FESTIVAL du CIRQUE : PIOLLE AVALE SON CHAPEAU

Après quatre ans à Voiron, le festival international du cirque est de retour à Grenoble. Evincé en 2015 quand Eric Piolle a repris en régie directe la gestion du Palais des sports, Guy Chanal revient en force © Mathilde Leduc

Eric Piolle, tonitruant et triomphant avait supprimé le Festival International du Cirque dirigé par Guy Chanal à son arrivée à la Mairie. Avec cet événement les “6 jours cyclistes”, le Tour de France et nombre de festivals étaient passé à la trappe.

Olivier Bertrand élu (Verts/Ades) du clan Avrillier était en effet arrivé aux manettes. Il a même pris en direct la gestion du Palais des Sports afin d’être totalement maître de la programmation.

O.BERTRAND : UNE GESTION D’UNE TOTALE OPACITÉ

Une gestion d’une opacité totale puisqu’il a toujours refusé la création d’un budget annexe qui aurait permis de connaitre la réalité des chiffres. Les bilans 2016 et 2017 n’ont même pas été transmis au Conseil Municipal !

Mais au dernier Conseil Municipal Eric Piolle et lui ont fait profil bas. “L’opposition” également comme à son habitude. En effet la ville renoue avec le festival qui s’installe à l’esplanade en 2019, puis au Palais des Sports en 2021 et 2022!

UNE REVANCHE POUR UNE MANIFESTATION CHASSÉE de GRENOBLE

Une belle revanche pour cette manifestation chassée de la ville par un sectarisme injustifiable.

Il est vrai qu’entre temps la “gestion” du Palais des Sports par les Rouge/Verts aura été une catastrophe. “Qu’est-ce qui a poussé la Ville de Grenoble à renouer avec son cirque ? La sous-utilisation de l’équipement ? Aucune explication n’a été avancée en séance du conseil municipal. Il faut dire qu’aucune question n’a été posée” (!) demande le site d’information Place Gre’Net”

LA GESTION BERTRAND A DIVISÉ PAR 7 L’ACTIVITÉ

Pour le groupe d’analyse métropolitain (Gam), l’activité du Palais des Sports a été divisée par sept avec la gestion d’Olivier Bertrand. Ce qu’exprime dans un euphémisme Place Gre’Net “le taux d’occupation semble pour le moins modeste” …

Connaissant les Rouge/Verts grenoblois on imagine la douleur que doit représenter le fait de signer avec Guy Chanal le retour du Festival du Cirque au Palais des Sports ! Cet acte de contrition ne répare en rien le mal qu’ils ont fait à l’animation et à la réputation de la ville.

O.BERTRAND NOIE LES CHIFFRES DANS LA NÉBULEUSE MUNICIPALE

Il n’efface pas la gestion calamiteuse d’Olivier Bertrand qui, comme dans tout ce qu’il gère, noie les chiffres de son bilan dans la nébuleuse de la comptabilité municipale afin de cacher ses déficits et son impéritie. Ce bébé Avrillier est dans la ligne : détruire systématiquement sans jamais rien savoir construire.

Servir le clan, créer des obligés, favoriser une idéologie conduit à cette Bérézina.

LE PALAIS DES SPORTS GRATUIT à E.PLENEL

On se rappelle que la municipalité avait même prêté gratuitement le Palais des Sports à Médiapart pour une journée contre l’état d’urgence après l’attentat du Bataclan. On avait vu en coulisse Edwy Plenel et Raymond Avrillier tirer les ficelles sur fonds publics.

Ce scandale aura été le point d’orgue de ces dérèglements municipaux que le contribuable supporte lourdement. La tête basse, la queue entre les jambes, les élus se démentent eux-mêmes fin 2018 en signant pour le retour du cirque.

RIEN N’EST RÉSOLU POUR LE PALAIS des SPORTS

Mais cette opération ne résout rien de la gestion clanique du Palais des Sports par E.Piolle. Ici aussi tout est à refaire afin de donner un nouveau départ à un équipement exceptionnel qui mérite mieux que la médiocrité municipale. C’est une autre histoire que devra écrire le collectif de la Société civile pour l’alternance.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *