts" ne sont pas gratuits.

Entre 2011 et 2014, la gestion de l'Association présidée par Annie Deschamps (PS) produisait une activité de 2 à 3 millions d'€ par an et un résultat positif. La gestion Piolle est donc d'une redoutable efficacité.  

 

UNE PROCÉDURE QUI PERMET DE SATISFAIRE SES AMIS

Au lieu de sortir de cette gabegie par le haut, avec des solutions innovantes que cet  équipement emblématique mériterait, nos Rouge/Verts entendent poursuivre l'entre soi. Ils ont donc lancé une procédure qui n'est en rien la préparation d'un appel d'offres ouvert, conformément à leur méthode qui permet de satisfaire les amis au détriment de vitalité du territoire et du contribuable. Car on peut imaginer qu'un appel d'offres international pour un équipement de ce type changerait la donne et ouvrirait des perspectives 

François HEID REVIENT PAR LA FENÊTRE

Côté service municipaux c'est Mirabelle Juy qui a été désignée par le cabinet tout puissant pour suivre et le bureau d'études choisi est très proche de la municipalité puisqu'y figure notamment François Heid, l'ancien directeur d'Alpexpo remercié par Nathalie Béranger Conseillère Régionale (LR) à son arrivée à la Présidence. François Heid était l'homme de la municipalité. Le voila de retour par la fenêtre. 

MAINTENIR UNE CONSANGUINITÉ MALSAINE 

La ville vit dans ce climat que cachent de plus en plus mal des discours enflammés sur la morale publique, la transparence et le bien commun. Ceux-ci ne sont pas oubliés pour obtenir des résultats tangibles - la fin justifiant les moyens- mais pour maintenir une malsaine consanguinité entre des intérêts et des hommes afin de favoriser un clan. 

PRATIQUEMENT INUTILISÉ DEPUIS 6 ANS 

Qu'un équipement de cette taille, de cette réputation puisse être pratiquement inutilisé depuis 6 ans maintenant , mal entretenu, coûteux pour le contribuable, est une véritable plaie pour Grenoble. Il devrait en être l'un de ses fers de lance pour ses animations et son attractivité. Jusqu'où Eric Piolle va t-il pousser à l'étiolement et à la perte de ses atouts? C'est si bon que ça pour la planète? 

4 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.